Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Se porter a la defense de l'Ontario

Communiqué archivé

Se porter a la defense de l'Ontario

Cabinet du premier ministre

Le très honorable Stephen Harper, CP
Premier ministre du Canada
Édifice Langevin
80, rue Wellington
Ottawa (Ontario)
K1A 0A2

Monsieur le Premier Ministre,

J'aimerais attirer votre attention sur les commentaires de vendredi dernier de votre ministre des Finances, Jim Flaherty, qui a fait la déclaration suivante à Halifax : « Si vous devez faire de nouveaux investissements d'affaires au Canada et que la situation fiscale vous préoccupe, le dernier endroit que vous devriez choisir est la province de l'Ontario ». 

Ces commentaires ne sont que les derniers d'une série d'attaques envers l'Ontario de la part de votre ministre des Finances.

Au nom des Ontariens et Ontariennes, laissez-moi vous dire catégoriquement que ces  commentaires sont complètement inappropriés et qu'ils sont potentiellement dangereux pour tous les Canadiens et Canadiennes. La dernière chose dont les familles et les entreprises de l'Ontario ont besoin est que votre ministre des Finances cherche activement  à miner la confiance envers l'économie de l'Ontario. Et ceci est particulièrement vrai en ce moment alors que l'Ontario est aux prises avec un ralentissement de l'économie américaine, une valeur élevé du dollar et des prix élevés de l'essence.

Je suis certain que vous serez d'accord qu'une des importantes responsabilités du ministre canadien des Finances est de travailler avec les Canadiennes et Canadiens à renforcer notre économie pour ainsi créer des emplois et soutenir la remarquable qualité de vie dont nous jouissons. Ceci comprend la nécessité de travailler avec tous les paliers de gouvernements provinciaux et territoriaux, de telle sorte que nous puissions ensemble faire des progrès.

Le ministre Flaherty estime que la seule priorité économique de l'Ontario devrait être de réduire les impôts des entreprises au-delà des 3 milliards de dollars prévus au cours des trois prochaines années, ce qui inclut les 1,1 milliards de dollars en réduction de l'impôt des entreprises annoncés dans notre Énoncé économique de l'automne 2007. Vous devez savoir que le taux d'imposition générale de l'Ontario des sociétés de 14 pour cent et que notre taux d'imposition des sociétés de 12 pour à l'intention des fabricants sont tous les deux en dessous du taux d'imposition fédéral des sociétés que votre gouvernement prévoit atteindre en 2012, après que vos réductions de l'impôt sur les sociétés seront entrées en vigueur.

Je respecte le droit du ministre Flaherty d'avoir une opinion mais je suis fermement en désaccord avec le conseil et la façon dont le tout a été fait. L'Ontario a adopté une approche globale et équilibrée pour faire croître notre économie. Voici notre plan en cinq volets :

  1. Investir dans les compétences et l'éducation de notre population de telle sorte que les Ontariens puissent obtenir les meilleurs emplois
  2. Soutenir la créativité des Ontariens pour qu'ils puissent transformer leurs nouvelles idées en produits et services qui se vendront dans le monde entier
  3. Construire des routes, des transports en communs et des infrastructures qui créeront des emplois et qui amélioreront notre productivité
  4. Faire équipe avec les entreprises d'avant-garde qui sont prêtes à investir dans les emplois en Ontario
  5. Réduire l'impôt des entreprises.

Les Ontariennes et Ontariens croient qu'il faut bien plus que de réduire l'impôt des sociétés pour faire croître notre économie. Nous croyons également que nous devons venir en aide aux familles et aux entreprises qui souffrent grandement des puissantes forces économiques mondiales. Notre plan tient également compte de ces inquiétudes.

Bien qu'il soit compréhensible que nos deux gouvernements puissent avoir des opinions différentes sur des politiques économiques, il est complètement inacceptable pour un ministre canadien des Finances d'attaquer publiquement et délibérément les choix faits par les Ontariens et Ontariennes. Ensemble, les Ontariennes et Ontariens travaillent fort pour créer de nouveaux emplois et obtenir de nouveaux investissements d'affaires. La concurrence est mondiale et féroce. L'attaque extraordinaire du ministre Flaherty contre l'Ontario est une trahison de la responsabilité du gouvernement fédéral de se porter à la défense de l'économie canadienne, tant au pays qu'à l'étranger.

Les Ontariennes et Ontariens sont fiers de générer près de 40 pour cent de la richesse au Canada. C'est en travaillant ensemble que nous pouvons en faire encore plus pour notre province et notre pays. Mais s'attaquer aux choix et aux priorités de l'Ontario mine la confiance envers l'économie de l'Ontario et du Canada. 

Je crois que nous devons travailler ensemble parce qu'un Ontario fort signifie un Canada fort.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

DOCUMENT ORIGINAL SIGNÉ PAR LE PREMIER MINISTRE

Le 2 mars 2008

Dalton McGuinty
Premier ministre de l'Ontario

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi