Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario et les leaders autochtones ensemble sur la voie de l'avenir

Document d'information archivé

L'Ontario et les leaders autochtones ensemble sur la voie de l'avenir

Cabinet du premier ministre

Depuis octobre 2003, le gouvernement McGuinty renforce ses relations avec les leaders autochtones et il travaille de concert avec eux afin d'améliorer les soins de santé, l'éducation, les débouchés économiques et les services de justice pour les peuples autochtones de la province.

En plus d'avoir mis sur pied la Commission d'enquête sur Ipperwash en novembre 2003, le gouvernement de l'Ontario s'est engagé à tenir une relation empreinte de respect mutuel avec les peuples autochtones qui conduira à la création de débouchés et à un meilleur avenir pour les enfants et les jeunes autochtones.

Santé

Le gouvernement McGuinty consacre 230 millions de dollars par an à des programmes et des services de santé aux Autochtones, notamment :

  • la prévention du VIH/sida;
  • la santé mentale et les dépendances;
  • les services d'urgences de santé;
  • la prévention et le traitement du diabète;
  • les soins de longue durée;
  • la prestation de services par les médecins;
  • les services hospitaliers dans les secteurs de la baie James et de Sioux Lookout.

Dans le cadre de la Stratégie de ressourcement pour le mieux‑être des Autochtones du gouvernement de l'Ontario, un réseau de plus de 250 organisations communautaires offre aux peuples autochtones vivant dans des collectivités des Premières nations ou dans des secteurs urbains et ruraux, des services de soins de santé, des programmes de guérison et des stratégies visant à réduire la violence.

Éducation

Le gouvernement McGuinty s'est engagé à mieux faire connaître le point de vue des Autochtones et à renforcer leur participation à l'éducation afin que les élèves métis, inuits et des Premières nations aient toutes les chances de réussir.

Voici certaines des mesures prises par le gouvernement :

  • une subvention annuelle de 10,5 millions de dollars, pour la première fois cette année, pour les conseils scolaires qui offrent des cours de langues et d'études autochtones, et pour appuyer des programmes de soutien aux étudiants autochtones;
  • l'octroi de 12,7 millions de dollars pour améliorer le rendement des élèves autochtones qui fréquentent les écoles ontariennes financées par les fonds publics;
  • l'intégration de l'histoire, de la culture et des perspectives des Premières nations, des Métis et des Inuits dans le programme scolaire de l'Ontario en vue d'accroître les connaissances et la sensibilisation de tous les élèves à cet égard;
  • l'octroi de 9 millions de dollars pour améliorer les programmes et les services aux 7 600 étudiants autochtones inscrits dans les collèges et les universités de l'Ontario, de même que pour des programmes d'apprentissage postsecondaire dans des institutions autochtones;
  • la mise sur pied d'un comité consultatif sur l'enseignement postsecondaire autochtone en décembre 2005, lequel est composé de représentants de 13 groupes autochtones et qui conseille le ministère de la Formation et des Collèges et Universités à l'égard des priorités et des questions liées à l'accès et au succès des étudiants autochtones inscrits à un programme d'apprentissage postsecondaire;
  • l'établissement du Bureau de l'éducation des Autochtones en 2006 afin de favoriser l'apprentissage et le rendement des élèves autochtones faisant partie du système d'éducation publique de l'Ontario.

Revendications territoriales

Le règlement des revendications territoriales a permis aux collectivités autochtones de connaître un développement économique et communautaire en plus d'éliminer les obstacles à l'investissement et favoriser un climat des affaires positif tant pour les Autochtones que pour les non-autochtones.

L'Ontario négocie actuellement 12 revendications territoriales ou autres questions de territoire. De plus, 56 revendications sont à l'étude. Depuis octobre 2003, des revendications territoriales ont été réglées avec les Premières nations suivantes : Ojibway du lac Nipigon, Rainy River, Tyendinaga (Turton Penn), Wahta Mohawks et Sand Point.

Justice

Le gouvernement McGuinty s'est engagé à offrir des services de justice équitables, coordonnés, efficaces et adaptés aux besoins des hommes, des femmes, des enfants et des jeunes autochtones.

L'Ontario a versé plus de 1,75 million de dollars au cours des quatre dernières années pour soutenir l'élaboration de services aux victimes dans les collectivités autochtones.

