Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Lettre du premier ministre à la fonction publique de l'Ontario

Bulletin archivé

Lettre du premier ministre à la fonction publique de l'Ontario

Nouvelles mesures de responsabilisation pour protéger les contribuables

Cabinet du premier ministre

Je dis souvent que la Fonction publique de l'Ontario n'a pas sa pareille.

Que l'on se fonde sur les prix internationaux ou, qui plus est, sur la qualité des services offerts aux Ontariennes et aux Ontariens, nulle autre fonction publique ne fait preuve d'autant de professionnalisme, n'est si dévouée et si déterminée à exceller pour le compte de la population qu'elle sert. C'est vrai pour la FPO et les employés qui offrent leurs services dans nos agences, conseils et commissions autonomes.     

Ensemble, nous avons raccourci les délais d'attente, amélioré l'accès aux médecins, réduit la taille des classes, relevé les notes d'examen, renforcé la paix et la stabilité dans nos écoles.   

En ce moment même, comme l'Ontario fait face à une récession mondiale, notre priorité commune consiste à aider à édifier une solide économie et à créer les emplois qui appuient nos services publics et notre qualité de vie. En ce moment même, certaines de nos familles sont aux prises avec des difficultés. Vous et moi, nous devons faire notre possible pour leur offrir des possibilités d'aller de l'avant.  

Aussi importe-t-il plus que jamais de veiller à assumer, tous et toutes, la responsabilité de l'argent des contribuables. Chaque dollar de recettes fiscales compte, en particulier dans une période où certains ont perdu leur travail et où le gouvernement ne ménage pas ses efforts pour contribuer à l'emploi des membres de la population.     

Tout récemment, on a découvert des irrégularités dans les dépenses engagées à deux agences de l'Ontario. La vaste majorité des fonctionnaires suivent scrupuleusement les règles et travaillent avec acharnement pour protéger les deniers publics, mais certains ne le font pas. Pour le bien des familles de l'Ontario, cette situation doit changer.   

Aussi prenons-nous de nouvelles mesures pour que nous comprenions et suivions, chacun et chacune d'entre nous, les règles qui régissent les dépenses.

En premier lieu, nous avons simplifié les règles sur les dépenses. Ces règles simplifiées sont plus concises, plus claires et présentées en ligne, à la vue de tout le monde.

En deuxième lieu, tous les employés de la FPO et de nos plus grandes agences recevront en ligne une formation obligatoire sur les demandes de remboursement des dépenses. Ainsi, quiconque travaille à la FPO et à nos plus grandes agences saura ce qui est convenable et ce qu'est un usage inconsidéré des fonds publics.

En troisième lieu, on affichera en ligne les dépenses des membres de la haute direction de la FPO, des ministres du Conseil, du personnel politique et des cadres supérieurs des 22 plus grandes agences de l'Ontario. Ces mesures entreront en vigueur dès le 1er avril 2010.

Enfin, pour veiller au respect des règles, nous accroîtrons le nombre des vérifications aléatoires des dépenses. Pendant les vérifications annuelles des agences, conseils et commissions de l'Ontario, il faudra des vérificateurs externes pour l'examen des pratiques de dépense, afin de s'assurer de l'observation des règles et de la présence de contrôles.

Par le passé, les fonctionnaires de l'Ontario ont toujours répondu présent à l'appel. Face aux dépressions et aux récessions, aux guerres mondiales et aux catastrophes naturelles, les fonctionnaires de l'Ontario ont toujours été d'attaque et défendu l'intérêt public.  

Dans ces temps difficiles que connaît le monde entier, on exige plus de nous tous, de nous toutes, une fois encore. Je suis persuadé qu'une fois encore chacune de nous, chacune de nous, relèvera le défi.  

Sincères salutations,

Dalton McGuinty       

Partager

Sujets

Gouvernement