Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Discours Du Trône - Plan Ontario Ouvert Sur Le Monde

Bulletin archivé

Discours Du Trône - Plan Ontario Ouvert Sur Le Monde

Cabinet du premier ministre

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les députés, concitoyennes et concitoyens de l'Ontario.

Depuis que la récession mondiale a frappé, nombre de familles ontariennes se trouvent dans une situation difficile.

Dans le secteur manufacturier, les deux dernières années ont été particulièrement dures.

Beaucoup d'entre nous connaissent quelqu'un qui a perdu son emploi.

Nos propres familles ont peut-être même été touchées.

Certains disent que le pire est passé et que la récession tire à sa fin.

Pourtant, ses effets néfastes persistent.

Des entreprises ont réduit leur effectif, d'autres ont déménagé ou fermé pour de bon, pas seulement en Ontario, mais aussi dans les provinces et les États avoisinants et partout dans le monde.

Aucun endroit n'est sorti complètement indemne de la grande récession.

Voilà pourquoi votre gouvernement réagit au défi extraordinaire que pose la récession mondiale en adoptant deux mesures extraordinaires.

En premier lieu : il compte investir plus de 32 milliards de dollars dans les routes, les ponts, les transports en commun et une mise à niveau du rendement énergétique de nos écoles.

Cette mesure crée et maintient plus de 300 000 emplois et met de l'argent là où le besoin se fait sentir, entre les mains des familles. De plus, elle stimule notre économie en cette fin de récession.

En deuxième lieu : votre gouvernement soutient les Ontariennes et Ontariens ayant fait le choix de retourner à l'école afin qu'ils n'obtiennent pas seulement un emploi, mais un bon emploi.

Le programme ontarien Deuxième carrière représente une première pour le Canada parce qu'il appuie jusqu'à deux ans de formation à long terme.
Par exemple, dans le cas de Jason Boylan, l'un des premiers participants au programme, Deuxième carrière a fait une réelle différence.

Après avoir perdu son emploi dans la fabrication de pièces automobiles, il s'est inscrit à un programme de gestion culinaire au Collège Fleming.

Jason obtiendra son diplôme dans quelques semaines et plusieurs bonnes offres d'emploi lui ont déjà été faites.

Votre gouvernement le félicite, ainsi que les plus de 26 000 autres Ontariennes et Ontariens qui participent au programme.


Le plan Ontario ouvert sur le monde

Venir en aide aux gens et aux collectivités touchés par la récession est une responsabilité importante que votre gouvernement prend très au sérieux.

Cela permet aussi de jeter de nouvelles bases pour la croissance future.

Parce que, même en période difficile, l'Ontario a toujours eu le regard tourné vers l'avenir.

Là où d'autres voient un monde menaçant, les Ontariennes et Ontariens voient un défi à relever.

Nous avons taillé notre province à même une terre nordique inhospitalière.

Les premiers Ontariens ont tenu le coup et ont prospéré.

Ils ont commencé à extraire le minerai et à exploiter les forêts.

Ils ont bâti des fermes et des écoles, des villes et des villages.

Nous avons donné au monde de grands artistes, poètes et romanciers.

Nous avons mis au point des médicaments qui ont sauvé des millions de vies.

Nous avons sacrifié nos vies sur les champs de bataille des guerres les plus sanglantes de l'histoire.
Nous avons construit les voitures, les trains et les avions qui ont permis au monde de traverser le XXe siècle.

Nous avons bâti une économie qui offre à nos familles une qualité de vie faisant l'envie du reste du monde.

Et, alors que nous entrons dans la deuxième décennie du XXIe siècle et que le monde fait face à des défis économiques, environnementaux et sociaux sans précédent, nous avons une certitude.

Le monde a besoin de l'Ontario.

Il a besoin de ce que nous avons à offrir.

Il a besoin de nos écoles pour former des citoyens brillants capables de résoudre les problèmes de la planète.

Il a besoin de nos innovateurs, qui ont inventé des outils comme le Blackberry pour permettre au monde de rester branché.

Il a besoin de nos travailleurs qualifiés, qui continuent de fabriquer les produits de pointe dont les gens ont besoin.

Le monde a besoin de notre diversité, parce que nulle part ailleurs voit-on autant de gens venus d'autant de pays vivre en si grande harmonie.

Il a besoin de notre compassion, non seulement parce que nous nous entraidons grâce à notre système de santé et à nos services publics, mais parce que les Ontariennes et Ontariens ouvrent leur cœur lorsque le désastre frappe, comme en Haïti et au Chili.

Et lorsque le devoir appelle, comme il l'a fait en Afghanistan, nos compatriotes sont là. Et lorsqu'ils rentrent à la maison, nous leur rendons hommage.

Les Ontariennes et Ontariens ont toujours été citoyens du Canada et citoyens du monde.

Au début du XXe siècle, l'Ontario est passé de la voiture à cheval à l'automobile, ce qui a permis à notre pays de demeurer concurrentiel et au monde d'aller plus vite.

Au début du XXIe siècle, l'Ontario participera à la transition vers une nouvelle économie propre, afin d'aider notre nation et le monde à mieux progresser.

Nous continuerons à construire des voitures, mais ce seront les voitures écoénergétiques dont le monde a besoin.

Notre secteur manufacturier restera fort, mais il sera de plus en plus axé sur la fabrication de pointe qui met à profit les compétences et le niveau d'éducation de nos citoyennes et citoyens.

Oui, le monde a changé.

Mais une chose demeure.

Le monde a plus que jamais besoin de l'Ontario.

Il nous offre plus d'occasions que jamais auparavant.

Et nous devons être prêts.

Les cinq prochaines années seront décisives pour l'Ontario.

Voilà pourquoi votre gouvernement lance le nouveau plan quinquennal Ontario ouvert sur le monde.

Pour développer son économie et renforcer ses assises, l'Ontario doit être ouvert au changement, aux possibilités et au nouveau monde qui l'entoure.

Le plan Ontario ouvert sur le monde rendra l'Ontario encore plus réceptif aux nouvelles idées, aux nouvelles personnes et aux nouveaux investissements, non seulement pour remplacer les anciens emplois qui ont disparu, mais aussi pour créer les nouveaux emplois de l'avenir.

Non seulement pour construire les biens qui ont fait notre gloire au siècle passé, mais aussi pour construire ceux qui feront notre gloire en ce siècle.

Votre gouvernement lance ce plan aujourd'hui même.


Un plan pour notre économie

Le plan Ontario ouvert sur le monde commence par l'instauration d'un climat où les entreprises pourront prospérer, créer des emplois et fabriquer de nouveaux produits innovateurs qu'elles vendront à l'étranger.

On a commencé à établir ce climat par un ensemble de réformes qui modernisent notre régime fiscal pour rendre l'Ontario plus concurrentiel et créer plus d'emplois.

L'impôt sur le revenu des Ontariennes et Ontariens a été réduit le 1er janvier.

Cette année, votre gouvernement réduira l'impôt sur le revenu des sociétés et éliminera l'impôt sur le capital.

Et de concert avec le gouvernement fédéral, l'Ontario s'apprête à instituer une taxe de vente harmonisée.

Selon des économistes indépendants, ces réformes créeront près de 600 000 nouveaux emplois en Ontario au cours des 10 prochaines années, dont plus de 100 000 dans le secteur manufacturier.

Ces améliorations au régime fiscal profiteront donc à toute la population de la province.

Ainsi, les entreprises ontariennes, des usines de fabrication aux petites entreprises, auront plus d'argent à investir dans leur avenir. Elles auront aussi plus de temps et de ressources à consacrer à leurs activités plutôt qu'aux formalités administratives.

Cela leur permettra de conserver leurs employés ou d'en embaucher d'autres, et de créer une main-d'œuvre de stature mondiale.

Un autre volet de notre plan Ontario ouvert sur le monde, la Loi de 2009 sur l'énergie verte, a déjà vu le jour.

Elle prévoit un tarif stable pour les producteurs d'énergie propre afin de les inciter à investir en Ontario et à créer jusqu'à 50 000 emplois dans de nouvelles industries propres qui n'existaient pas il y a quelques années.

Nous avons déjà commencé à récolter les bénéfices de cette nouvelle loi.

En janvier, Samsung a annoncé le plus important investissement du genre au monde : 7 milliards de dollars pour produire 2 500 mégawatts d'énergie propre et créer quelque 16 000 emplois en Ontario.

Votre gouvernement ouvrira bientôt la porte à des centaines de nouveaux investissements dans le secteur de l'énergie propre grâce à son Programme de tarifs de rachat garantis qui suscite l'intérêt des investisseurs et des entrepreneurs du monde entier.

Ces projets nécessiteront des panneaux solaires et des éoliennes.

Les Ontariennes et Ontariens les fabriqueront.

Et nous les vendrons partout en Amérique du Nord.

De plus, grâce à sa stratégie L'Ontario propice aux affaires, votre gouvernement fait sa part pour simplifier les services aux entreprises.

Il s'agit là de quelques-unes des mesures qu'a prises votre gouvernement pour créer un Ontario plus ouvert aux nouveaux investissements, aux nouveaux emplois dans la province et aux nouvelles industries.

Aujourd'hui, il franchit une nouvelle étape.

Dans le cadre de notre plan Ontario ouvert sur le monde, nous déposerons un projet de loi misant sur le savoir-faire de la province dans les technologies du secteur de l'eau propre.

La loi sur le développement des technologies de l'eau entraînerait la création de nouveaux emplois en Ontario et ferait de notre province le chef de file nord-américain en matière de développement et de vente de nouvelles technologies et de nouveaux services pour la conservation et le traitement de l'eau.

Le Conference Board du Canada estime que le marché mondial des technologies de l'eau représente plus de 400 milliards de dollars US par année et qu'il double tous les cinq à six ans.

On prévoit qu'au cours des 20 prochaines années la demande mondiale pour l'eau dépassera de 40 pour 100 les approvisionnements actuels, une crise en puissance si le monde n'agit pas.
Déjà, l'Ontario commence à offrir des solutions.

De la conservation de l'eau à la nanotechnologie, les sociétés ontariennes montrent le chemin, tout en procurant de bons emplois bien rémunérés dans la province à 22 000 personnes qui vendent des technologies de l'eau partout au monde.

Le gouvernement collaborera avec nos collèges, nos universités et nos entrepreneurs pour créer encore plus d'emplois et attirer encore plus d'experts et d'investissements dans le secteur de l'eau propre de la province.

Il renforcera les mesures de protection de notre eau, notamment celles des Grands Lacs.

Il mettra à profit notre savoir-faire considérable dans ce domaine et fera de la province la capitale nord-américaine de l'eau propre.

Votre gouvernement appuiera aussi la croissance et l'expansion du secteur agroalimentaire, par l'entremise du ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario, en favorisant l'achat de produits locaux et en ouvrant de nouveaux marchés à l'extérieur de la province, parce que le monde a besoin des bons produits de l'Ontario.

Votre gouvernement sait aussi que les habitants du Nord de la province font face à des défis particuliers et que la récession mondiale a eu un effet profond sur les localités de cette région.

Il veillera à ce que le Nord récolte les fruits du plan Ontario ouvert sur le monde.

En 2008, la première mine de diamants de la province a débuté ses activités dans le Nord.

Votre gouvernement fera fond sur ce succès, en particulier dans la région connue sous le nom de Cercle de feu.

Cette région renfermerait l'un des plus importants gisements de chromite au monde, élément essentiel dans la fabrication de l'acier inoxydable.

Rien ne peut remplacer la chromite et personne n'en produit en Amérique du Nord.

C'est l'occasion la plus prometteuse qu'ait connue le Canada dans le secteur minier au cours du dernier siècle.

Votre gouvernement est déterminé à travailler avec les gens du Nord, les communautés autochtones et les entreprises du secteur minier afin de réaliser le plein potentiel du Cercle de feu.

Ensemble, nous créerons des emplois en Ontario et appuierons les familles du Nord, tout en continuant de préserver 50 pour 100 de la forêt boréale.

De plus, dans le cadre de sa relation améliorée et productive avec les peuples autochtones, votre gouvernement continuera d'appuyer le développement économique et la consultation de ces communautés.

Votre gouvernement sait aussi que l'économie de la province repose sur l'une des industries des services financiers les plus stables de la planète.

Les banques canadiennes, dont les sièges sociaux se trouvent en Ontario, ont la réputation d'être les plus solides au monde.

Toronto est maintenant le troisième plus grand centre financier d'Amérique du Nord avec 350 000 emplois. À l'échelle de l'Ontario, ce secteur emploie 625 000 personnes.

Voilà pourquoi votre gouvernement travaille avec le Conseil des chefs de file des services financiers afin d'appuyer l'industrie et d'établir une stratégie pour que Toronto devienne l'un des centres financiers les plus prestigieux au monde.

L'Ontario appuie les efforts du gouvernement fédéral en vue de créer un organisme canadien de réglementation des valeurs mobilières. Cet organisme devrait être situé à Toronto.

Votre gouvernement continuera à dégager de nouvelles possibilités économiques pour toute la population ontarienne grâce à la Loi de 2005 sur l'accessibilité pour les personnes handicapées de l'Ontario, qui rendra la province accessible d'ici 2025.

Votre gouvernement est reconnaissant du travail des 46 000 organismes sans but lucratif de l'Ontario qui sont les héros méconnus de notre économie.

Près de cinq millions d'Ontariennes et d'Ontariens offrent leurs services dans leur collectivité.

Certains d'entre eux aident votre gouvernement à atteindre son but de réduire le taux de pauvreté de 25 pour 100 en cinq ans.

Certains jouent le rôle d'entraîneur auprès de nos enfants. C'est le cas de Sandy Cooper-Ryder de London qui, depuis 30 ans, inspire les jeunes à se dépasser, non seulement sur la piste mais dans tous les domaines de leur vie.

Sandy compte parmi les nombreux entraîneurs qui se dévouent pour former la prochaine génération de jeunes athlètes doués de l'Ontario, dont certains participeront aux Jeux panaméricains de 2015.

En cette Journée internationale de la femme, votre gouvernement rend particulièrement hommage aux femmes engagées comme Sandy, ainsi qu'à l'ensemble des bénévoles qui font une réelle différence.

Le plan Ontario ouvert sur le monde mettra en œuvre de nouveaux moyens de renforcer le secteur des organismes à but non lucratif, car nous reconnaissons qu'en cette période de ressources limitées, il faut se serrer les coudes pour faire progresser notre province.

Pour veiller à ce que les ressources de l'Ontario servent toujours à atteindre nos principales priorités, votre gouvernement a entrepris de passer en revue les entreprises commerciales du secteur public.

S'il juge qu'il est dans l'intérêt de tous d'apporter des changements aux actifs de la province, votre gouvernement en utilisera le produit pour mieux appuyer les principales priorités des Ontariennes et des Ontariens dans une économie mondiale, en particulier mettre l'accent sur les compétences et l'éducation de nos citoyennes et citoyens.

Un plan pour l'éducation

L'Ontario abrite déjà les bâtisseurs, les rêveurs et les innovateurs de demain.

En ce moment, des garçons et des filles fréquentent les écoles de notre province.

Demain, ils seront des adultes prêts à affronter le monde.

C'est pourquoi votre gouvernement place l'éducation au sommet de ses priorités.

Il a réduit la taille des classes, amélioré les résultats aux tests, accru le taux de diplômation et créé des milliers de nouvelles places dans les collèges, les universités et les programmes d'apprentissage.

Les Ontariennes et Ontariens comptent parmi les travailleurs les plus spécialisés et instruits au monde.

Tout cela nous donne une longueur d'avance sur la concurrence.

Un atout que nous devons renforcer encore plus.

C'est pourquoi, dès cet automne, des écoles des quatre coins de la province commenceront à offrir un programme d'apprentissage à temps plein pour les enfants de quatre et cinq ans.

C'est la première fois qu'un tel programme est offert en Amérique du Nord.

Il s'inscrit dans le cadre d'un projet visant à aider davantage d'enfants à bien démarrer l'école pour suivre plus tard des études collégiales ou universitaires, ou un programme de formation, et trouver un bon emploi.

Cette mesure permettra à plus d'enfants de sortir de la pauvreté.

Elle aidera les parents à concilier vie professionnelle et vie de famille.

Elle contribuera à renforcer l'économie de la province.

C'est bien simple, les pays qui ont les meilleures écoles aujourd'hui domineront l'économie de demain.

L'Ontario affiche l'un des taux d'éducation postsecondaire les plus élevés au monde, soit 62 pour 100. Depuis 2003, votre gouvernement a permis à 180 000 personnes supplémentaires de suivre un programme universitaire, collégial ou d'apprentissage.

Mais nous devons faire encore mieux, sachant que 70 pour 100 des emplois qui seront créés dans la nouvelle économie nécessiteront une éducation postsecondaire.

C'est pourquoi le plan Ontario ouvert sur le monde portera à 70 pour 100 le taux de participation aux études postsecondaires.

Pour commencer, votre gouvernement fera en sorte que 20 000 étudiantes et étudiants supplémentaires puissent s'inscrire dans les collèges et les universités cette année.

Cela correspond à l'effectif tout entier de l'Université de Guelph.

Grâce au plan Ontario ouvert sur le monde de votre gouvernement, les collèges et les universités de la province pourront accueillir tous les Ontariens et Ontariennes qualifiés qui souhaitent poursuivre des études.

En ce moment, 120 000 apprentis apprennent un métier en Ontario.

Votre gouvernement a créé récemment l'Ordre des métiers de l'Ontario afin de moderniser son système d'apprentissage et de formation dans les métiers spécialisés.

Notre plan continuera d'appuyer les gens de métier talentueux et qualifiés qui font la force de notre province, tout en augmentant la sécurité des travailleurs.

Votre gouvernement collaborera avec tous ses partenaires du monde de l'éducation, de la formation et des affaires afin d'établir un nouveau plan quinquennal pour améliorer le système d'éducation postsecondaire de l'Ontario.

Il créera le nouvel institut ontarien d'enseignement en ligne pour assurer à ceux et celles qui souhaitent avoir recours au cyberapprentissage l'accès aux meilleurs professeurs des meilleurs programmes des universités ontariennes.

En outre, le plan ouvrira nos collèges et nos universités au monde.

Partout, des millions de familles aimeraient avoir ce qu'ont les Ontariennes et Ontariens : une éducation postsecondaire de qualité menant à un bon emploi et à un avenir sûr.

Le monde a besoin des écoles ontariennes.

Par conséquent, votre gouvernement entreprendra un ambitieux programme de promotion de nos établissements d'enseignement postsecondaire à l'étranger, afin d'accroître de 50 pour 100 le nombre de personnes qui viendront d'ailleurs pour étudier dans notre province, tout en gardant des places pour les étudiants ontariens.

La participation des étudiants étrangers contribuera à renforcer nos écoles et créera des emplois.

Ensemble, nous ferons de l'Ontario un lieu où le monde entier viendra étudier.

Un plan pour la santé

En Ontario, nous veillons au bien-être de la population.

En Ontario, nous ne refusons jamais de patients.

En Ontario, prodiguer des soins de qualité, c'est éviter un souci de plus aux familles et c'est se donner un atout supplémentaire par rapport à nos concurrents.

Votre gouvernement a renforcé cet atout.

Au cours des six dernières années, 900 000 Ontariennes et Ontariens de plus ont eu accès à un médecin de famille.

Davantage de médecins étrangers ont obtenu l'autorisation d'exercer en Ontario.

Les premières cliniques d'Amérique du Nord dirigées par du personnel infirmier praticien ouvrent leurs portes.

Parce que les Ontariennes et Ontariens veulent s'entraider et prendre soin les uns des autres, nous avons pu réduire les temps d'attente pour les chirurgies du cancer.

Nous avons accéléré les soins aux urgences et amélioré et agrandi les hôpitaux.

