Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Allocution du premier ministre lors de la réception du temps des fêtes des médias ethniques

Bulletin archivé

Allocution du premier ministre lors de la réception du temps des fêtes des médias ethniques

Cabinet du premier ministre

Bonne soirée et merci Eric de votre gentille présentation.

Comme il est agréable d'être ici pour rencontrer chacun de vous.

Vous savez, Terri et moi aimons ce temps de l'année.

Lorsque les enfants étaient plus jeunes, j'avais l'habitude de les aider à écrire des lettres au Père Noël.

Ils me dictaient et j'écrivais la lettre pour eux.

Ils me demandaient de lui dire à quel point ils avaient été sages.

Je pouvais à peine contenir mon sérieux.

Lorsque le matin de Noël arrivait, ils étaient tellement excités de se précipiter au pied de l'arbre pour voir ce qu'ils avaient reçu du Père Noël.

C'est amusant de constater que maintenant qu'ils sont plus âgés, c'est Terri et moi qui nous précipitons au pied de l'arbre parce que nous sommes heureux de les avoir à la maison.

J'aimerais vous remercier d'avoir pris le temps de venir ici, malgré vos horaires chargés, en ce temps de l'année fort occupé.

Et merci à vous et à vos collègues pour le dévouement dont vous faites preuve envers nos communautés.

Au nom de mes collègues, j'aimerais vous offrir nos meilleurs vœux en ce temps des fêtes.

Pour bon nombre d'Ontariennes et Ontariens, ce temps de l'année est l'occasion de reprendre contact avec la famille, les voisins, les amis et les êtres chers. C'est ce que vous faites à l'année longue.

Vous remettez en contact des personnes avec leurs communautés et leur culture.

Je vous en remercie.

Merci d'aider à tenir au courant les Ontariennes et Ontariens des progrès que nous faisons pour les familles de l'Ontario. Ces progrès sont fort réels.

Nous croyons dans nos écoles parce que c'est là que réside notre espoir en l'avenir.

C'est pourquoi nous avons fait des investissements pour aider à réduire le nombre d'élèves par classe et à améliorer les résultats scolaires.

Nous avons amélioré le taux de remise de diplôme et mis en place la maternelle et le jardin d'enfants à temps plein de telle sorte que nos enfants puissent prendre un meilleur départ dans la vie et que la vie soit plus simple pour les parents.

Je suis fier de dire que les écoles de l'Ontario se classent parmi les 10 meilleures au monde.

Nous croyons dans notre réseau de soins de santé parce que nous savons que nos familles en dépendent.

C'est pourquoi nous avons investi dans nos hôpitaux pour réduire les temps d'attente.

Depuis 2003, nous avons aidé plus de personnel infirmier et de médecins à amorcer leur pratique dont 2 190 médecins formés à l'étranger.

Et je suis fier de pouvoir dire que l'Ontario a maintenant les plus courts temps d'attente au Canada.

Ainsi, cela signifie que nos services publics continuent réellement de s'améliorer.

Mais, en ce qui a trait à l'économie, c'est une autre chose.

Pour les Ontariennes et Ontariens, cela a été une année particulièrement remplie de défis.

Ils se sont sortis d'une terrible récession économique, soit la plus grosse en son genre en 80 ans.

Cela a nui à leurs économies.

Cela a nui à leurs emplois.

Cela a nui à leurs revenus.

Cela a nui à leur confiance.

De manière fort compréhensible, les Ontariennes et Ontariens sont anxieux et vivent dans l'incertitude.

Ils sont moins optimistes et moins confiants envers leur avenir.

Si nous examinons notre économie dans son ensemble, bien des choses ont également changées.

Nous ne pouvons plus compter sur la faiblesse de notre dollar pour nos exportations.

Nous ne pouvons plus compter sur l'économie stagnante des États-Unis pour faire progresser la nôtre.

Et il semble que nous ne pouvons plus nous en remettre à la croissance stable des États-Unis, soit le plus important bloc commercial au monde.

La récession a ainsi changé notre économie de même que le regard que nos familles portent sur leur avenir.

Nous leur donnons de l'espoir.

Tout d'abord, nous aidons directement les familles.

Cette année, la famille moyenne a reçu une réduction de l'impôt sur le revenu de 400 dollars et cela se poursuivra au cours des prochaines années.

Nous accordons aux familles le crédit d'impôt pour les activités des enfants et, aux personnes âgées, le crédit d'impôt pour les coûts d'énergie et les impôts fonciers qui sont d'une valeur de plus de 1 000 $.

Notre nouvelle prestation ontarienne pour l'énergie propre réduit de 10 pour cent nos factures d'électricité et cela nous donne un vrai coup de main qui nous aidera à bâtir une économie ontarienne plus solide.

Nous savons que nous ne pouvons compter autant sur le monde extérieur pour progresser. Il nous faut donc agir par nous-mêmes de l'intérieur.

C'est la raison pour laquelle nous avons fait des réformes fiscales.

Nous avons réduit les impôts non seulement pour la population mais également pour nos entreprises afin de les rendre plus concurrentielles au sein de l'économie mondiale.

Avec l'harmonisation de la taxe de vente, des économistes indépendants nous affirment que nos réformes fiscales donneront lieu à la création de 600 000 emplois de plus.

Il y a quelque chose d'autre que nous faisons pour nous assurer d'une économie solide et d'un avenir brillant :

Au cours des 20 prochaines années, nous allons renouveler 80 pour cent de notre réseau d'électricité.

Nous allons faire tout ce qui est nécessaire pour veiller à ce que nos familles et nos entreprises aient toute l'électricité dont elles ont besoin pour mener une belle vie et alimenter notre économie pour les 20 prochaines années.

Et nous procédons de manière intelligente.

Nous nous débarrassons de la combustion au charbon afin de purifier notre air et de réduire de 3 milliards de dollars nos dépenses annuelles en soins de santé.

Et nous bâtissons une nouvelle industrie de l'énergie propre qui créera des milliers de nouveaux emplois pour nos familles.

Je suis heureux de vous rapporter que notre plan fonctionne.

Jusqu'à maintenant, nous avons récupéré 87 pour cent des emplois que nous avons perdus au cours de la récession.

Cela se compare avantageusement aux États-Unis qui n'ont récupéré que 10 pour cent de ces emplois.

Et, finalement, nous redonnons l'espoir aux familles en dirigeant un gouvernement efficace.

Hier seulement, nous avons annoncé que nous réduisions le nombre d'organismes gouvernementaux et que nous mettions fin à des avantages tels que les adhésions aux clubs de golf pour les cadres.

Nous avons gelé le salaire des députés pour deux ans et nous réduisons de 5 pour cent la taille de notre fonction publique.

Mais voici une raison de plus pour être tous et toutes optimistes :

Comme vous le savez, nous vivons dans un monde extrêmement concurrentiel.

J'ai participé à plusieurs missions commerciales.

Un de nos meilleurs avantages concurrentiels, c'est vous.

C'est notre diversité.

Cela nous permet de mieux comprendre et de mieux rejoindre le monde entier.

Cela signifie que nous avons la ferme intention d'attirer plus d'emplois en Ontario du monde entier.

C'est pourquoi nous nous sommes engagés à attirer plus d'étudiants internationaux qui feront leurs études ici en Ontario.

C'est pourquoi nous avons fait l'annonce de bourses d'études pour les étudiants internationaux.

Mais l'opposition ne comprend pas.

Elle refuse de comprendre que les étudiants internationaux qui ont vécu ici sont à l'origine d'une bonne part de notre économie et de la création de milliers d'emplois.

Même lorsque ces étudiants ne restent pas, ils deviennent des partenaires avec nous au sein de l'économie mondiale. Cela est aussi une bonne chose pour les Ontariennes et Ontariens.

Bâtir un Ontario fort et diversifié est la raison pour laquelle nous avons investi dans plus de 220 programmes de formation relais de même que dans la formation linguistique pour aider les nouveaux arrivants à mieux s'adapter.

C'est pourquoi nous avons mis sur pied Expérience Globale Ontario et ProfessionsSantéOntario.

Ils donnent accès en un point unique à des renseignements et à des services de référence pour venir en aide aux personnes formées à l'étranger qui désirent pratiquer leur profession en Ontario.

Et maintenant, je suis heureux d'annoncer le prochain volet de notre plan visant à bâtir des communautés fortes et diversifiées : le programme Perspectives Jeunesse.

Nous faisons équipe avec des organismes communautaires afin d'offrir le mentorat et la formation en leadership aux jeunes qui veulent faire leur entrée sur le marché de l'emploi de l'Ontario ou entreprendre des études postsecondaires.

Nous voulons rejoindre les jeunes de nos diverses communautés parce que nous voulons que tous les Ontariens et Ontariennes soient à leur meilleur dans notre conquête du monde.

La plupart d'entre vous savez que je viens d'une grosse famille.

Mon père avait l'habitude de nous dire qu'aucun de nous n'était aussi fort que lorsque nous travaillions tous ensemble.

L'Ontario est à son meilleur lorsque nous faisons tous et toutes de notre mieux.

C'est pourquoi nous allons continuer à chercher des moyens d'aider tout le monde à réussir.

Nous misons sur la qualité de vie que nous ont léguée nos parents et nos grands-parents pour, à notre tour, léguer une meilleure province à nos enfants et à nos petits-enfants.

Et ça, mes amis, c'est la chose la plus importante.

Merci et joyeuses fêtes!

Partager

Sujets

Arts et culture Nouveaux venus