Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les Nations-Unies déclarent que le programme Ontarien visant à planter 50 millions d'arbres est le plus important en Amérique du nord

Communiqué archivé

Les Nations-Unies déclarent que le programme Ontarien visant à planter 50 millions d'arbres est le plus important en Amérique du nord

Les Nations-Unies reconnaissent le leadership de l'Ontario dans la lutte contre les changements climatiques

Cabinet du premier ministre

Les Nations-Unies ont aujourd'hui reconnu le plan du gouvernement McGuinty visant à planter 50 millions d'arbres dans le Sud de l'Ontario comme le plus ambitieux projet du genre en Amérique du Nord, a annoncé aujourd'hui le premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty.

« Nous travaillons fort à réduire les émissions et, aujourd'hui, nous passons à une nouvelle étape qui rendra l'Ontario encore plus remarquable et notre environnement encore plus sain », de dire monsieur McGuinty. « Nous nous attaquons aux changements climatiques de bien des façons mais tous les efforts que nous déployons ont ceci en commun : il faut que les Ontariens et Ontariennes travaillent avec nous et fassent leur part. »

Le Programme des Nations Unies pour l'environnement a lancé la campagne Plantons pour la Planète: la Campagne pour un milliard d'arbres . À travers le monde, les gens sont encouragés à enregistrer en ligne leur engagement à planter des arbres et ce, pour atteindre l'objectif de planter au moins un milliard d'arbres dans le monde par année. L'engagement de l'Ontario est le plus important d'Amérique du Nord.

Le gouvernement travaille de concert avec des partenaires pour planter cinq millions d'arbres par année dans le Sud de l'Ontario de façon à atteindre l'objectif de 50 millions d'arbres d'ici 2020. Cet effort permettra d'éliminer 3,8 millions de tonnes de dioxyde de carbone de notre atmosphère d'ici 2054, soit l'équivalent de 172 millions de trajets en voiture de Toronto à Barrie.

« Je dois féliciter l'Ontario de contribuer à l'effort planétaire de planter un milliard d'arbres. Un grand nombre de personnes, face à des problèmes de taille, apparemment insurmontables, comme les changements climatiques, se sentent souvent impuissantes », a expliqué le professeur Wangari Maathai, lauréat du prix Nobel de la paix. « La plantation d'arbres redonne aux particuliers et aux collectivités le sentiment d'agir, de jouer un rôle dans la solution au problème du changement climatique. Toutefois, l'acte de planter un arbre va plus loin : il reconnecte l'esprit humain à la beauté et à l'importance du monde naturel qui est la base de toute vie sur terre. »

« Les Ontariens et Ontariennes savent que planter des arbres assainit l'air, fournit de l'ombre, augmente l'habitat pour la faune, contribue à prévenir les inondations et emmagasine le carbone, a précisé le ministre des Richesses naturelles, David Ramsay. « En unissant nos efforts à ceux des organismes de conservation et des citoyens, nous pouvons agir concrètement en vue de réduire les effets du changement climatique et de rendre la province plus écologique. »

« L'annonce d'aujourd'hui nous permettra désormais d'amorcer le travail nécessaire avec nos partenaires dans la plantation d'arbres pour ainsi atteindre notre objectif de 2020 », de dire John Cary, président de Trees Ontario Foundation. « Nous sommes très heureux que le gouvernement de l'Ontario soit allé de l'avant aujourd'hui avec cet important engagement et nous avons bien hâte de travailler avec lui et nos partenaires dans la restauration du rôle essentiel que de nouvelles forêts saines jouent dans la protection de l'environnement du Sud de l'Ontario. »

« Nous sommes fiers de nous unir à d'autres territoires similaires du monde entier pour Plantons pour la Planète : la Campagne pour un milliard d'arbre des Nations-Unies », de dire Laurel Broten, ministre de l'Environnement. « C'est en protégeant les arbres de la ceinture de verdure et en plantant 50 millions de nouveaux arbres que l'Ontario purifie l'air et séquestre le dioxyde de carbone. C'est un bon pas en avant dans la lutte contre le réchauffement de la planète. »

Lors de cet événement, le premier ministre était accompagné de madame Roberta Bondar, chercheuse et astronaute, qui a présidé le Groupe de travail du gouvernement sur l'éducation environnementale. Le premier ministre McGuinty a annoncé que le gouvernement allait mettre en oeuvre les recommandations de ce groupe de travail, telles que l'intégration de l'éducation environnementale à toutes les années scolaires et le développement d'un nouveau cours facultatif en 11e année qui met l'accent sur l'éducation environnementale.

« Les étudiantes et les étudiants ont à cœur de se bâtir un avenir meilleur et plus durable. Ils ont également le même désir pour les générations futures. L'intégration des connaissances sur l'environnement au sein de leur programme d'étude les amènera à mieux protéger l'environnement local et mondial », de dire madame Bondar.

Ce n'est qu'un exemple de plus des résultats que les Ontariens et Ontariennes obtiennent, grâce à leurs efforts collaboratifs, en vue d'assainir l'environnement naturel et de répondre au changement climatique. Parmi les autres initiatives, on compte :

  • Mettre à la disposition des municipalités la somme de 220 millions de dollars en prêts et subventions pour les aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre en améliorant et remettant à neuf des immeubles.
  • Établir des cibles ambitieuses, mais réalistes, en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre à des niveaux inférieurs à ceux de 1990 -- soit six pour cent de réduction d'ici à 2014, 15 pour cent de réduction d'ici à 2020 et 80 pour cent de réduction d'ici à 2050.
  • Établir un fonds de 650 millions de dollars qui permettra de créer la prochaine génération d'emplois bien payés pour la population ontarienne en développant de nouvelles technologies plus propres et plus écologiques.

« En ce qui concerne le changement climatique, nous avons fait des progrès, mais il nous reste encore beaucoup à faire, a ajouté le premier ministre McGuinty. « Nous nous sommes imposés des objectifs ambitieux, mais je n'ai aucun doute, qu'en travaillant de concert, nous pourrons un jour contempler fièrement nos accomplissements et la province écologique que nous avons créée. »

Partager

Sujets

Environnement et énergie