Il existe actuellement des intervenants de la cour autochtones dans 45 endroits de la province. En outre, l'Ontario finance neuf projets autochtones de justice communautaire qui permettent aux collectivités autochtones d'offrir à leurs membres, dans toutes les circonstances appropriées, un processus de justice réparatrice et traditionnelle plutôt que d'avoir recours au système de justice officiel.

Pour répondre aux besoins des collectivités isolées, le gouvernement a augmenté le nombre de ses tribunaux qui siègent pendant les fins de semaine et les jours fériés afin que les détenus provenant de collectivités isolées et accessibles par hydravion, puissent bénéficier de séances de libération sous caution, au moins pour leur première comparution, sans avoir à quitter leur collectivité.

Le gouvernement provincial travaille de concert avec le peuple autochtone à la création d'une stratégie relative à la justice qui serait applicable aux Autochtones qui améliorera l'accès à la justice et s'attaquera à la surreprésentation de la population autochtone dans le système de justice pénale, comme victime ou délinquant.

Développement économique

Le gouvernement de l'Ontario a adopté de nombreuses initiatives visant à promouvoir la prospérité économique des peuples autochtones. Dans le secteur du développement des ressources, par exemple, plusieurs programmes tiennent compte des avantages pour les collectivités autochtones dans le cadre du processus de délivrance de permis ou d'approbation (y compris l'emploi pour les membres des collectivités autochtones, l'inclusion de Premières nations ou d'entreprises dirigées par des Premières nations comme partenaire dans les propositions).

Pour appuyer le développement économique des Autochtones, le Programme de subventions d'immobilisations de la communauté autochtone du gouvernement accorde du financement pour le développement de centres de petites entreprises ou d'installations communautaires polyvalentes dans des communautés autochtones.

Le gouvernement provincial a aussi mis sur pied des programmes de préapprentissage, d'emploi et de formation dans le secteur de la baie James (une partie des bénéfices est associée à la mine DeBeers à Attawapiskat).

Ensemble sur la voie de l'avenir

Le gouvernement McGuinty s'est engagé dans la nouvelle approche ontarienne concernant les affaires autochtones et est résolu à améliorer le bien-être et la prospérité des collectivités autochtones.

Même s'il reste beaucoup de travail à faire dans le domaine, le gouvernement de l'Ontario collabore à cet effet avec les peuples autochtones.

Le premier ministre de l'Ontario rencontre chaque année les dirigeants des Premières nations de toute la province. Des représentants du gouvernement rencontrent régulièrement les organismes des Premières nations afin d'aborder une gamme de sujets d'intérêt commun. Il y a aussi des rencontres auxquelles participent le gouvernement provincial, les Chefs de l'Ontario et le gouvernement fédéral.  La table du Nord est une table de discussion bilatérale qui a été mise sur pied afin de relever les défis uniques que représente la prospérité des Premières nations habitant le Grand Nord.

Le premier ministre de l'Ontario rencontre aussi annuellement le président de la Nation Métis de l'Ontario. Des rencontres régulières avec des représentants du gouvernement provincial, similaires aux rencontres avec les organisations des Premières nations, visent à soutenir le développement des capacités, offrent des forums de discussions sur des sujets de préoccupation générale et servent de point d'entrée pour des discussions entre les organismes et les ministères de la province.

Autres faits saillants sur la nouvelle approche de l'Ontario :

  • la publication d'un projet de lignes directrices à l'intention des ministères concernant les consultations avec les peuples autochtones sur les droits ancestraux et les droits issus de traités pour aider les ministères à remplir leurs obligations en matière de consultation.
  • une relation continue avec l'Association des femmes autochtones de l'Ontario, qui représente les femmes autochtones et leur famille vivant dans des réserves ou à l'extérieur des réserves. Cet organisme encourage les femmes à s'engager dans les secteurs socioéconomiques, récréatifs, culturels et politiques, qui ont une incidence sur leur vie quotidienne.
  • une collaboration avec la Fédération des centres d'accueil indiens de l'Ontario, organisme-cadre pour 27 centres d'accueil de la province, afin d'offrir des services par l'intermédiaire de nombreux programmes provinciaux, tant nouveaux et qu'existants, y compris un programme appelé Akwe:go destiné aux enfants et aux jeunes autochtones. Akwe:go permettra d'offrir du soutien, notamment des ressources en santé, des programmes de loisirs et des activités individualisées, telles que le mentorat.

Partager

Sujets

Autochtones