Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La première ministre Wynne applaudit les avancées du plan de l'Alberta contre le changement climatique

Communiqué archivé

La première ministre Wynne applaudit les avancées du plan de l'Alberta contre le changement climatique

L’Ontario et l’Alberta sont ensemble contre le changement climatique, dit la première ministre

Cabinet du premier ministre

La première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne a appuyé aujourd'hui la plus récente initiative albertaine pour lutter contre le changement climatique, précisant que les deux provinces continueront à collaborer afin de protéger l'environnement, de créer de la croissance à long terme et viable et de renforcer l'union économique canadienne.

Prenant la parole lors d'un déjeuner-causerie à la Chambre de commerce de Calgary, la première ministre Wynne a expliqué qu'elle était enchantée de voir l'Alberta aller de l'avant avec le déploiement de son plan d'action contre le changement climatique en présentant cette semaine un projet de loi qui, s'il est adopté, attribuera un prix au carbone.

La première ministre Wynne a souligné que tout plan sensé pour lutter contre le changement climatique doit comprendre une tarification du carbone, comme le font les plans de l'Ontario et de l'Alberta. La première ministre a ajouté qu'il n'existe pas de solution unique au problème du changement climatique. Dans le cas de l'Ontario et de son économie diversifiée et du savoir, la forme de tarification du carbone la plus efficace est un programme de plafonnement et d'échange qui réinvestira les produits de la vente pour aider les ménages et les entreprises à devenir plus éconergétiques. Le principe du plafonnement et de l'échange est implanté en Ontario parce qu'il aidera également à stimuler les entreprises et les entrepreneurs qui concevront les technologies à faibles émissions de carbone de l'avenir.

Selon la première ministre, l'Ontario continuera de travailler avec l'Alberta et de la soutenir alors qu'elle déploie son plan, ajoutant que cette collaboration aidera chaque province à créer des emplois et de la croissance, ainsi qu'à atteindre ses objectifs de réduction des émissions, tout en aidant le Canada à respecter ses engagements internationaux.

Faits en bref

  • Le 26 mai 2016 à Edmonton, la première ministre Wynne et la première ministre Notley ont annoncé un protocole d’entente pour appuyer le développement d’une nouvelle technologie qui réduira davantage les émissions de gaz à effet de serre attribuables au secteur de l’énergie.
  • L’Ontario a annoncé un plafonnement rigoureux des émissions sous la forme d’un programme de plafonnement et d’échange. La province oeuvre également à créer le plus important marché du carbone en Amérique du Nord, en plus d’avoir fermé et interdit de manière permanente les centrales de production d’électricité au charbon.
  • L’Ontario et l’Alberta représentent 50 % de la population du Canada et contribuent à plus de la moitié du PIB du pays.
  • Les mesures climatiques et l’écosystème de l’innovation de l’Ontario ont aidé à bâtir un secteur des technologies propres qui affiche la croissance la plus importante et la plus rapide du Canada.
  • En 2015, les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables étaient deux fois plus importants que la somme investie dans le secteur pétrolier et gazier, et la moitié des revenus générés par des entreprises canadiennes de technologies propres provenaient d’exportations.
  • La première ministre a renforcé les liens économiques et politiques avec l’Alberta en animant une table ronde avec des représentants d’entreprises. Elle a également rencontré la première ministre Rachel Notley, le maire de Calgary Naheed Nenshi et le maire d’Edmonton Don Iveson.

Ressources additionnelles

Citations

« L’Ontario est vivement intéressé par les progrès que réalisent les autres provinces pour réduire leurs émissions et faire croître leurs économies. Nous continuerons à travailler avec l’Alberta et à l’appuyer alors qu’elle met en oeuvre son plan climatique. Il est selon moi très important que nous forgions un partenariat encore plus solide entre nos provinces – pour favoriser notre réussite individuelle, mais aussi pour nos intérêts communs et pour ceux du pays dans son entier. Pour ce faire, il importe que nous comprenions que l’action climatique qui donne des résultats pour des provinces individuelles et pour le Canada dans son entier doit tenir compte des réalités économiques régionales, ce qui est exactement ce que font les principaux éléments du plan de la première ministre Rachel Notley. Grâce à ses engagements de plafonner les émissions attribuables aux sables bitumineux, d’abandonner progressivement le charbon, de déployer une tarification pour le carbone et de puiser davantage d’énergie de sources renouvelables, l’Alberta a pavé la voie à de plus grandes avancées concernant la stratégie énergétique canadienne. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement