Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Allocution du premier ministre sur les changements au sein du conseil des ministres

Bulletin archivé

Allocution du premier ministre sur les changements au sein du conseil des ministres

Cabinet du premier ministre

Bonjour.

Aujourd'hui, nous avons un nouveau Conseil des ministres.

Notre nouveau Conseil des ministres a six ministres qui assument de nouveaux portefeuilles.

Et j'ai le plaisir d'y accueillir deux nouveaux députés.

Bob Chiarelli, député d'Ottawa-Ouest-Nepean devient ministre de l'Infrastructure.

Et Glen Murray, député de Toronto-Centre, devient ministre de la Recherche et de l'Innovation.

Tant Bob que Glen sont de solides leaders de la vie publique et je sais qu'ils vont travailler fort, tous les jours, au nom des Ontariennes et Ontariens.

Depuis cet hiver, alors que le lieutenant gouverneur assermentait les plus récents membres du Conseil des ministres, l'économie ontarienne a fait de réels progrès.

À ce moment là, la reprise ne faisait que commencer.

Les emplois perdus au pire de la récession commençaient à peine à revenir.

Les Ontariennes et Ontariennes ont réagi à la récession avec force, courage et détermination.

Ils ont relevé ce défi en travaillant ensemble et en prenant soins des membres de leur famille qui avaient perdu leur emploi.

Les Ontariennes et Ontariens ont suivi des cours leur permettant d'améliorer leur compétence et ainsi leur donner de meilleures chances de se trouver un nouvel emploi.

Ils travaillent avec leurs gouvernements pour amorcer la construction de routes, de ponts et de centres communautaires.

Et, avec notre nouveau régime fiscal, les Ontariennes et Ontariens font leur part, ce qui rend notre province bien plus intéressante aux nouveaux investisseurs.

Et, lorsque vous y pensez, nous avons fait un bon bout de chemin.

Une récession nuisible s'est transformée en une solide croissance économique et l'économie de l'Ontario est maintenant en tête dans ce pays.

Nous avons fait ces progrès ensemble.

Mais il y a encore bien plus à faire.

Le taux de chômage est à 8.5 pour cent.

La reprise économique aux États-Unis est toujours incertaine.

Nous allons donc maintenir le pied sur l'accélérateur.

Le nouveau Conseil des ministres va continuer de faire propgresser notre plan Ontario ouvert sur le monde.

Ce plan consiste à ouvrir l'Ontario à de nouvelles possibilités, de nouveaux emplois et une nouvelle croissance.

Afin que notre gouvernement mette l'accent sur les priorités de base des Ontariennes et Ontariens, je vais mettre sur pied un nouveau comité des priorités et des politiques au sein du Conseil des ministres.

Ce comité portera son attention sur nos priorités de base : la croissance économique, l'éducation et les soins de santé.

Nous savons qu'une solide économie soutiendra notre plan visant à avoir de meilleures écoles et une meilleure santé.

Mais nous comprenons également que de bonnes écoles et un solide réseau de soins publics de santé sont essentiels à la poursuite de notre succès économique.

Les Ontariennes et Ontariens savent que la meilleure façon de donner la possibilité de réussir à tous nos enfants est de leur donner la meilleure éducation.

Et c'est pourquoi que, dès cet automne, nous avons été de l'avant avec la maternelle et le jardin d'enfants à temps plein. Ce sont bon nombre des écoles des communautés à faible revenu qui seront les premières à en profiter.

Les Ontariennes et Ontariens savent que l'assurance-maladie doit être réformées de façon à améliorer l'accès aux médecins et au personnel infirmier et à réduire les temps d'attente alors qu'en même temps nous étirons chaque dollar pour offrir le plus de soins aux patients.

Et c'est sur quoi porte réellement notre plan.

Les Ontariennes et Ontariens savent que nous faisons partie d'une économie mondiale qui est extrêmement concurrentielle.

Et c'est pourquoi nous devons offrir la meilleure éducation et la meilleure formation professionnelle possible à nos travailleurs et travailleuses...

C'est pourquoi nous devons protéger et améliorer nos soins publics de santé...

C'est pourquoi nous devons bâtir l'infrastructure dont a besoin notre économie...

C'est pourquoi nous devons mettre sur pied de solides industries spécialisées dans les technologies propres...

C'est pourquoi nous devons moderniser notre régime fiscal...

C'est pourquoi nous devons développer le cercle de feu dans le Nord...

Et c'est pourquoi nous devons développer notre secteur des services financiers qui jouit de la meilleure réputation dans le monde entier.

Notre plan Ontario ouvert sur le monde suivra cette voie au cours des cinq prochaines années.

Le nouveau Conseil des ministres de l'Ontario sera en charge de ce plan et il mettra l'accent sur ce qui importe le plus aux familles de l'Ontario, soit leurs emplois, leurs écoles et leurs soins de santé.

Cela ne veut pourtant pas dire qu'à l'occasion, notre gouvernement ne va pas s'intéresser à autre chose.

Et cela ne signifie pas que nous n'allons pas faire autre chose.

Mais il s'agit des priorités des Ontariennes et des Ontariens.

Et cela en fait nos priorités.

Nous allons continuer à faire des progrès de la meilleure façon que possible, soit en travaillant toujours avec et pour les Ontariennes et Ontariens, ici même en Ontario, qui est la meilleure province du meilleur pays au monde.

Je vous remercie.

Partager

Sujets

Affaires et économie Conduite et routes Éducation et formation Environnement et énergie Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Impôts et avantages fiscaux Personnes âgées