Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le Comité d'experts de la première ministre pour le développement d'une main-d'oeuvre hautement qualifiée rend public son rapport final

Communiqué

Le Comité d'experts de la première ministre pour le développement d'une main-d'oeuvre hautement qualifiée rend public son rapport final

Ce rapport aidera à préparer les travailleurs pour les emplois d’aujourd’hui et de demain

Le Comité d'experts de la première ministre pour le développement d'une main-d'oeuvre hautement qualifiée a aujourd'hui rendu public son rapport final, ce qui aidera l'Ontario à élaborer une stratégie intégrée visant à combler les besoins de notre dynamique économie d'aujourd'hui et de demain.

Le rapport Bâtir la main-d'oeuvre de demain : une responsabilité partagée formule des recommandations sur la façon dont la province peut miser sur ses compétences, son éducation et ses réseaux de formation de classe mondiale afin de préparer la main-d'oeuvre ontarienne actuelle et de demain pour des emplois technologiques et du savoir d'aujourd'hui et de demain.

Le gouvernement va continuer de travailler avec les membres de ce comité au cours des prochains mois afin d'élaborer des mesures qui s'inspirent des recommandations du rapport dans six secteurs clés. En voici la description :

  • Bâtir des partenariats plus forts entre les éducateurs et les employeurs en mettant en place une Table de planification et de concertation qui est soutenue par le nouveau Bureau de la planification et du développement au sein du gouvernement. Les employeurs, les éducateurs, les syndicats, le gouvernement et autres instances travailleraient ensemble avec les membres de cette table pour trouver des solutions en matière de développement des compétences et des talents de même que pour l'apprentissage par l'expérience. Et les Tables de l'Industrie trouveraient également les moyens d'améliorer les compétences dont a besoin l'industrie et ce que le milieu de travail peut offrir.
  • Améliorer l'accès aux renseignements sur le marché du travail en travaillant avec le gouvernement fédéral afin d'aider à mettre sur pied un réseau national qui procurera aux employeurs et aux chercheurs d'emploi un meilleur accès aux renseignements tels que le lieu où se trouvent les emplois et le type de compétences que rechercheront les employeurs à l'avenir.
  • Accroître les possibilités d'apprentissage par l'expérience en finançant plus de placements de telle sorte que chaque étudiant puisse compléter au moins une activité d'apprentissage par l'expérience avant de recevoir un diplôme d'études secondaires ou tout autre diplôme avant de terminer sa formation collégiale ou universitaire. 
  • Promouvoir des cheminements traditionnels et non traditionnels en permettant aux élèves d'avoir une meilleure exposition à plusieurs choix, notamment en arts, en sciences, en ingénierie, en technologie, dans les métiers spécialisés et en entreprenariat.
  • Investir dans le capital humain en mettant sur pied des programmes visant à offrir une formation professionnelle essentielle en milieu de travail et encourager les grands employeurs à partager entre eux des programmes de formation qui ont connu du succès avec les petites et moyennes entreprises.
  • Combler les écarts dans les aptitudes et les compétences en trouvant des moyens d'enseigner et de reconnaître les compétences que les étudiants acquièrent, par exemple le travail en équipe, la résolution de problèmes et l'esprit d'entreprenariat, et en développant des programmes de formation pour les groupes sous-représentés en milieu de travail afin de leur permettre d'avoir accès aux débouchés en matière d'emploi.

Le comité utilisera le reste de son mandat pour travailler en collaboration avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle et avec d'autres ministères pour mettre sur pied des projets qui appliqueront les recommandations du rapport.

Investir dans les talents et les compétences de la population, cela s'inscrit dans le plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l'essor de l'Ontario et à concrétiser sa principale priorité, à savoir stimuler l'économie et créer des emplois. Ce plan en quatre volets consiste à investir dans les talents et les compétences, tout en aidant plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l'avenir en élargissant l'accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité. De plus, le plan fait le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises innovatrices, à forte croissance et axées sur l'exportation. Enfin, le plan aide la population ontarienne active à bénéficier d'une retraite plus sûre.

Faits en bref

  • L’Ontario investit un milliard de dollars par an dans l’éducation et la formation professionnelle par l’intermédiaire d’Emploi Ontario.
  • À compter de 2017–2018, la Subvention ontarienne pour études fera en sorte que les étudiants des collèges et universités seront exemptés des frais de scolarité moyens s’ils proviennent de familles ayant des revenus de 50 000 $ et moins, et plus abordables si les étudiants proviennent de familles dont les revenus se situent entre 50 000 $ et 83 000 $.
  • Cet automne, la province augmentera son programme de Majeure Haute Spécialisation pour accommoder 2 000 élèves de plus et offrira plus de 100 nouveaux programmes pour l’année scolaire 2016-2017.
  • Depuis 2003, l’Ontario a investi plus de 300 millions de dollars dans plus de 360 projets de formation relais qui ont profité à plus de 60 000 personnes formées à l’étranger.

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« Une main-d’oeuvre hautement qualifiée et qui peut s’adapter est le fondement de la compétitivité économique de l’Ontario. Les employeurs, les éducateurs et le gouvernement ont tous des rôles prépondérants à jouer pour préparer la main-d’oeuvre à une économie qui se fonde sur la technologie et le savoir de demain. Je désire remercier les membres du comité de leur rapport. J’ai hâte de continuer à travailler avec les membres du Comité et avec tous nos partenaires pour mettre en oeuvre les recommandations. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

« Au nom des membres du Comité, je remercie la province pour nous avoir donné la possibilité d’offrir des conseils sur un sujet qui tient à coeur à bon nombre d’Ontariennes et Ontariens. Préparer notre main-d’oeuvre à connaître le succès exigera que les employeurs, les éducateurs, les syndicats, les collectivités et tous les paliers de gouvernements réexaminent ce que cela signifie que d’apprendre et qu’ils comprennent comment les milieux de travail se transforment et de quelles façons les responsabilités et les rôles respectifs doivent s’adapter de telle sorte que notre population et notre économie pourront atteindre leur plein potentiel. »

Sean Conway

président, Comité d’experts de la première ministre pour le développement d’une main-d’oeuvre hautement qualifiée

Partager

Tags

Affaires et économie Éducation et formation Gouvernement Travail et emploi