Votre gouvernement a agi, car les Ontariennes et Ontariens exigent, souhaitent et méritent des soins de santé hors pair.

Il continue d'œuvrer pour réduire les temps d'attente dans les salles des urgences et améliorer les services offerts aux personnes diabétiques et les services de cybersanté partout en Ontario.

Par le passé, les Ontariennes et Ontariens se posaient la question suivante : « Le système de santé sera-t-il là pour moi et pour mes enfants? ».

Tous ont répondu « absolument ».

Ensemble, nous tenons absolument à un système de santé public fort.

Or, de nouveaux défis sont apparus qui nécessitent un nouveau plan.

Il y a 20 ans à peine, pour chaque dollar destiné aux programmes gouvernementaux, 32 cents étaient consacrés aux soins de santé.

Aujourd'hui, c'est 46 cents.

Dans douze ans, cela pourrait être 70.

C'est pourquoi les Ontariennes et Ontariens se posent maintenant la question suivante : « Comment pouvons-nous continuer de financer un système de santé de premier ordre sans écarter toutes les autres priorités qui nous tiennent à cœur, comme investir dans les écoles, aider les plus vulnérables, protéger l'environnement et financer l'infrastructure et le développement économique? ».

C'est une question à laquelle il faudra répondre tôt ou tard dans chaque province et territoire du Canada.

Votre gouvernement est d'avis que l'Ontario doit guider la discussion à l'échelle nationale et invitera la population ontarienne à participer directement à cet important débat.

L'Ontario montrera la voie en instaurant un programme de renouvellement constant afin de préserver le système de santé et tous les services publics essentiels pour nos enfants et petits-enfants.

Pour y parvenir, il commencera par faire en sorte que les médicaments restent abordables pour que les Ontariennes et Ontariens puissent continuer à se soigner et réinvestira les économies réalisées dans les soins de santé.

Il déposera un projet de loi afin qu'il incombe aux fournisseurs de services et aux dirigeants responsables d'améliorer les soins prodigués aux patients.

Votre gouvernement poursuivra sa Stratégie de réduction des temps d'attente en faisant en sorte que, pour de plus en plus de services, les fonds suivent les patients. Ces derniers auront davantage de choix en ce qui concerne l'endroit où ils pourront recevoir les meilleurs soins.

Un groupe consultatif indépendant composé d'experts et chargé de formuler des recommandations pour l'élaboration de lignes directrices en matière de pratiques cliniques sera formé, afin d'assurer que les futurs investissements portent leurs fruits et servent à améliorer la santé des patients.

Votre gouvernement examinera la Loi sur les hôpitaux publics et présentera un projet de loi dans le but de créer un système hospitalier qui aura recours au savoir-faire des partenaires de la collectivité et de tous les professionnels de la santé.

Afin que nos services de santé répondent aux besoins de tous les citoyens, la communauté francophone participera davantage à la planification des services de santé en français à l'échelon local.

Votre gouvernement collaborera avec les secteurs public et privé pour établir une stratégie de promotion de la santé des enfants.

En plus de prodiguer des soins de premier ordre aux patients, notre système de santé met au point des traitements et mène des recherches de pointe. Le plan Ontario ouvert sur le monde permettra à la province d'exporter ce savoir-faire tout en offrant des soins de qualité à sa population.

Un plan pour un Ontario plus fort

Votre gouvernement sait que si notre province veut continuer de fournir d'excellents services publics et d'attirer des investissements, le monde a besoin d'un Ontario financièrement solide.

C'est pourquoi, dans son prochain budget, votre gouvernement présentera un plan pour rétablir l'équilibre budgétaire.

Votre gouvernement ne mettra pas la croissance économique en danger en faisant trop de compressions budgétaires, trop vite.

Il ne dépensera pas non plus comme s'il n'y avait pas de déficit.

Il continuera de faire des choix responsables et a entrepris de réduire sa taille de 5 pour 100.

Votre gouvernement sait que les Ontariennes et Ontariens sont de fiers Canadiens.

Nous sommes fiers de travailler fort et de faire notre part pour renforcer notre pays.

Votre gouvernement a collaboré avec le gouvernement fédéral afin d'assurer que tous les Canadiens et Canadiennes sont traités équitablement.

Il entend poursuivre cette relation positive et productive.

Les Ontariennes et Ontariens accueillent favorablement l'engagement du gouvernement fédéral de ne pas réduire les paiements de transfert à la province pendant qu'il rétablit l'équilibre budgétaire.

Votre gouvernement demande au gouvernement fédéral de respecter ses obligations dans les domaines où il n'en fait pas assez, comme les services de garde et l'immigration.

Il lui demande aussi de faire preuve de leadership au chapitre du changement climatique afin d'aider nos entreprises à anticiper les transformations qui se produiront sur le marché nord-américain et de contribuer à créer des emplois pour notre province.

Nos citoyennes et citoyens sont des participants actifs de la lutte contre le changement climatique.

Nous fermons nos centrales à charbon et nous bâtissons une économie plus propre.

Nous avons déjà commencé à produire les technologies propres dont le reste du monde a besoin.

Nous demandons à notre partenaire d'Ottawa de reconnaître et de financer le mouvement vert qui s'est amorcé en Ontario de la même manière qu'il finance la recherche sur la séquestration de carbone dans d'autres provinces.


Un Ontario ouvert sur le monde

Il ne fait aucun doute que le monde a changé.

Les défis auxquels font face les Ontariennes et Ontariens dans ce nouveau monde sont sans précédent.

Pourtant, les familles ontariennes ont le droit d'espérer en l'avenir,

car le monde a besoin de l'Ontario.

Le monde a besoin que nous relevions les défis de notre époque, tout comme les générations qui nous ont précédés ont relevé les défis qui se sont présentés à elles.

Le monde a besoin que l'Ontario lui ouvre la voie, non seulement en créant les biens et services essentiels à l'économie mondiale, mais aussi en se présentant comme la société forte, bonne et généreuse dont le monde a besoin.

L'Ontario a réussi à créer un miracle moderne.

Une société où nos enfants peuvent obtenir une excellente éducation.

Une société qui prend soin de ses patients et de ses personnes âgées.

Une société où on parle toutes les langues, où on pratique toutes les religions et où on vient du monde entier pour vivre dans la paix et la prospérité.

Une société où immigration n'est pas un mot creux, mais un élément moteur.
Le monde a besoin que l'Ontario réussisse.

Et nous le ferons, comme nous l'avons toujours fait.

Cela commence par un nouveau plan quinquennal pour ouvrir davantage l'Ontario sur le monde.

Car nous savons que lorsque nous investissons dans les soins et l'éducation de la population ontarienne, nous investissons dans notre avenir commun.

Nous savons que les nouveaux produits et services technologiques propres que nous mettrons au point et vendrons ne se traduiront pas seulement par de bons emplois pour les familles ontariennes, mais qu'ils contribueront aussi à créer une planète plus propre et meilleure pour tous.

C'est l'objectif du plan Ontario ouvert sur le monde.

Car, quelque part dans une école de l'Ontario, il y a aujourd'hui une jeune personne qui sera notre futur Banting ou notre future Bondar.

Une jeune personne qui améliorera ou sauvera des vies partout dans le monde.

Le monde a besoin que cette jeune personne réussisse.

Nous devons tous faire notre part pour que cet enfant, tous les enfants, aient la possibilité de réussir.

Pour que nous puissions continuer de créer ce dont le monde a besoin.

Pour que nous puissions continuer d'édifier une société bonne et généreuse.

Ensemble, saisissons les occasions que nous offre le nouveau monde qui nous attend.

Pour nos familles.

Pour nos enfants.

Pour notre Ontario.

La meilleure province du meilleur pays au monde.

Partager

Sujets

Arts et culture Affaires et économie Conduite et routes Éducation et formation Environnement et énergie Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Impôts et avantages fiscaux Voyage et loisirs Autochtones Enfants et adolescents Consommateurs Francophones Nouveaux venus Personnes ayant des déficiences Personnes âgées Femmes