Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Faire progresser l'Ontario : un plan pour l'emploi et l'économie

Bulletin archivé

Faire progresser l'Ontario : un plan pour l'emploi et l'économie

Cabinet du premier ministre

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les députés, Mesdames et Messieurs, c'est un grand privilège pour moi de vous souhaiter la bienvenue à la première session de la 40législature de la province de l'Ontario.

Avant de commencer, j'ai l'honneur de présenter mes chaleureuses félicitations et mes meilleurs voeux à tous les députés au nom de sa Majesté la Reine Elizabeth II, reine du Canada.

Et puisque j'en ai la possibilité, j'aimerais dire à quel point j'ai hâte aux deux événements marquants qui se produiront en 2012 : le 60e anniversaire de l'accession au Trône de Sa Majesté et le bicentenaire de la Guerre de 1812.

J'invite tous les Ontariens et Ontariennes à célébrer ces importantes dates au cours de l'année.

Monsieur le Président, nous sommes dans un lieu historique.

Un symbole important de notre démocratie.

Mais c'est plus que cela.

C'est une institution vivante, dynamique, qui continue de croître, d'évoluer et d'accueillir de nouveaux députés et de nouvelles idées.

Une institution qui n'a cessé de veiller aux besoins de générations successives de familles ontariennes.

Durant les deux Guerres mondiales, la Grande Dépression, les crises constitutionnelles et les récessions, pour les gouvernements de l'Ontario, le discours du Trône a toujours été l'occasion de se pencher sur les défis et les possibilités qui se présentaient à eux, d'établir leurs priorités et d'inviter les Ontariennes et Ontariens à s'unir pour renforcer notre province.

Je trouve cela très inspirant.

C'est donc avec un immense plaisir que je souhaite la bienvenue à nos députés.

Et plus particulièrement à ceux qui viennent de se joindre à nous.

Nous vivons une époque de transformation, de bouleversements et d'incertitudes à l'échelle mondiale.

Nombreux sont ceux qui craignent que l'Union européenne, la plus grande zone d'échanges commerciaux du monde, n'entre en récession alors qu'elle peine à régler sa crise de la dette.

Il faudra aussi de nombreuses années et beaucoup d'efforts aux États-Unis, la plus grande économie mondiale et notre principal partenaire commercial, pour se sortir de la crise économique.

Nous ne connaissons pas encore toutes les conséquences de l'incertitude économique mondiale sur l'Ontario et les familles.

Mais nous savons que notre économie devra continuer à relever des défis qui proviennent de l'extérieur de l'Ontario.

Ici, en Ontario, trop de gens sont encore à la recherche d'un emploi.

Autrement dit, le monde vient d'entamer une période de croissance plus lente.

Et nous nous attendons à ce que ce rythme de croissance ralentie se poursuive tout au long du mandat de quatre ans que cette Assemblée législative a reçu.

Toutefois, voici l'un des paradoxes de notre époque : alors que l'économie mondiale stagne, les innovations continuent de plus belle, à un rythme effréné et sans précédent.

Dans des domaines comme les communications, la technologie automobile et l'énergie propre, des changements s'opèrent rapidement et transforment radicalement nos modes de vie.

Par exemple, 77 pour 100 des personnes âgées de plus de 65 ans sont entrées de plain‑pied dans l'ère informatique et naviguent désormais sur Internet.

Au cours du premier trimestre de cette année, les ventes de véhicules hybrides et électriques se sont accrues deux fois plus vite que celles des automobiles conventionnelles.

Et l'an dernier, partout dans le monde, plus d'argent a été investi dans les technologies renouvelables que dans les combustibles fossiles.

Par conséquent, malgré l'ampleur des défis que pose l'économie mondiale pour l'Ontario, il y a des occasions à saisir.

Et nous nous devons de les saisir, pas seulement pour renforcer notre économie ou améliorer la vie de quelques privilégiés, mais pour que toutes les familles ontariennes puissent en profiter aussi.

C'est pourquoi, au cours des quatre prochaines années, votre gouvernement concentrera ses efforts sur le renforcement de l'économie ontarienne et la création d'emplois.

En même temps, il continuera de protéger les gains que les Ontariennes et Ontariens ont réalisés ensemble, sachant que des hôpitaux et des écoles de grande qualité et des services publics fiables sont les assises d'une solide économie et d'une bonne qualité de vie.

C'est dans ce but que votre gouvernement, qui se veut fort et stable, appliquera le plan qui était au coeur de sa campagne et pour lequel les Ontariennes et Ontariens l'ont élu.

Votre gouvernement le fera dans le contexte de la nouvelle réalité économique mondiale, sachant qu'il devra donner la priorité aux éléments de son plan qui répondent le mieux aux besoins immédiats des familles ontariennes alors qu'il s'emploiera à améliorer l'économie provinciale.

Il le fera, sachant que la revue Forbes et la Banque mondiale considèrent ses réformes fiscales comme des facteurs clés qui permettent à notre économie de croître et de créer des emplois.

Il le fera, de concert avec tous les membres de cette assemblée, sachant qu'en période d'incertitude économique mondiale, il est essentiel pour les familles ontariennes que leurs dirigeants unissent leurs efforts.

Pour votre gouvernement, cette législature constitue un moyen extraordinaire pour tous les députés de s'allier afin de renforcer notre province.

À cette fin, votre gouvernement mettra en oeuvre son plan économique.

Premièrement, il continuera de former une main-d'oeuvre plus forte, plus compétitive.

En commençant par les apprenants les plus jeunes.

Votre gouvernement est déterminé à faire en sorte que d'ici 2014, 250 000 jeunes Ontariennes et Ontariens âgés de quatre et cinq ans soient admis au tout premier programme de maternelle et de jardin d'enfants à plein temps d'Amérique du Nord.

En outre, il poursuivra les mesures visant à améliorer les résultats aux tests et les taux de diplomation.

Nous savons aussi que 70 pour 100 des nouveaux emplois dans l'économie mondiale nécessiteront une formation et des études postsecondaires.

Votre gouvernement a donc décidé de créer 60 000 nouvelles places dans les collèges et universités de la province, afin de permettre à tous les élèves qui en ont les compétences et qui le souhaitent de faire des études supérieures.

Afin que les frais de scolarité des collèges et des universités restent abordables pour tous les Ontariens et Ontariennes, votre gouvernement les réduira de 30 pour 100 en moyenne pour les familles qui gagnent moins de 160 000 $ par an.

Les étudiantes et étudiants recevront ce soutien pour le semestre qui débutera le 1er janvier 2012.

Pour que davantage d'étudiantes et d'étudiants dans un plus grand nombre de localités de la province aient accès à des programmes d'éducation de qualité plus près de chez eux, votre gouvernement choisira l'emplacement de trois nouveaux campus offrant des programmes de premier cycle.

Par ailleurs, pour aider les personnes qui perdent leur emploi à retrouver du travail, votre gouvernement veillera à ce que le programme Deuxième carrière dispose des ressources dont il a besoin.

Votre gouvernment continuera de travailler fort pour combler l'écart socio-économique entre les peuples autochtones et les Ontariens non-autochtones.

Et il va continuer de demander au gouvernement fédéral de travailler avec les Premières Nations, les autres partenaires autochtones et la province afin d'améliorer le soutien à l'éducation pour les étudiants autochtones.

Deuxièmement, votre gouvernement continuera d'investir dans l'infrastructure.

Quand on construit une infrastructure moderne et efficace, on crée des emplois et on améliore la productivité et la qualité de la vie.

C'est pourquoi votre gouvernement construit, en collaboration avec les Ontariennes et Ontariens, des hôpitaux et des écoles.

C'est pourquoi, ensemble, nous construisons de nouvelles routes, élargissons les transports en commun et bâtissons un réseau d'électricité moderne, doté de nouvelles lignes de transmission et produisant plus d'énergie.

Votre gouvernement s'est déjà engagé à agrandir le réseau de transport en commun d'Ottawa, de Kitchener-Waterloo et de Toronto, où une des lignes de métro sera prolongée jusqu'à l'Université York et Vaughan et une ligne ferroviaire reliera l'aéroport Pearson à la gare Union.

La prochaine étape de ce plan de transport consistera à instaurer un service ferroviaire GO aller-retour tout au long de la journée, ce qui facilitera le transport des habitants de la RGT et de la région élargie du Golden Horseshoe, et permettra de créer 68 000 emplois.

Troisièmement, votre gouvernement continuera de rechercher activement de nouveaux investissements dans l'économie de la province.

Votre gouvernement maintient son engagement à l'égard des énergies propres, l'un des secteurs économiques qui s'accroissent le plus rapidement au monde, et des 50 000 nouveaux emplois de qualité envisagés pour ce secteur. C'est grâce à sa Loi sur l'énergie verte que de tels emplois se créent actuellement un peu partout dans les localités de l'Ontario.

Il existe aussi d'autres possibilités de croissance.

Dans le Nord de l'Ontario, le secteur minier connaît un essor historique et exaltant. Votre gouvernement demeure résolu à transformer le vaste potentiel inexploité du Cercle de feu en des emplois de qualité à la fine pointe de la technologie dans cette région de la province.

Et votre gouvernement continuera de renforcer ses liens commerciaux avec des marchés internationaux en plein essor comme l'Inde et la Chine parce que dans une économie mondiale, les échanges internationaux sont essentiels à la création d'emplois chez soi.

Quatrièmement, votre gouvernement poursuivra ses efforts pour améliorer la qualité de vie des familles ontariennes.

Cela signifie qu'il faudra simplifier les choses au chapitre des dépenses et améliorer les services, comme les soins de santé, sur lesquels les familles comptent tant.

En ce qui concerne les personnes âgées, ces deux impératifs sont indissociables.

Votre gouvernement proposera un crédit d'impôt pour l'aménagement du logement axé sur le bien-être d'une valeur pouvant atteindre 1 500 $ par an.

Cette mesure donnerait aux personnes âgées les moyens d'aménager leur logement, par exemple, en installant une rampe, une baignoire à accès latéral ou un monte‑escalier.

De plus, votre gouvernement fera le nécessaire afin d'augmenter les services de soins à domicile pour les aînés.

Ces deux initiatives amélioreraient la qualité de vie des personnes âgées en leur permettant de vivre chez elles plus longtemps et en offrant aux contribuables un avantage réel et concret grâce aux économies qui seront réalisées dans le domaine des soins de longue durée.

Le nouveau crédit d'impôt permettrait aussi de créer des emplois dans le secteur de la rénovation domiciliaire lorsque les projets d'aménagement seront entrepris.

Ce type de mesures s'inscrit dans le cadre des efforts que votre gouvernement entend déployer pour fournir d'excellents soins de santé aux familles et maîtriser les coûts pour les contribuables.

C'est aussi la raison pour laquelle votre gouvernement exhortera le gouvernement fédéral à conclure une nouvelle entente de 10 ans sur les soins de santé, comprenant des priorités, des responsabilités et des objectifs clairs, ainsi qu'une réforme du système de santé pour répondre aux besoins des personnes âgées de plus en plus nombreuses.

Votre gouvernement prendra aussi des mesures particulières pour aider davantage de familles ontariennes à gérer leurs dépenses.

Les diverses réformes entreprises par votre gouvernement comprennent une diminution des droits de scolarité pour les familles à moyen et à faible revenu, un crédit d'impôt pour l'aménagement du logement, les baisses d'impôt déjà annoncées pour les familles et les entreprises, et une réduction de 10 pour 100 du coût total de l'électricité facturée grâce à la Prestation pour l'énergie propre.

Et votre gouvernement a toujours l'intention de reprendre en charge certains services qui avaient été confiés aux municipalités afin d'alléger le fardeau des contribuables municipaux, qui en ont bien besoin.

Par ailleurs, votre gouvernement sait que la richesse de l'Ontario n'est pas seulement économique, mais qu'elle réside aussi dans la beauté et l'abondance des ressources naturelles de notre province; il est de notre devoir de protéger cette richesse.

C'est pour cette raison que votre gouvernement poursuivra son objectif de devenir, d'ici 2015, un chef de file en Amérique du Nord pour ses innovations en matière d'eau et qu'il travaille avec des spécialistes de l'environnement et des groupes communautaires à l'établissement et à l'adoption d'une loi sur la protection des Grands Lacs.

Ces mesures, ainsi que d'autres, diminuent le coût de la vie et améliorent la qualité de vie dans notre province, ce qui, en retour, attire les meilleurs éléments du monde et des investissements créateurs d'emplois et de croissance.

Cinquièmement, votre gouvernement s'appliquera à établir un plan budgétaire prudent et équilibré.

Votre gouvernement reste déterminé à rééquilibrer le budget de la province d'ici 2017‑2018.

Et il est en bonne voie de réduire la fonction publique de l'Ontario de 5 pour 100 d'ici mars 2012.

En réduisant la taille de la fonction publique de l'Ontario d'un pourcentage supplémentaire de 2 pour 100 d'ici 2014, votre gouvernement réalisera des économies de plus de 500 millions de dollars auxquelles s'ajouteront les 200 millions de dollars d'économies prévues pour les principaux organismes gouvernementaux d'ici 2014 également.

Votre gouvernement sait pertinemment que des dépenses imprévues peuvent se produire.

Toutefois, les nouvelles dépenses non prévues dans le plan de votre gouvernement devront être compensées par des économies réalisées ailleurs.

Tous ces détails et bien d'autres encore seront présentés de façon plus approfondie dans l'énoncé économique d'automne qui sera rendu public demain.

Par ailleurs, votre gouvernement recevra un rapport de Don Drummond au cours des prochains mois.

Ce document contiendra des recommandations sur les façons d'éliminer le déficit et de donner à l'Ontario les moyens nécessaires pour financer des écoles et des hôpitaux de qualité, malgré le ralentissement de la croissance économique à l'échelle mondiale.

Votre gouvernement a hâte de recevoir le rapport de M. Drummond et d'en discuter avec les membres de cette assemblée. Il espère que ce document servira de point de départ à un dialogue responsable et circonspect qui contribuera à la réalisation de ses objectifs.

M. Drummond demandera à tous les députés de présenter leurs meilleures idées afin d'aider le gouvernement à équilibrer son budget, contrôler la croissance des dépenses et offrir des services aux familles de l'Ontario.

Ce défi offre aux Ontariennes et aux Ontariens la possibilité de faire des suggestions pour aider le gouvernement à transformer la façon dont il fonctionne. Votre gouvernement peut trouver, et trouvera, des moyens de fournir ses services de manière plus économique et plus efficace.

Étant donné la place de plus en plus importante que les soins de santé occupent dans le budget et les pressions croissantes causées par le vieillissement de la population, beaucoup d'Ontariennes et d'Ontariens craignent pour l'avenir des soins de santé.

Votre gouvernement s'est engagé à faire tout en son pouvoir pour moderniser et réformer le système de santé pour le bien de la génération actuelle d'Ontariennes et d'Ontariens et celles de demain.

Pendant que votre gouvernement s'emploiera à moderniser le système de santé, à renforcer la main-d'oeuvre de la province, à bâtir l'infrastructure, à consolider les liens commerciaux, à améliorer la qualité de vie des familles ontariennes et à rééquilibrer le budget provincial, nous en appellerons à tous les membres de l'Assemblée législative pour qu'ils coopèrent à la réalisation de ce plan.

Si de bonnes idées lui sont présentées, votre gouvernement les adoptera.

Si les députés sont prêts à coopérer pour renforcer notre économie et créer des emplois, votre gouvernement sera ravi de travailler avec eux.

Votre gouvernement rejette toute politique de discorde et de rancoeur et fera obstacle aux mesures qui empêcheraient les Ontariennes et Ontariens d'avancer, ensemble.

Car pour votre gouvernement, ce qui compte actuellement, ce ne sont pas les opinions qui divisent les membres de cette assemblée, mais un objectif commun plus vaste : édifier un Ontario plus fort.

Pour édifier une province plus forte, nous devons respecter les valeurs qui ont contribué à faire de l'Ontario la grande province qu'elle est devenue et protéger les gains que nous avons réalisés ensemble.

Par conséquent, pour surmonter les défis qui l'attendent, votre gouvernement se laissera guider par des principes importants.

Il protégera ces services publics essentiels que sont la santé et l'éducation. Les réformes n'en compromettront pas la qualité.

Il se refusera aussi à tailler dans les dépenses de façon généralisée, car cela pourrait signifier des coupes profondes dans la santé et l'éducation.

