Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario collabore avec le Québec et le Mexique à l'avancement des marchés du carbone

Communiqué

L'Ontario collabore avec le Québec et le Mexique à l'avancement des marchés du carbone

La province signe une Déclaration commune sur le changement climatique à Guadalajara

Cabinet de la Première ministre

L'Ontario, le Québec et le Mexique ont signé une déclaration commune qui les engage à collaborer pour lutter contre le changement climatique.

C'est dans le cadre de la mission de la première ministre Kathleen Wynne au Mexique que l'Ontario a signé cette entente, qui fera en sorte que se concrétise l'engagement commun des trois parties envers l'établissement d'un prix du carbone.

Toutes les parties sont actuellement à Guadalajara, au Mexique, pour la tenue du Sommet des Amériques sur le climat de 2016.

La déclaration trilatérale jette les bases de la mise en commun de l'information et du savoir-faire concernant les marchés du charbon, ainsi que des possibilités liées à la réduction de la pollution causée par les gaz à effet de serre tout en favorisant l'innovation et en stimulant une forte croissance économique. Les ententes internationales sur le changement climatique appuient l'Accord de Paris de 2015 signé durant la COP21 et aident à atteindre des cibles régionales, nationales et internationales de réduction des gaz à effet de serre.

Le Mexique a récemment annoncé qu'il fera l'essai d'un nouveau marché du carbone à compter de l'automne 2016. L'Ontario compte arrimer son programme de plafonnement et d'échange à ceux du Québec et de la Californie dans le cadre de la Western Climate Initiative, le plus grand marché du carbone de l'Amérique du Nord. Le programme de plafonnement et d'échange de l'Ontario réduira les émissions de gaz à effet de serre, récompensera les compagnies axées sur l'innovation et accroitra les possibilités d'investissement et de création d'emplois, surtout dans le secteur dynamique des technologies propres de l'Ontario.

La lutte contre le changement climatique fait partie du plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l'essor de l'Ontario et à concrétiser sa principale priorité, à savoir stimuler l'économie et créer des emplois. Entre autres, ce plan en quatre volets consiste à aider plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l'avenir en élargissant l'accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité. Dans le cadre de ce plan, la province effectue le plus important investissement dans les hôpitaux, les écoles, les routes, les ponts et le transport collectif de l'histoire de l'Ontario et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises à forte croissance axées sur l'innovation et l'exportation. Enfin, le plan aide la population ontarienne active à bénéficier d'une retraite plus sûre.

Faits en bref

  • L’Ontario, le Québec et les États mexicains de Baja California et de Jalisco figurent parmi les 23 signataires de la Déclaration sur l'action climatique, signée le 9 juillet 2015 lors du premier Sommet des Amériques sur le climat, qui a eu lieu à Toronto.
  • Les mesures prises par l’Ontario pour cesser sa production d’électricité au moyen du charbon constituent la plus importante initiative de lutte contre le changement climatique de l’Amérique du Nord jusqu’à présent. L’Ontario s’est engagé à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 15 % par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2020, de 37 % par rapport à 1990 d’ici 2030 et de 80 % par rapport à 1990 d’ici 2050.
  • Le programme de plafonnement et d’échange de l’Ontario, qui doit s’arrimer à ceux du Québec et de la Californie en 2018, est entré en vigueur le 1er juillet 2017, et la première période de conformité commencera le 1er janvier 2017.
  • Adoptée en mai 2016, la Loi de 2016 sur l'atténuation du changement climatique et une économie sobre en carbone de l’Ontario jette les bases du programme de plafonnement et d’échange de la province qui sera mis en oeuvre en janvier 2017. La Loi fait en sorte que le gouvernement réinvestisse les profits du plafonnement et de l’échange dans les mesures de réduction des gaz à effet de serre, la création d’emplois et l’aide au virage des entreprises vers une économie sobre en carbone.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« Pour lutter efficacement contre le changement climatique, nous devons collaborer à grande échelle. Le Mexique, l’Ontario et le Québec favorisent la réalisation de progrès véritables sur le plan de la réduction des gaz à effet de serre néfastes. Cette déclaration charnière accroîtra la collaboration entre nos trois régions et appuiera la réduction des émissions de carbone partout en Amérique du Nord. Je serai heureuse de collaborer à des objectifs communs, dont l’avancement des marchés du carbone et programmes de plafonnement et d’échange d’un bout à l’autre de l’Amérique du Nord. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

« Aujourd’hui, l’Ontario, le Québec et le Mexique ont fait ensemble un pas important pour améliorer l’état de la planète. Cette nouvelle entente renforce le rôle vital des systèmes de plafonnement et d’échange dans la lutte contre le changement climatique. Comme le Mexique, des régions du monde entier en viennent à comprendre que l’adoption d’approches d’établissement d’un prix du carbone axées sur les forces du marché a fait ses preuves en tant que moyen de réduire la pollution causée par les gaz à effet de serre tout en favorisant la prospérité et la viabilité économiques. Notre province est fière de se joindre à d’autres dirigeants déterminés à laisser aux futures générations une planète en meilleure santé. »

Glen Murray

ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario

Partager

Tags

Environnement et énergie Gouvernement