Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

De nouvelles initiatives pour mieux sensibiliser à la violence et au harcèlement à caractère sexuel, améliorer la prévention et soutenir les victimes

Document d'information

De nouvelles initiatives pour mieux sensibiliser à la violence et au harcèlement à caractère sexuel, améliorer la prévention et soutenir les victimes

Cabinet de la Première ministre

Mieux sensibiliser la population

Au début de l'année 2015, le gouvernement inaugurera une campagne multimédia d'éducation publique pour :

  • Remettre en question les normes et les comportements concernant la violence et le harcèlement à caractère sexuel. L'objectif de la campagne est de réduire au minimum les comportements blessants, le scepticisme et les mythes concernant la violence sexuelle;
  • Rehausser la sensibilisation à l'égard des soutiens auxquels les victimes de violence et de harcèlement à caractère sexuel peuvent accéder. Bien que la plupart des victimes sachent qu'elles peuvent signaler des agressions sexuelles à la police, toutes ne veulent pas porter une plainte officielle. La campagne rehaussera la sensibilisation quant aux services et aux soutiens supplémentaires offerts aux victimes au sein des systèmes juridiques, de santé et de santé mentale. 

Assumer nos responsabilités 

Le groupe parlementaire du gouvernement examine ses propres politiques, procédures et formation touchant la discrimination et le harcèlement au travail (PDHT) ainsi que la prévention de la violence au travail (PVT). Les membres du personnel des bureaux des ministres et du bureau de la première ministre ont suivi une formation sur les politiques concernant la PDHT et la PVT offerte par la fonction publique de l'Ontario.

Au début de 2015, le gouvernement :

  • Exigera que tous les députés du gouvernement prennent part à une formation au sujet des agressions et du harcèlement à caractère sexuel avant la reprise des travaux de l'Assemblée en février;
  • Offrira une formation supplémentaire qui tiendra compte de la dynamique particulière du milieu de travail politique au personnel du bureau de la première ministre, des bureaux des ministres et des députés gouvernementaux;
  • Examinera les politiques et procédures du groupe parlementaire du gouvernement en ce qui concerne le harcèlement pour s'assurer qu'elles soient conformes aux pratiques optimales en la matière.

La première ministre Wynne s'entretiendra aussi avec le président de l'Assemblée législative pour discuter de la possibilité d'offrir une formation en prévention du harcèlement à tous les députés. 

Table ronde permanente sur la violence contre les femmes 

La première ministre a demandé à la ministre déléguée à la Condition féminine, Tracy MacCharles, de réunir une table ronde sectorielle sur la violence contre les femmes. La table ronde fournira un forum pour des femmes et des hommes réfléchis et d'expérience qui ont fait de la sécurité et de l'égalité l'œuvre de leur vie afin que ces personnes donnent leur avis au sujet des initiatives gouvernementales.

Améliorer les soutiens aux victimes de violence et de harcèlement à caractère sexuel

La première ministre Wynne a demandé à tous les ministres d'étudier des moyens d'améliorer les soutiens aux victimes de violence et de harcèlement à caractère sexuel. Elle a aussi demandé à plusieurs ministres de proposer des options pour améliorer les soutiens aux victimes de violence sexuelle dans des domaines en particulier. Ces travaux commenceront immédiatement et se traduiront par un plan d'action qui sera mis de l'avant d'ici le 8 mars 2015, la Journée internationale de la femme.

La première ministre a demandé :

  • À la procureure générale, Madeleine Meilleur, d'examiner les pratiques en cours et d'améliorer les soutiens aux victimes qui choisissent d'avoir recours au système de justice pénale. Bien que le Canada dispose de lois fermes sur la protection des victimes de viol, beaucoup de victimes qui témoignent devant les tribunaux se disent revictimisées. La procureure générale travaillera aussi de concert avec le Barreau du Haut-Canada et les facultés de droit pour faire en sorte que les avocats - et ceux et celles qui étudient en vue de le devenir - respectent les lois sur la protection des victimes de viol, tant dans leur esprit que sur le plan de leur application. La procureure générale proposera aussi des options pour que le système juridique puisse mieux soutenir les victimes d'agression et de harcèlement à caractère sexuel;
  • Au ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, Yasir Naqvi, d'étudier les pratiques optimales en matière d'application de la loi partout au monde et de proposer des options pour l'élaboration d'une stratégie axée sur la victime. Le ministre Naqvi examinera aussi la formation offerte au Collège de police de l'Ontario et, en collaboration avec des experts du secteur de la violence envers les femmes, fera en sorte que le secteur de l'application de la loi contribue à faire du système de justice pénale un milieu plus sécuritaire pour les victimes. Ceci comprend s'assurer que la formation des policiers traite des normes et des mythes à l'égard de la violence sexuelle et des victimes et qu'elle les transforme;
  • Au ministre du Travail, Kevin Flynn, d'étudier des moyens d'améliorer la loi actuelle sur la discrimination et le harcèlement en milieu de travail afin de mieux protéger les victimes et de soutenir des milieux de travail sains et sécuritaires.
  • À la ministre de l'Éducation, Liz Sandals, d'achever un nouveau curriculum sur la santé  et l'éducation physique qui touche aux racines des causes de l'inégalité entre les sexes et qui commence dès les premiers stades éducatifs à développer une compréhension des relations saines et du consentement.
  • Au ministre de la Formation, des Collèges et des Universités, Reza Moridi, de travailler avec les collèges et universités pour soutenir les programmes en place et de mettre au point des options pour traiter de la fréquence des agressions sexuelles sur les campus d'études postsecondaires. Ceci comprendra améliorer la sensibilisation et la prévention à l'égard de la violence sexuelle sur les campus de même que d'améliorer les services de soutien aux victimes.
  • Au ministre de la Santé et des Soins de longue durée, Dr Eric Hoskins, d'examiner les pratiques optimales des centres de soins en matière d'agression sexuelle et de violence familiale afin de soutenir une approche axée sur la client pour les services d'extension, de traitement et d'intervention en ce qui concerne les besoins physiques et de santé mentale des personnes qui ont subi de la violence.

Partager

Tags

Gouvernement Domicile et communauté