Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario prolonge le service de trains GO dans la région de Waterloo

Communiqué archivé

L'Ontario prolonge le service de trains GO dans la région de Waterloo

Cette entente prépare le terrain pour un service ferroviaire GO bidirectionnel pendant toute la journée

Cabinet du premier ministre

L'Ontario a franchi une étape de plus vers la construction du supercorridor de l'innovation dans lequel on offrira pendant toute la journée un service ferroviaire GO bidirectionnel entre Toronto et la région de Waterloo. Par l'entremise de son agence Metrolinx, l'autorité régionale responsable des transports pour la région du grand Toronto et de Hamilton, la province a conclu une entente de principe avec CN qui permettra la construction de la voie du train rapide régional GO le long du corridor GO de Kitchener.

L'entente de principe marque aussi le début du processus de planification et d'analyse technique en vue de la construction d'un nouveau corridor de transport de marchandises qui permettra à CN de transférer vers le nouveau corridor la majorité de ses trains de marchandises de la section du corridor de Kitchener dont elle est propriétaire, grosso modo entre Georgetown et Bramalea. Cela libèrera de la capacité pour une hausse du service GO traversant Brampton et allant jusqu'à Kitchener.

En vue de la construction d'un système de transports en commun moderne et intégré dans la région et de relier harmonieusement les collectivités et les entreprises, la première ministre Kathleen Wynne a également annoncé aujourd'hui que l'Ontario affecte jusqu'à 43 millions de dollars afin de contribuer au financement de la gare multimodale proposée au centre-ville de Kitchener pour la région de Waterloo. Grâce à cette gare multimodale, il sera plus facile pour les usagers des transports en commun de faire la correspondance entre les services de train et d'autobus GO, la ligne de train léger sur rail en construction dans la région de Waterloo, les services de VIA Rail ainsi que les autobus locaux et interurbains.

Afin d'améliorer la connectivité à court terme, le réseau GO prolongera en septembre le trajet de deux trains le matin et de deux trains aux heures de pointe en après-midi entre Georgetown et la gare Union de manière à desservir aussi Kitchener, Guelph et Acton. Voilà qui doublera le nombre de trajets en semaine entre Kitchener et Toronto. Toujours en septembre, le réseau GO proposera un nouveau service d'autobus rapide qui fonctionnera pendant toute la journée entre Kitchener et la station Bramalea à Brampton -- avec un horaire harmonisé au service ferroviaire GO et aux autobus qui se rendent à la gare Union à Toronto ou en partent.

L'Ontario procède au plus important investissement dans l'infrastructure publique de toute son histoire, soit environ 160 milliards de dollars sur 12 ans, pour des projets de routes, de ponts, de réseaux de transport en commun, d'écoles et d'hôpitaux. L'investissement prévu permettra de soutenir en moyenne 110 000 emplois par année dans l'ensemble de la province. Les investissements dans l'avenir du transport en commun de Kitchener-Waterloo sont essentiels pour attirer des nouveaux investisseurs dans les secteurs des technologies et de l'innovation de l'Ontario. Cela permettra de soutenir la croissance des entreprises actuelles et d'en améliorer la productivité et la compétitivité.

Investir dans une infrastructure prioritaire de transport en commun, cela s'inscrit dans le plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l'essor de l'Ontario et à concrétiser sa principale priorité, à savoir stimuler l'économie et créer des emplois. Ce plan en quatre volets consiste à investir dans les talents et les compétences, tout en aidant plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l'avenir en élargissant l'accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité. De plus, le plan fait le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises innovatrices, à forte croissance et axées sur l'exportation. Enfin, le plan aide la population ontarienne active à bénéficier d'une retraite plus sûre.

Faits en bref

  • L’entente de principe entre Metrolinx et CN permettra la planification et la conception continues des améliorations au corridor GO de Kitchener afin de soutenir une augmentation future des services ferroviaires GO et d’offrir des services de train rapide régional sur cette ligne.
  • La province cherchera le soutien du gouvernement du Canada pour construire le nouveau corridor ferroviaire et pour permettre des changements transformationnels dans les opérations reliées au fret ferroviaire afin d’augmenter les choix en matière de transport.
  • En réalisant l’initiative de train rapide régional GO, Metrolinx transforme le réseau ferroviaire GO, y compris le corridor GO de Kitchener, afin d’offrir des services ferroviaires plus rapides et plus fréquents dans toute la région, et procède à l’électrification des principaux segments du réseau. On s’attend à ce que le nombre de trajets hebdomadaires effectués dans le réseau ferroviaire GO au complet passe d’environ 1 500 à près de 6 000 sur un horizon de 10 ans.
  • Depuis 2013, la province a ajouté près de 90 kilomètres au réseau ferroviaire GO, ouvert 14 nouvelles stations GO, reconstruit quatre stations existantes et aménagé 31 000 places de stationnement pour les usagers du réseau.
  • L’Ontario investit 31,5 billions de dollars sur 10 ans dans les transports en commun, les routes, les ponts et les autoroutes.

Ressources additionnelles

Citations

« Chaque dollar que nous affectons au transport en commun fait croître notre économie, crée des emplois et renforce nos villes et nos collectivités. Le prolongement du réseau GO entre Kitchener-Waterloo et la RGT réduira les temps de navettage et fera une réelle différence dans la vie de tous les jours des gens. Ce qui est le plus emballant, c’est que l’entente que nous avons conclue avec CN nous fait franchir une autre étape vers la construction du supercorridor de l’innovation en reliant la région de Waterloo et Toronto avec deux trains électriques GO bidirectionnels et fonctionnant pendant toute la journée. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

« Dans le cadre du plan Faire progresser l'Ontario, notre gouvernement s’est engagé à offrir une infrastructure de transport accessible et moderne qui aidera à réduire la saturation routière et le temps de déplacement, créera des emplois et améliorera la qualité de vie des Ontariennes et Ontariens. »

Steven Del Duca

ministre des Transports

« Nous renforçons l’ossature des transports en commun régionaux en proposant encore plus de services de train et d’autobus GO à Kitchener. Grâce à ces nouveaux services, il sera plus facile pour les navetteurs de laisser leur voiture à la maison et d’emprunter les transports en commun pour se déplacer. »

Bruce McCuaig

président et directeur général, Metrolinx

« Pour la croissance économique de l’Ontario, il est impératif d’augmenter la capacité ferroviaire, que ce soit pour le transport des marchandises ou pour le navettage. L’annonce d’aujourd’hui jette des bases qui permettront d’exploiter tout le potentiel du corridor de l’innovation Toronto-Waterloo, qui est déjà la deuxième grappe nord-américaine de technologies de l’information et des communications en importance. Nous travaillons en collaboration avec la province de l’Ontario pour créer un système de transports plus efficient qui reliera les universités de classe mondiale, les entreprises de haute technologie et les effectifs en croissance, tout en assurant que le fret ferroviaire, y compris le fret intermodal, puisse continuer à jouer son rôle en tant qu’armature durable de notre économie. »

Luc Jobin

vice-président exécutif et chef de la direction financière, CN

Partager

Sujets

Affaires et économie Conduite et routes Gouvernement Travail et emploi