Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Allocution de la première ministre devant les membres de la Chambre de commerce de London

Discours archivé

Allocution de la première ministre devant les membres de la Chambre de commerce de London

Cabinet du premier ministre

Bonjour, Good afternoon, Ahnee et Bojoo.

J'aimerais souligner que nous sommes sur le territoire traditionnel des Peuples Algonquin et Anishinaabe.

Comme il est agréable d'être ici aujourd'hui à London et d'être en compagnie d'un groupe de dirigeants communautaires et d'affaires aussi accomplis.

Je suis ici pour vous parler un peu du plan économique de notre gouvernement et de ce qu'il signifie pour vous et votre communauté.

Selon mon expérience, les politiciens ont tendance à parler de l'économie comme de quelque chose qui est abstrait et distinct.

Ils alignent une série de chiffres et d'investissements du passé pour impressionner tout le monde.

Mais l'économie n'est pas quelque chose que nous pouvons distancer de notre vie de tous les jours.

Il ne s'agit pas d'une chose abstraite.

Il s'agit plutôt de ce que nous pouvons entreprendre en tant que personnes et du nombre d'entre nous qui sommes fiers de leur emploi.

Il s'agit de la santé de nos entreprises et des entreprises de nos voisins.

Il s'agit du succès des gens de l'ensemble de la province, mesuré d'une façon qui leur permet de prendre soin de leur famille et d'assurer la croissance de leur communauté.

Il s'agit d'atténuer le sentiment d'incertitude qui anime un tel nombre de personnes à propos de l'avenir.

Cela touche London et Ottawa, Thunder Bay et Sarnia, et il nous faut nous assurer que toutes les régions de notre province soient en mesure de croître et de s'épanouir.

Ainsi lorsque je parle de croissance économique, je parle de votre économie régionale et de comment cela s'applique aux autres régions de notre province et de l'ensemble de l'Ontario.

Et je veux que vous sachiez que c'est la façon dont mon équipe et moi allons mesurer nos succès au cours des mois et des années à venir.

Qu'est-ce que nous allons faire?

Quel rôle pouvons-nous jouer dans la création d'une prospérité régionale et dans la progression de l'économie provinciale?

Tout d'abord, je crois qu'il nous faut démontrer que nous avons une vision pour la province.

Malheureusement, on n'entend pas souvent le mot vision dans la politique ces jours-ci.

Mais cela devrait être le cas. Il nous faut parler de ce qui est possible pour la province de même que de nos forces et de ce que nous voulons accomplir.

Il nous faut instaurer la confiance dans les investisseurs, dans les propriétaires d'entreprises et la population en général et leur montrer que l'Ontario est confiant à propos de son avenir et de sa capacité à accomplir de grandes choses.

Ainsi, notre gouvernement ne va pas éliminer de manière insouciante des programmes ou réduire fortement le financement jusqu'à ce que nous puissions nous vanter d'avoir un surplus.

Nous n'allons pas commencer à dépenser de manière insouciante, en abdiquant nos  responsabilités envers les générations futures.

Notre équipe va réduire les dépenses. Faire des économies et être imputables sont des priorités dans l'ensemble de notre gouvernement.

Et, en même temps, nous allons faire des investissements judicieux qui rapporteront de manière exponentielle dans le futur.

Nous allons investir en vous.

Vous êtes la force de l'Ontario.

Dans cette province, nous disposons de gens intelligents, éduqués et incroyablement travailleurs, qui proviennent de divers milieux et qui cumulent une vaste gamme de compétences, d'intérêts et d'expertise.

Vous nous montrez ce qui est possible pour l'Ontario.

Et le rôle de notre gouvernement est de vous soutenir dans vos efforts et de nous assurer que vous continuez à connaître le succès.

Notre travail consiste à réunir les bonnes personnes, éducateurs, ouvriers, secteur à but non lucratif et gens d'affaires, pour travailler ensemble à des objectifs communs et à instaurer le bon environnement qui permettra aux entreprises et aux personnes de réussir, de telle sorte qu'en retour, elles pourront prendre des risques, faire des investissements, créer des emplois et encourager l'innovation, tout comme bon nombre d'entre vous l'avez fait.

Examinez les gens présents dans cette pièce.

Nous avons Paul Madden, de 3M.

Après avoir fait des études à l'Université Western Ontario, il a travaillé pour 3M aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande avant de déménager à nouveau à London.

Son entreprise transforme des idées en produits et opère sur les marchés internationaux.

Il s'agit d'un modèle que doit suivre l'Ontario.

Nous avons Don McCabe de la Fédération de l'agriculture de l'Ontario.

Don représente les agriculteurs de la région.

Mais il détient aussi un doctorat de Guelph dans la genèse des sols et un diplôme en chimie de Western.

