Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario offre un soutien aux survivantes d'agression sexuelle et de violence familiale

Communiqué

L'Ontario offre un soutien aux survivantes d'agression sexuelle et de violence familiale

La première ministre Wynne annonce l’octroi de 1,1 million de dollars par année aux centres de traitement

Cabinet de la Première ministre

L'Ontario investit plus de 1,1 million de dollars par année au cours des trois prochaines années pour améliorer les services de counselling spécialisés et les services de sensibilisation communautaire offerts aux survivantes d'agression sexuelle et de violence familiale.

La première ministre Wynne a visité l'Hôpital de Scarborough aujourd'hui pour annoncer l'octroi d'un nouveau financement aux centres de traitement en cas d'agression sexuelle ou de violence familiale en milieu hospitalier. Sur ce financement, environ 900 000 dollars par année seront destinés à l'amélioration des services de counselling spécialisés existants offerts dans toute la province et le montant supplémentaire de 200 000 dollars sera destiné à l'élaboration d'un programme de sensibilisation communautaire à l'échelle de la province.

Dans le cadre de cet investissement, la première ministre Wynne a annoncé que le centre de traitement de l'Hôpital de Scarborough recevrait un financement de plus de 28 000 dollars.

Le gouvernement de l'Ontario prend aussi des mesures pour s'assurer que les normes de soins des centres de traitement sont respectées grâce à l'amélioration des normes relatives aux rapports sur la performance. Dans le cadre de cette initiative, le gouvernement examinera également de près les résultats des centres de traitement pour veiller à ce que les nouveaux investissements aient une incidence positive sur la vie des personnes touchées par la violence à caractère sexuel.

L'annonce faite aujourd'hui est une mesure importante permettant de tenir les engagements pris dans le rapport Ce n'est jamais acceptable, le plan d'action gouvernemental visant à mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels. Ces mesures consistent notamment à renforcer les soutiens offerts par les centres de traitement en milieu hospitalier et à maintenir un accès à des soins appropriés et opportuns, d'excellente qualité, 24 heures par jour.

Offrir un soutien aux victimes de violence à caractère sexuel et créer une province plus sécuritaire, inclusive et équitable s'inscrit dans le plan du gouvernement visant à renforcer la province. Ce plan comprend quatre volets : investir dans les talents et les compétences de la population, faire le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario, créer un environnement dynamique et novateur où les entreprises prospèrent, et établir un régime d'épargne-retraite sûr. 

Faits en bref

  • Le ministère de la Santé et des Soins de longue durée a ouvert le premier centre de traitement en cas d’agression sexuelle en milieu hospitalier, à l’Hôpital Women’s College, en 1984.
  • En 1993, le ministère a créé le réseau ontarien des centres de traitement en cas d’agression sexuelle ou de violence familiale, qui inclut désormais 35 centres dans toute la province.
  • Ces centres sont ouverts 24 heures par jour et sept jours par semaine, 365 jours de l’année. Ils comptent sur un personnel en disponibilité pour satisfaire aux besoins des patientes qui peuvent arriver n’importe quand.
  • Au Canada, une femme sur trois sera victime d’une forme d’agression sexuelle durant sa vie.
  • Le gouvernement a annoncé la création de Ce n’est jamais acceptable : Plan d’action pour mettre fin à la violence et au harcèlement sexuels, le 6 mars 2015. Il s’agit d’un plan novateur qui permettra de changer les attitudes, d’accorder d’autres soutiens aux survivantes et de rendre les lieux de travail et les campus plus sécuritaires et plus réceptifs aux plaintes de violence et de harcèlement sexuels.
  • Le gouvernement s’est engagé à verser 41 millions de dollars sur trois ans pour assurer la mise en œuvre du plan.
  • Le soutien accordé aux centres de traitement en cas d’agression sexuelle en milieu hospitalier s’inscrit aussi dans le cadre du plan gouvernemental visant à renforcer l’Ontario grâce à Priorité aux patients : Plan d’action en matière de soins de santé.

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« Les centres de traitement en cas d’agression sexuelle ou de violence familiale sont en première ligne de la prestation d’un soutien aux victimes de violence à caractère sexuel dans nos collectivités. Grâce à l’annonce faite aujourd’hui, le gouvernement tient la promesse qu’il a faite aux femmes de l’Ontario en investissant dans d’autres services de counselling et de sensibilisation communautaire pour aider les survivantes durant le processus de guérison. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Dr Eric Hoskins

« La violence à caractère sexuel est malheureusement présente dans toutes les collectivités de la province, et ce n’est pas acceptable. Nous pouvons et devons faire mieux. Ces centres offrent un soutien exhaustif et opportun aux survivantes et je suis fier que l’Ontario améliore encore ces services afin que les survivantes aient accès aux services dont elles ont besoin, lorsqu’elles en ont le plus besoin. »

Dr Eric Hoskins

ministre de la Santé et des Soins de longue durée

Tracy MacCharles

« La violence et le harcèlement sexuels sont courants dans notre société, ce qui est choquant. Notre plan d’action, Ce n’est jamais acceptable, est un grand pas en avant car il encourage les Ontariens et les Ontariennes à préparer le changement générationnel, à créer des milieux de travail sécuritaires et à offrir de meilleurs services et soutiens aux survivantes. Ensemble, nous pouvons rendre l’Ontario plus sécuritaire et plus équitable pour les femmes et les jeunes filles. »

Tracy MacCharles

ministre déléguée à la Condition féminine

Partager

Tags

Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté