Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Soutenir la recherche sur le cerveau

Communiqué archivé

Soutenir la recherche sur le cerveau

Le gouvernement McGuinty soutient de meilleurs soins de santé et des emplois dans le secteur des sciences de la vie

Cabinet du premier ministre

L'Ontario a fait un pas de géant pour venir en aide à un million de personnes de la province qui éprouvent des troubles neurologiques et aux 2,6 millions d'Ontariennes et Ontariens qui seront touchés par un état neurologique au cours de leur vie.

Un nouvel institut de recherche sur le cerveau verra le jour en Ontario. L'Institut ontarien de recherche sur le cerveau réunira les meilleurs chercheurs de la province avec des personnes qui savent comment commercialiser les bonnes idées. Ensemble, ils transformeront des découvertes en soins de santé qui sont produites dans nos laboratoires en produits et services qui aideront les patients qui sont touchés par une maladie ou un trouble d'ordre cérébral.

Au cours des trois prochaines années, la province fournira 15 millions de dollars en fonds de démarrage pour ce nouvel institut, ce qui créera des emplois, réduira les coûts des soins de santé et améliorera la qualité de vie des familles de l'Ontario.

Le premier ministre McGuinty a aujourd'hui faite cette annonce au Centre Sunnybrook des sciences de la vie de Toronto. L'Institut aidera les entreprises des sciences de la vie de l'Ontario à s'accaparer une plus grande portion du marché mondial pour les produits qui viennent en aide aux patients qui ont des maladies ou des problèmes d'ordre cérébral.

L'un des premiers partenariats internationaux de l'Institut ontarien de recherche sur le cerveau sera avec Israël. Au cours de la mission commerciale de 2010 en Israël, le premier ministre McGuinty a rencontré Shimon Peres, président israélien. C'est au cours de cette rencontre que monsieur Peres a proposé de mettre sur pied un « institut virtuel » conjoint israélien et Ontarien en matière de recherche sur le cerveau.

L'institut ontarien de recherche sur le cerveau fait partie du plan gouvernemental Ontario ouvert sur le monde pour exporter son expertise dans le monde, créer des emplois et fournir une qualité de soins à domicile.

Faits en bref

  • Parmi les maladies et troubles du cerveau, on compte l'Alzheimer, le Parkinson, l'autisme et la schizophrénie.
  • Les universités de l'Ontario et leurs instituts de recherche affiliés sont reconnus comme des centres d'excellence en recherche de base en neuroscience de même que dans les disciplines médicales qui traitent de neuroscience clinique, dont la neurochirurgie, la psychiatrie et la psychologie.

Ressources additionnelles

Citations

« Nous transformons notre meilleure recherche et nos meilleures idées en nouveaux produits et services qui vont créer de bons emplois et améliorer la qualité de vie des familles de l'Ontario. Nous soutenons ce travail visant à aider à exporter nos découvertes au monde entier. »

Dalton McGuinty

premier ministre de l'Ontario

« Ceci est une entreprise intéressante pour l'Ontario. Investir dans l'innovation des sciences de la santé est bon pour notre économie, bon pour nos chercheurs et, plus important encore, bon pour nos êtres chers qui souffrent de maladies et de troubles du cerveau. »

Glen Murray

ministre de la Recherche et de l'Innovation

« L'annonce d'aujourd'hui renforce l'engagement du gouvernement de l'Ontario dans la recherche sur le cerveau et envers l'excellence dans les soins communautaires. De plus, il offre du soutien à tous les Ontariennes et Ontariens qui ont un trouble cérébral. Nous savons qu'il y a du travail à faire dans tous ces domaines mais l'engagement d'aujourd'hui est une étape essentielle si nous voulons découvrir de nouveaux traitements et, en bout de ligne, trouver une solution aux maladies cérébrales telles que le Parkinson, la démence, l'Alzheimer, l'autisme et la schizophrénie. »

Joyce Gordon

présidente de Neurological Health Charities Canada

Partager

Sujets

Éducation et formation Gouvernement Santé et bien-être Personnes âgées