Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Allocution de la première ministre sur les modifications apportées au Conseil exécutif

Discours archivé

Allocution de la première ministre sur les modifications apportées au Conseil exécutif

Cabinet du premier ministre

Votre honneur, distingués invités, chers collègues, et bien-aimés amis et membres de nos familles... Merci d'être ici en cette journée très spéciale.

J'aimerais commencer en témoignant de notre respect envers l'histoire et la contribution des peuples autochtones en Ontario, en reconnaissant que nous nous rassemblons sur le territoire traditionnel et sacré de plusieurs peuples de l'Île de la Tortue et en reconnaissant tout particulièrement les Mississaugas of the New Credit First Nation. Merci aîné Sault de votre prière.

Il y a deux ans hier, les gens de l'Ontario ont donné à notre gouvernement un mandat clair. Un mandat pour faire progresser l'Ontario. Pour créer plus de possibilités de réussir pour tout le monde et pour assurer leur sécurité. Mais qu'est-ce que cela signifie réellement?

J'ai toujours cru que, en tant que première ministre, mon travail consiste à prendre les décisions nécessaires pour faire une différence réelle et positive dans la vie des gens. Ainsi, quand que je prends une décision, le seul critère que j'applique est le suivant. Est-ce que la population va mieux? Est-ce qu'elle est en mesure d'envoyer ses enfants au collège et à l'université? Est-ce qu'elle aura de bons emplois? Est-ce qu'elle obtiendra les soins de santé dont elle a besoin? Peut-elle compter sur une retraite sûre? Ce sont les choses qui importent à la population. Par conséquent, ce sont des choses qui sont importantes pour moi.

Et je tiens à souligner, je l'ai d'ailleurs mentionné auparavant, que vous ne pouvez pas séparer le bien-être de notre population de celui de notre économie. Ils ne font qu'un seul. Lorsque je parle de ma grande priorité qui est l'emploi et  la croissance... Il est évident que je parle d'aider les entreprises à croître. Mais je parle aussi de l'importance de bonnes écoles et de bons hôpitaux... De routes, de ponts et de transports en commun modernes... De collectivités avec des espaces verts où il fait bon vivre et élever une famille...D'un travail satisfaisant et de retraites décentes. Créer des possibilités de réussite et de la sécurité pour les personnes; c'est ce à quoi sert l'économie. 

Lorsque nous créons de la croissance, nous rendons possibles tous ces projets. Ainsi, accomplir des choses qui font toute une différence dans la vie de tous les jours de la population est ce qui me motive. Et c'est ce qui est à l'origine de ce programme ambitieux et activiste que nous avons présenté au cours des deux dernières années. Grâce à notre plan intégré en quatre volets, nous avons investi des montants record dans l'infrastructure... Nous avons rendu les collèges et les universités plus abordables et plus accessibles... Nous avons mené la lutte contre le changement climatique et amorcé la transition vers une économie sobre en carbone... Et nous avons travaillé pour que les travailleurs et travailleuses jouissent d'une meilleure sécurité financière à la retraite.

Le plan est en place. Maintenant que nous en sommes à la moitié de notre mandat, nous mettons l'accent sur la mise en oeuvre de notre plan de telle sorte que nous puissions continuer à donner suite à notre grande priorité, qui est de favoriser l'emploi et la croissance. Ce qui nous amène à aujourd'hui.

Comme je l'ai dit auparavant, choisir les membres d'un conseil des ministres est l'une des tâches personnelles qu'en tant que première ministre, je trouve la plus difficile. Et laissez-moi vous dire alors que j'en suis à choisir mon troisième conseil, que cela ne devient pas plus facile avec le temps.

Le nouveau Conseil des ministres est un peu plus gros, ce qui reflète notre décision de créer des ministères uniques responsables de mettre en oeuvre des volets clés de notre plan. Plusieurs ministres demeurent en poste. De cette façon, ils continueront le remarquable travail qu'ils accomplissent et qu'ils accompliront au cours des deux prochaines années. Plusieurs ministres actuels apporteront leur expérience et leurs talents à de nouvelles fonctions. Nous accueillons les nouvelles idées, l'énergie et l'enthousiasme de sept nouveaux membres au sein du Conseil des ministres.

Et nous prenons des mesures pour atteindre la parité hommes femmes, puisque quarante pour cent des membres du Conseil des ministres sont des femmes.Les femmes composent déjà cinquante pour cent des membres du Comité des priorités, des résultats et de la croissance du Conseil des ministres.

Je suis ravie de ce que ces personnes intelligentes, engagées et grandement dévouées qui sont derrière moi peuvent apporter au Conseil des ministres. Elles apportent leur expérience... Elles apportent la continuité... Elles apportent de nouvelles idées et une nouvelle énergie... Et elles apportent de la diversité. Il s'agit d'une solide équipe, une équipe digne de confiance qui saura piloter notre plan au cours des deux prochaines années. Et notre plan fonctionne.

Au milieu de l'année 2016, l'économie de l'Ontario continue de croître et de créer des emplois. Notre économie a connu une augmentation de 21 000 emplois en mai. Vendredi dernier, j'étais à l'usine GM à Oshawa, où l'on a annoncé plus de 700 nouveaux emplois en Ontario, des emplois que GM n'avait pas à offrir à notre province, mais qu'elle a offerts en raison de notre leadership et de notre main-d'oeuvre hautement qualifiée. Notre économie est l'une des plus fortes au Canada. L'an passé, notre taux de chômage a baissé à son plus bas niveau depuis 2008. Nous avons fait l'annonce de 325 projets d'infrastructure qui aideront à créer de bons emplois. Le salaire minimum est en hausse et le salaire moyen a augmenté plus rapidement que le taux d'inflation. Plus de quatre-vingt-cinq pour cent de nos enfants obtiennent un diplôme d'études secondaires... Et les inscriptions dans les collèges et les universités continuent de grimper.

Oui, notre plan fonctionne. Mais notre travail ne s'arrête pas là.

J'ai toujours cru qu'il n'y avait qu'une seule raison légitime de faire de la politique... De faire du gouvernement une force positive dans la vie des gens... Pour aider la population. Ainsi, avec cette solide équipe remplie de gens talentueux... Nous allons miser sur cet élan... Nous allons mettre en oeuvre notre plan... Nous allons faire progresser l'Ontario... Pour aider la population que nous servons et la province que nous aimons.

Partager

Sujets

Arts et culture Affaires et économie Conduite et routes Éducation et formation Environnement et énergie Gouvernement Santé et bien-être Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Impôts et avantages fiscaux Voyage et loisirs Réduction de la pauvreté