Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La Voie À Suivre

Discours archivé

La Voie À Suivre

Notes pour une allocution lors de l’assermentation de Kathleen Wynne, Première ministre de l’Ontario

Cabinet du premier ministre

Sous réserves de modifications

Honorable juge en chef,

Nous nous trouvons aujourd'hui sur les terres traditionnelles de la Première Nation Mississauga de New Credit.

Ma famille, mes amis, mes collègues et nos éminents invités nous rejoignent aujourd'hui. Je salue mes petites-filles chéries, Claire et Olivia.

Je suis ici pour accepter l'immense honneur de la charge qui m'est confiée, mais je suis avant tout ici pour chacune et chacun d'entre vous.

Je suis ici pour celles et ceux qui m'ont accordé leur confiance et confié cette responsabilité de même que pour l'ensemble de la population de cette magnifique province à qui j'aimerais consacrer mes efforts.

Pour moi, le leadership ne se résume pas à une personne.

Il s'agit de constituer l'équipe la plus appropriée, de s'inspirer des meilleures idées et des idéaux les plus nobles, et de trouver des moyens concrets pour les mettre en œuvre.  

Il s'agit de se laisser emporter par l'élan du moment et d'en faire le moteur du vrai changement.

Je ne pourrais pas être plus fière de ce nouveau Conseil des ministres ou plus confiante en ce qu'il est capable de faire pour les Ontariennes et les Ontariens.

Former un conseil des ministres est l'une des tâches personnelles les plus difficiles que l'on puisse demander à un premier ministre et j'ai dû choisir parmi une vaste gamme de personnes talentueuses et intelligentes qui composent l'ensemble de notre groupe parlementaire.

Mon Conseil des ministres s'est légèrement agrandi par rapport au précédent en raison du travail sérieux qui doit maintenant être fait et parce que les questions auxquelles la population de l'Ontario doit faire face nécessitent des ressources appropriées et une attention toute particulière de notre nouveau gouvernement.

Les membres de ce groupe, tout comme l'ensemble des députés de l'Assemblée législative, représentent la voix des personnes qui les ont élus.

Mais plus que cela, ils sont là, et je suis là, pour faire en sorte que les espoirs, les rêves et les besoins de l'Ontario soient entendus et qu'ils résonnent dans tout ce que nous faisons.

Nous sommes ici pour les entendre, pour diriger et pour œuvrer dans l'intérêt supérieur de la province, des hommes et femmes qui travaillent dur, de nos fières industries, de notre solide culture et de nos magnifiques paysages, de nos enfants et de nos petits-enfants.

Bien que les membres de mon nouveau Conseil des ministres proviennent des rangs d'un seul parti, mon intérêt et mes objectifs transcendent ces divisions politiques.

Quand les temps sont difficiles, il faut trouver des solutions réfléchies et collaboratives.

Et je me réjouis de travailler avec les membres de l'opposition tout comme je me réjouis de travailler avec les membres de mon propre Conseil des ministres et de mon propre groupe parlementaire.

Nous pouvons accomplir beaucoup de choses si nous plaçons les intérêts de notre province au cœur de notre travail, si nous continuons sur la voie du progrès et si nous tentons de mettre nos rancœurs derrière nous.

Il y a des points communs à noter dans la volonté de rendre notre économie plus forte, d'améliorer nos réseaux de transport et de bâtir une société juste en donnant à toutes les personnes de la province les mêmes possibilités, la même importance et un sentiment de fierté.

Nous devons veiller à ce que notre nouveau gouvernement soit au service de l'ensemble de la population, à ce qu'il n'exclue personne et à ce qu'il adopte les normes de rendement et d'intégrité les plus strictes.

Nous devons reconnaître nos erreurs, les assumer et collaborer pour veiller à ne pas les reproduire.

Mais nous devons également souligner nos succès parce que nos réalisations nous inspireront dans nos prochains projets.

Aujourd'hui, alors que nous participons à ce rituel lié au plus grand honneur qui soit, je vous demande, à toutes et à tous, d'honorer ce lieu, de travailler main dans la main dans l'intérêt de la population de l'Ontario et de définir des objectifs communs pour améliorer son existence.