Toutes les réformes qui seront mises en oeuvre devront optimiser les ressources en améliorant l'efficacité et la productivité.

Le gouvernement n'envisagera pas d'augmenter les impôts ni de privatiser les services de santé.

Enfin, votre gouvernement ne prendra pas de mesures d'austérité qui nuiraient à l'économie de la province.

Nous pouvons chercher des occasions pour l'avenir avec l'assurance que nous donnent les leçons du passé.

Car l'histoire nous apprend qu'à travers les âges, les sociétés ont traversé des périodes difficiles semblables à celle que nous connaissons aujourd'hui et qu'elles ont réussi à les surmonter en faisant preuve d'ingéniosité, de résilience et de compassion.

Comme Abraham Lincoln l'a dit un jour :

 « Les dogmes du calme passé ne conviennent plus à l'orageux présent. Une montagne de difficultés se dresse devant nous et nous devons nous élever à sa hauteur. Notre situation est nouvelle. Il nous faut penser à neuf et agir à neuf. »

Nous vivons des moments très graves qui exigent que tous les membres de cette assemblée s'appliquent à établir un plan rigoureux et à réaliser un objectif commun.

L'Ontario a besoin d'un gouvernement fort et stable ayant pour vocation de créer des emplois et de renforcer l'économie pour toutes les familles, y compris les plus vulnérables.

Les familles ontariennes s'attendent à ce que cette assemblée produise des résultats, aujourd'hui, comme elle l'a fait par le passé.

Elles ont besoin de savoir qu'elles peuvent compter sur leur gouvernement.

Elles ont besoin de savoir que nous allons relever les défis et saisir les occasions en travaillant ensemble, à la manière de l'Ontario, comme les Ontariennes et Ontariens l'ont toujours fait tout au long de l'histoire de notre province.

Lorsque la récession a frappé, votre gouvernement n'a pas vacillé et a continué de financer les écoles et le système de santé dont les familles ontariennes ont tant besoin.

Il a fait le nécessaire pour que ceux et celles qui ont perdu leur travail puissent suivre une nouvelle formation.

Il s'est associé à l'industrie et au gouvernement fédéral pour sauver le secteur automobile, et protéger les emplois et les entreprises.

Et il a saisi de nouveaux débouchés prometteurs dans le secteur de l'énergie propre, créant des dizaines de milliers d'emplois pour les familles ontariennes.

Alors que l'économie mondiale se débat au lendemain d'une terrible récession, alors que l'Ontario subit le contrecoup de cette crise mondiale, les priorités de ce gouvernement sont, et continueront d'être, les priorités des Ontariennes et des Ontariens :

Une excellente qualité de vie pour nos familles.

La sécurité et la tranquillité d'esprit associées à un bon emploi.

Et un brillant avenir pour tous nos enfants.

S'inspirant des Ontariennes et des Ontariens, votre gouvernement continuera de relever les défis qui se présenteront à lui.

Lorsque l'Ontario a été confronté à la détérioration des services publics, votre gouvernement a agi.

Aujourd'hui, l'Ontario possède l'un des meilleurs systèmes d'éducation publics au monde et affiche les temps d'attentes les plus courts au pays pour des interventions chirurgicales importantes.

Lorsque l'économie mondiale a été ravagée par la récession, votre gouvernement a agi.

Aujourd'hui, l'Ontario a un nouveau régime fiscal qui fait de notre province un lieu propice aux investissements étrangers et à la création d'emplois.

Face au défi de fournir des services publics de calibre mondial et d'équilibrer le budget en cette période de croissance ralentie, votre gouvernement agira encore.

Aujourd'hui, plus que jamais en cette période d'incertitude, les Ontariennes et Ontariens demandent aux membres de cette assemblée de faire de leur mieux en travaillant fort et en coopérant.

Ils les exhortent à faire preuve de vision et à leur donner de l'espoir.

Votre gouvernement sera à la hauteur des attentes des Ontariennes et des Ontariens.

Merci.

Partager

Sujets

Arts et culture Affaires et économie Conduite et routes Éducation et formation Environnement et énergie Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Impôts et avantages fiscaux Voyage et loisirs Autochtones Enfants et adolescents Consommateurs Francophones Nouveaux venus Personnes ayant des déficiences Personnes âgées Femmes