Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario présente des excuses pour les pensionnats

Communiqué

L'Ontario présente des excuses pour les pensionnats

Le gouvernement dévoile un plan d’action pour la réconciliation avec les peuples autochtones

La première ministre Kathleen Wynne a présenté des excuses aujourd'hui au nom du gouvernement de l'Ontario pour les brutalités commises pendant des générations dans les pensionnats et pour les séquelles durables que ces mauvais traitements ont causées aux cultures, communautés, familles et personnes autochtones.

La première ministre a présenté sa Déclaration concernant l'engagement pris par l'Ontario envers la réconciliation avec les peuples autochtones à l'Assemblée législative, en présence de survivantes et survivants de pensionnats ainsi que des dirigeants des peuples des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Elle a présenté des excuses pour les politiques et pratiques soutenues par les gouvernements de l'Ontario précédents et pour tout le mal qu'elles ont causé; pour le silence de la province devant les abus et les décès dans les pensionnats; et pour le fait que les pensionnats ne constituent qu'un exemple des injustices et abus systémiques et intergénérationnels qui ont été infligés aux communautés autochtones partout au Canada.

En reconnaissance de cet évènement historique et de la relation de nation à nation qu'entretiennent l'Ontario et les peuples autochtones, l'Assemblée législative a voté à l'unanimité pour que l'on puisse entendre en Chambre des discours des chefs des partis d'opposition, de dirigeants autochtones et d'Andrew Wesley, survivant du pensionnat indien Ste. Anne qu'il a fréquenté dans sa jeunesse.

Les excuses de la première ministre Wynne font partie de la réponse du gouvernement au rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada publié il y a un an. L'Ontario va de l'avant pour reconnaître l'un des chapitres les plus honteux de l'histoire canadienne et dire toute la vérité à la nouvelle génération à propos de notre histoire partagée. La province a dévoilé aujourd'hui un plan d'action qui a été élaboré en étroite collaboration avec des partenaires autochtones et non autochtones, qui aidera à poursuivre ce cheminement dans un esprit de réconciliation.

Cheminer ensemble : les engagements de l'Ontario pour la réconciliation avec les peuples autochtones prévoit des investissements de plus de 250 millions de dollars sur trois ans dans de nouvelles initiatives faisant partie de cinq domaines :

  • Comprendre les séquelles des pensionnats : La province veillera à ce que les Ontariennes et Ontariens acquièrent une compréhension partagée de nos histoires et elle s'emploiera à éliminer le racisme ouvert et systémique que les peuples autochtones continuent de subir.
  • Combler les écarts et éliminer les obstacles : L'Ontario s'attaquera aux défis sociaux et économiques que doivent relever les communautés autochtones après des siècles de colonisation et de discrimination.
  • Créer un système de justice réceptif et adapté à la culture : La province améliorera le système de justice pour les peuples autochtones en comblant les lacunes dans les services et en assurant l'élaboration et la disponibilité de programmes de justice réparatrice dirigés par la communauté.
  • Soutenir la revitalisation culturelle autochtone : L'Ontario célèbre et promeut les langues et cultures autochtones qui ont subi des préjudices parce que des générations d'enfants autochtones ont été envoyés dans des pensionnats.
  • Renouveler les relations avec les peuples autochtones : La province soutiendra le renouvellement des relations entre les peuples autochtones et non autochtones par la confiance, le respect mutuel et des avantages partagés.

Ces engagements ne sont que quelques-unes des nombreuses étapes du cheminement de l'Ontario vers la guérison et la réconciliation avec les peuples autochtones. Ils témoignent de l'engagement du gouvernement à oeuvrer avec ses partenaires autochtones à l'édification d'un avenir meilleur pour tous et toutes dans la province. 

Faits en bref

  • Le premier pensionnat en Ontario a ouvert ses portes en 1832 et le dernier a fermé il y a 25 ans, en 1991.
  • Il y a eu 18 pensionnats en Ontario, que fréquentaient des enfants de 5 à 14 ans.
  • Les enfants dans les pensionnats couraient un risque de mortalité cinq fois plus élevé que les autres enfants au Canada.
  • Les peuples autochtones forment 2,4 % de la population ontarienne, mais environ 25 % des enfants en foyer d’accueil et dans un programme de responsabilités traditionnelles en Ontario à tout moment sont autochtones.
  • Dans le cadre des engagements découlant de Cheminer ensemble, le ministère des Affaires autochtones sera renommé ministère des Relations avec les Autochtones et de la Réconciliation.
  • Le gouvernement a instauré une formation obligatoire en compétence cultuelle autochtone pour tous les membres de la fonction publique de l’Ontario.
  • Le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada publié en décembre dernier comprenait 94 appels à l'action, qui incitaient vivement les gouvernements de tous les paliers à travailler ensemble afin de réparer les dommages causés par les pensionnats et à progresser vers la réconciliation.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« Aucune excuse ne peut changer le passé et un acte de contrition ne peut à lui seul changer l’avenir. C’est à nous de changer l’avenir — ensemble — jour après jour et de génération en génération. En présentant ces excuses et ce plan d’action, j’espère démontrer l’engagement de notre gouvernement à influer sur l’avenir en établissant des relations fondées sur la confiance, le respect et le droit inhérent des peuples autochtones à s’autogouverner. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

David Zimmer

« Le système des pensionnats du Canada est un sombre chapitre de notre histoire. Des enfants qui n’avaient que cinq ans dans certains cas étaient arrachés à leur milieu, et cette tentative passée de génocide culturel se ressent encore à ce jour. En travaillant avec nos partenaires autochtones pour combler les écarts dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’emploi, l’Ontario aide à réparer les dommages et à fournir aux peuples autochtones des possibilités dont les générations précédentes avaient été privées. »

David Zimmer

ministre des Affaires autochtones

Partager

Tags

Gouvernement