Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Allocution du premier ministre lors de la réception annuelle du Nawroz à Queen's Park

Bulletin archivé

Allocution du premier ministre lors de la réception annuelle du Nawroz à Queen's Park

Cabinet du premier ministre

J'ai le plaisir de souhaiter la bienvenue à tous ceux et toutes celles qui célébrez le Nawroz à Queen's Park où, il y a quelques années, tous les partis avaient donné leur appui à une résolution le reconnaissant. 

Aujourd'hui, je suis heureux d'être accompagné par tant de mes collègues du groupe parlementaire.

Nous sommes ici en grand nombre parce que nous sommes très fiers de Reza et que nous sommes également très fiers de notre communauté iranienne.

Le Nawroz, comme vous le savez tous, célèbre la nouvelle année qui débute avec le printemps. Il s'agit d'un beau temps de l'année, un temps pour l'espoir et l'optimisme.

Quelquefois, il semble que l'hiver ne prendra jamais fin mais l'espoir du printemps est éternel. Ainsi les journées sont plus longues, la température est de plus en plus chaude et le Nawroz, soit le nouvel an iranien, marque ce temps de l'année.

Il est temps de se retrouver en famille et entre amis, de rendre grâce aux personnes qui sont dans nos vies et d'apprécier la belle qualité de vie que nous avons ici en Ontario.

Je crois fermement que l'un des fondements de notre prospérité est notre diversité.

Cela nous rend plus fort et nous permet de jouir de ce que les cultures du monde entier ont de mieux à nous offrir.

Et je suis reconnaissant que la Perse antique fasse partie des pierres de l'édifice de l'Ontario.

C'est une culture qui a tant donné à l'humanité.

En tant que premier ministre d'une province qui tire son énergie du vent, je suis reconnaissant envers la Perse pour son invention des moulins à vent.

Avec Toronto qui devient de plus en plus un des grands centres financiers au monde, je suis reconnaissant que la Perse ait inventé la banque.

Et en tant que personne qui aime les Beatles, les Rolling Stones et Arcade Fire, je suis reconnaissant envers la Perse pour l'invention de la guitare.

Quoiqu'en y songeant une deuxième fois, étant donné que j'ai un fils qui pratique la guitare électrique à la maison, je n'en suis plus aussi certain.

Mais, par dessus tout, je suis reconnaissant pour toutes les contributions que chacun de vous faites quotidiennement et à votre façon pour nous aider à mettre en place une économie solide et une société ouverte, humaine et tolérante.

Merci de donner à autrui, d'aimer vos familles, de diriger vos communautés, d'inspirer nos jeunes et de préserver votre culture et vos traditions parce qu'en agissant de la sorte, vous bâtissez un Ontario plus fort.

Laissez-moi vous confier ceci : c'est mon souhait le plus sincère que, bientôt, la population d'Iran profitera de ce que vous et moi avons ici, soit de riches libertés qui sont un droit fondamental pour les personnes de l'ensemble de cette planète que nous partageons.

Et mes pensées vous accompagnent de même que vos familles et amis qui vivent en Iran et qui peuvent être une source d'inquiétude pour vous.

Mais le Nawroz nous remplit d'espoir.

Et vivre en Ontario au Canada nous rend reconnaissants.

Alors que les familles se rassemblent pour le Nawroz, il faut se rappeler qu'un seul idéal puissant et noble a servi d'inspiration à toutes les générations d'Ontariennes et Ontariens : nous allons faire tout ce qu'il faut pour assurer un avenir brillant à nos enfants et à nos petits-enfants.

Cet idéal se retrouve dans le point d'intersection de toutes les cultures riches de l'Ontario et nous donne un objectif commun.

J'aimerais donc vous souhaiter une nouvelle année magnifique, heureuse et prospère alors que nous continuons ensemble à bâtir la meilleure province du meilleur pays au monde.

Sale no Mobarak!

Partager

Sujets

Arts et culture Gouvernement Nouveaux venus