Parce que c'est ce à quoi la population de la province s'attend et c'est ce qu'elle mérite.

Notre économie exige non seulement que nous tenions la barre d'une main ferme, mais aussi que nous soyons ambitieux.

Nous devons retrouver notre place sur le devant de la scène économique mondiale et réaliser notre véritable potentiel en tant que centre de l'innovation, de l'industrie et des investissements.  

Nous devons créer une société juste en offrant les meilleurs emplois, les bonnes occasions et les bases d'un avenir plus sûr pour les hommes et les femmes qui travaillent si fort pour leur famille et leur communauté.

Et nous devons tenir compte des besoins de ces communautés, qu'elles soient de nature démographique ou géographique, et trouver comment mieux les servir dans l'intérêt collectif.

Nous devons comprendre la nature interdépendante de nos défis et ne pas aborder les enjeux de façon individuelle.

Nous devons comprendre comment l'infrastructure sous-tend l'économie;

quels sont les liens entre l'éducation et la productivité;

et comment notre santé, notre sécurité et notre confiance nous permettent à toutes et à tous de contribuer à la vie de la société et à notre propre épanouissement.

Nous devons comprendre comment les différentes parties de la province s'imbriquent les unes dans les autres

et ce que nous pouvons apprendre si nous prenons en compte les différents points de vue,

qu'ils émanent des villes, des banlieues, des régions rurales ou des régions du Nord.  

Qu'ils soient la perspective d'un Canadien de dixième ou de première génération,

d'une personne avec un handicap, d'un jeune de 18 ans ou d'un aîné de 85 ans,

et ainsi inspirer chacune de nos actions.

Parce que nos rêves personnels peuvent s'articuler en français, en anglais ou en mohawk mais ils doivent témoigner d'une vision collective qui doit être soulignée et encouragée.

Nous ne sommes pas étrangers les uns aux autres :

nous sommes liés par notre désir d'assurer un avenir prometteur, de créer de bons emplois, d'édifier des collectivités saines et d'élever des familles heureuses.

À l'intérieur de cette province, nous ne devons pas créer de divisions.

Nous devons réaliser notre vision et vivre en tirant parti de tout un éventail de possibilités.

Nous devons être unis, car c'est la seule solution pour aller de l'avant.

Je n'oublie pas que je suis la première femme à occuper cette fonction

et que j'accepte cet honneur en bénéficiant du soutien de la femme que j'aime.

Il y a soixante-dix ans, Agnes McPhail a été l'une de deux premières femmes assermentées en tant que députée provinciale en Ontario, après avoir été la première députée fédérale à Ottawa.

Elle représentait alors York-Est, dont une partie était commune à la circonscription que je représente maintenant. Cependant, elle représentait bien plus que cela, soit tout ce qu'il est possible d'accomplir lorsqu'on ignore les limites imposées par notre époque.
 
Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont consacré leur vie à la quête de l'égalité, toutes celles qui ont contribué au moment présent et toutes celles qui ont refusé d'être guidées par les préjugés ou par le doute.

Mais si nous voulons parler de premières, poussons cette conversation plus loin.

J'aimerais parler du potentiel de l'Ontario de se classer au premier rang sur le plan de la croissance économique, de la productivité et de la qualité de vie, parmi les endroits dans le monde où il fait bon vivre, aimer et créer.

Nous aimerions que les jeunes puissent trouver un premier emploi.

Nous voulons que nos enfants entament leur vie avec confiance et détermination, et en bénéficiant de soutien.

Nous voulons que nos systèmes de santé et d'éducation soient de première classe.

Nous voulons une société juste qui place la personne au premier rang des priorités.

Aujourd'hui, nous voulons que notre priorité consiste à agir dans l'intérêt de la population de l'Ontario.

Je vous remercie.

Thank you.  

Meegwetch.

Partager

Sujets

Arts et culture Affaires et économie Conduite et routes Éducation et formation Environnement et énergie Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Impôts et avantages fiscaux Voyage et loisirs