Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de la première ministre sur le rapport de la Commission de vérité et réconciliation

Déclaration archivé

Déclaration de la première ministre sur le rapport de la Commission de vérité et réconciliation

Cabinet du premier ministre

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, a publié la déclaration suivante en réponse à la publication du sommaire du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation :

« J'aimerais remercier l'honorable juge Murray Sinclair et toute la Commission de vérité et réconciliation pour avoir préparé ce qui constituera le rapport canadien le plus exhaustif sur les atrocités commises dans les pensionnats. J'aimerais en particulier remercier les survivantes et les survivants qui ont partagé leurs expériences et qui ont mis en lumière un des chapitres les plus sombres de l'histoire de notre pays.

La Commission nous a offert l'occasion de renouveler notre relation avec des partenaires autochtones et nous a poussés à renouveler notre engagement à vivre ensemble sur cette terre en respectant les principes de confiance, de respect mutuel et de bénéfices partagés. La collaboration avec les Premières Nations, les Métis et les Inuits est un défi que la province de l'Ontario est heureuse de relever. Notre gouvernement examinera attentivement le sommaire du rapport et ses recommandations et nous comptons étudier le rapport final dans son intégralité.

Aujourd'hui, je souhaite réaffirmer l'engagement de la province de l'Ontario envers la réconciliation et le soutien offert aux survivants, et continuer à renforcer les relations de confiance avec les partenaires autochtones.

Pour que la réconciliation réussisse, nous devons également renouveler notre engagement envers l'éducation des Ontariennes et des Ontariens à propos des traités et à propos du rôle que l'héritage des pensionnats a joué dans le passé, joue dans le présent et jouera dans l'avenir du Canada. C'est la raison pour laquelle nous avons collaboré avec des partenaires autochtones et avec d'autres partenaires pour réviser le curriculum afin qu'il inclue des occasions plus nombreuses pour les élèves de se renseigner sur l'expérience vécue dans les pensionnats. Nous continuerons d'adopter une démarche qui rend hommage aux survivants, qui encourage la réflexion critique et qui nous fait comprendre les conséquences à court terme comme à long terme des pensionnats.

L'Ontario collabore aussi avec des partenaires autochtones pour veiller à ce que l'ensemble de la population de la province connaisse ses droits et obligations en vertu des traités. Nous avons par exemple remis des cartes des traités à chaque école publique de l'Ontario, soutenu la conception par la Nation Anishinabek de la trousse destinée au personnel enseignant, intitulée « We Are All Treaty People », et déployé des efforts pour que le « Walk-A-Mile Film Project » soit disponible dans toutes les écoles et bibliothèques de la province.

Dans le cadre d'une campagne de sensibilisation élargie, la province appuie également deux annonces de service public : la première dira la vérité sur les pensionnats du Canada et la deuxième militera en faveur d'une meilleure compréhension de nos traités.

Notre passé commun est un passé au cours duquel notre pays a pratiqué des abus et encouragé une assimilation sanctionnés par l'État en tant que série de politiques visant à déposséder et à détruire des peuples tout entier et leurs modes de vie. Ceci a laissé un héritage de racisme et de marginalisation qui continuera de résonner dans la vie des peuples autochtones et de l'ensemble de la société. Cela signifie qu'il nous incombe, à nous toutes et tous, d'œuvrer en faveur de la réconciliation. Le fardeau de ce que nous reconnaissons désormais comment une politique nationale de tentative de génocide culturel ne devrait pas être porté uniquement par les peuples autochtones.

Nous ne pouvons pas changer le passé, mais en dévoilant la vérité et en essayant vraiment de comprendre sa signification, nous nous donnons le pouvoir de changer l'avenir. Pour apporter un changement vraiment durable, les gouvernements doivent œuvrer au démantèlement du système de répression qu'ils ont mis des siècles à construire. En ce jour historique de vérité et de justice au Canada, il est encourageant de voir d'autres provinces et territoires prendre des mesures similaires en faveur de la réconciliation. » 

Ressources additionnelles

Partager

Sujets

Gouvernement