Il est un ardent défenseur de l'intendance agricole environnementale dans les domaines de l'air, de l'eau, de la biodiversité et des changements climatiques.

Il s'agit d'une orientation que notre secteur agricole devrait prendre.

Il nous faut encourager nos industries à innover et à être des chefs de file, qu'il s'agisse de culture, de mine ou de technologie médicale.

Et nous avons Janet Stewart.

Avocate de formation, elle a reçu l'Ordre de l'Ontario pour son travail dans l'avancement du droit de la femme et de son engagement dans une vaste gamme d'activités philanthropiques dans la région de London.

Janet nous a démontré qu'il nous faut offrir le bon type de soutien et d'encouragement, de telle sorte que tout le monde puisse réussir dans son domaine.

Et avoir la possibilité de redonner à sa communauté.

Je veux bâtir notre économie en tenant compte de personnes telles que vous.

Et notre gouvernement comprend que, pour que cela se produise, il nous faut mettre l'accent sur nos investissements qui permettent aux personnes d'obtenir les bonnes compétences, le soutien et les ressources dont elles ont besoin.

C'est pourquoi nous investissons dans l'éducation et la formation.

Les personnes ont besoin d'être prêtes pour l'économie du 21e siècle.

Nos enfants ont besoin d'apprendre à propos de la technologie, de l'entrepreneuriat et du travail en équipe de même que les éléments de base que sont la lecture, l'écriture et les mathématiques.

Ainsi, nous mettons l'accent à mettre en place un réseau d'éducation de renommée mondiale, notamment par notre engagement envers la maternelle et le jardin d'enfants à temps plein et nous continuons avec notre réduction de 30 % des frais de scolarité que nous offrons aux étudiants des collèges et universités, de telle sorte qu'il soit plus facile pour eux de poursuivre des études après le secondaire.

Nous investissons dans vos enfants mais également dans vos futurs employés.

C'est pourquoi nous nous sommes engagés à régler le problème du déficit de l'infrastructure en Ontario.

Il ne s'agit pas seulement de régler la circulation dans une ville ou dans une région.

Il s'agit de veiller à ce que chaque région de la province puisse jouir d'un réseau de transport sécuritaire et efficace.

Il s'agit d'aider les personnes à rentrer à la maison pour retrouver leur famille à la fin de la journée et de veiller à ce que nos produits puissent se rendre à leur marché sans délais.

L'infrastructure est le pilier de notre économie, et si nous ne corrigeons pas la situation, notre productivité va en souffrir, nos lignes d'assemblage cesseront de fonctionner et notre tourisme régional et notre qualité de vie seront touchés.

Nous allons continuer de bâtir le succès de l'Ontario, étape après étape.

Tout en gardant un œil sur une chose, soit la création d'emploi.

Selon Statistique Canada, le taux de chômage de London a légèrement baissé le mois dernier mais il est toujours élevé comparativement à d'autres villes importantes du Canada.

La création d'emplois est au cœur des actions de notre gouvernement, tout comme cela demeure une priorité pour London et pour chacun de nous.

 

Par conséquent, nous allons faire d'importants investissements dans la création d'emplois chez les jeunes, un sujet qui continue de nous préoccuper grandement et pas seulement parce que des parents veulent que leurs enfants quittent la maison familiale.

À London, le taux de chômage chez les jeunes de 15 à 24 ans est d'environ 20 pour cent.

London est le lieu où habitent de jeunes familles, où on peut trouver de magnifiques institutions postsecondaires. Il nous faut aider ces jeunes gens à faire la transition entre l'école et le marché du travail.

Il nous faut réduire ce nombre.

Ainsi, notre Budget comprend une Stratégie de création d'emplois pour les jeunes qui est conçue pour les aider à se trouver une carrière qui leur plaît et qui est bonne pour l'Ontario.

Nous allons offrir des formations professionnelles et augmenter les possibilités de stages coopératifs, de formation par apprentissage ou d'internat de même que toutes autres possibilités de formation en milieu de travail, en travaillant avec des employeurs ou des partenaires du monde du travail de même qu'avec des institutions académiques comme l'Université Western et le Collège Fanshawe.

Nous allons également soutenir les jeunes entrepreneurs et les innovateurs par la création d'un fonds qui investira dans leurs idées, de telle sorte qu'ils puissent bâtir l'économie de l'avenir de l'Ontario.

Ainsi, oui, nous mettons l'accent à former la main-d'œuvre de demain.

Mais nous n'oublions pas vos besoins actuels et comment nous pouvons soutenir les industries d'aujourd'hui et assurer leur succès continu.

Nous voulons que vos entreprises prennent de l'expansion, innovent et embauchent de plus en plus de personnes.

Ainsi pour y parvenir, en octobre 2012, le gouvernement a lancé un Fonds permanent de développement du Sud-Ouest de l'Ontario.

Et depuis, nous avons alloué 15 millions de dollars par l'intermédiaire de ce programme, ce qui a permis de générer des investissements totaux de près de 120 millions de dollars et de créer et de conserver 2 200 emplois dans la région.

Le Budget de cette année, adopté cette semaine, s'engage à faire encore plus.

Nous allons fournir de l'aide aux fabricants de telle sorte qu'ils puissent améliorer leur équipement.

Et nous allons accroître l'exemption de l'impôt Santé pour les petites entreprises, ce qui atténuera leur fardeau financier et leur permettra de croître.

L'Ontario est le lieu de bon nombre d'industries fières et nous voulons faire la promotion de leurs réalisations et de leurs produits.

Pour y parvenir, nous avons tous et toutes un rôle à jouer.

Je veux que nous reconnaissions tous les importants liens qui existent entre nos collectivités et nos industries.

Notre gouvernement travaille en étroite collaboration avec le secteur des services financiers de Toronto parce que cela aide à soutenir l'industrie forestière de Sudbury et avec nos géants de l'assurance ici à London.

Lorsqu'il s'agit d'agriculture, notre gouvernement donne la priorité à encourager la consommation d'aliments locaux et veille à ce que la population perçoive les produits de l'Ontario comme un élément essentiel de notre économie locale.

Les agriculteurs de London en profitent lorsqu'un restaurant d'Ottawa ou une école de Burlington s'engage à servir des produits de l'Ontario.

Nous allons apporter notre soutien à nos secteurs manufacturiers, de la technologie de l'information et des sciences de la vie de telle sorte que nous pourrons faire croître notre économie qui se fonde sur la connaissance dans des lieux importants comme London.

Et nous allons aussi apporter notre soutien aux arts, aux industries cinématographiques et de la musique parce que nos produits culturels alimentent notre économie, notre tourisme, nos communautés dynamiques et notre réputation internationale.

Mais nos efforts ne peuvent que viser notre province à l'interne.

Il nous faut accroître la visibilité de l'Ontario à l'étranger.

Ainsi, nous puisons dans la diversité de notre population pour accroître nos possibilités de percer sur les marchés émergeants.

Et nous allons mener des missions commerciales qui seront conçues pour donner de nouvelles possibilités aux entreprises de l'Ontario de même que pour faire connaître nos forces dans le monde entier.

Notre vision de l'économie ne consiste pas seulement à aider les entreprises à réussir.

Nous avons aussi besoin d'aider les personnes à connaître le succès.

Ainsi, alors que nous créons des emplois et que nos industries prennent de l'expansion, nous allons également atténuer certaines des pressions qui s'exercent sur la population de l'Ontario.

Le coût de la vie peut quelquefois être difficile à gérer, vos dépenses quotidiennes n'en finissent plus et le stress que génèrent le travail et la vie familiale peut sembler trop inquiétant.

Ainsi, nous allons rendre la vie des gens plus simple, en leur permettant d'avoir plus d'argent dans leurs poches en fin de journée de telle sorte qu'ils puissent apprécier un repas préparé à partir de produits locaux ou encore visiter une autre région de notre magnifique province au cours de l'été.

C'est pourquoi nous allons réduire les primes d'assurance-automobile de 9 millions de conducteurs qui conduisent en toute sécurité en Ontario, avec l'objectif de les réduire de 15 pour cent en moyenne.

Nous allons aussi apporter des changements à nos programmes d'aide sociale, de telle sorte qu'il sera plus facile aux personnes de réintégrer le marché de l'emploi.

Nous voulons que tout le monde ait un bon emploi et nous ne devrions pas décourager les gens qui réintègrent le marché du travail de le faire en retirant les revenus qu'ils ont gagné en travaillant fort.

Il s'agit d'être équitable et de reconnaître les responsabilités que nous avons les uns envers les autres.

Mais cela est aussi sensé du point de vue économique.

Plus les gens se sentiront en possession de leurs moyens, soutenus et en santé, plus notre main-d'œuvre et nos collectivités seront fortes.

L'économie n'est pas une chose abstraite.

Il s'agit de la vie des personnes.

Et je crois réellement que pour que l'Ontario continue de prospérer, toutes nos collectivités, toutes nos industries et toutes les personnes doivent prospérer et croître.

London a besoin de prospérer et de croître.

Nous assurer que cela va se produire est le rôle de mon gouvernement. Cela est aussi ma responsabilité.

Ainsi, je vais instaurer un environnement où vous pouvez réussir, où London peut s'épanouir et où toutes les régions de la province peuvent profiter de vos réalisations et de vos forces.

Vous êtes le fondement de notre économie et nous allons investir en vous.

Merci. J'aimerais maintenant répondre à vos questions.

Partager

Sujets

Arts et culture Affaires et économie Conduite et routes Éducation et formation Environnement et énergie Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Impôts et avantages fiscaux Voyage et loisirs