Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Un plan équilibré pour favoriser l'essor de l'Ontario au bénéfice de tous

Document d'information

Un plan équilibré pour favoriser l'essor de l'Ontario au bénéfice de tous

Cabinet de la Première ministre

Le Discours du Trône décrit le plan équilibré du gouvernement de l'Ontario pour stimuler l'économie de l'Ontario et créer des emplois. Le gouvernement est résolu à procurer des avantages tangibles et à assurer une croissance plus inclusive afin d'aider plus d'Ontariennes et d'Ontariens dans leur vie quotidienne.

Le plan en quatre volets du gouvernement consiste notamment à aider plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l'avenir en rendant plus abordables les études collégiales et universitaires. De plus, le plan permet le plus important investissement de l'histoire de l'Ontario dans l'infrastructure des hôpitaux, des écoles, des routes, des ponts et des transports en commun et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises innovatrices, à forte croissance et axées sur l'exportation. Enfin, le plan aide les travailleurs de l'Ontario à envisager une retraite plus sûre.

Le plan du gouvernement fonctionne :

  • Au cours des deux dernières années, l'économie de l'Ontario a affiché une croissance de 6,1 %.
  • L'année dernière, cette croissance correspondait à deux fois la moyenne canadienne.
  • Lors du premier trimestre de cette année, notre croissance était plus rapide que celle des États-Unis et des pays du G7.
  • Presque 600 000 nouveaux emplois nets ont été créés depuis le creux de la dernière récession.

Un budget équilibré

En investissant dans la croissance économique et en maîtrisant les dépenses publiques de façon responsable, le gouvernement équilibrera le budget l'an prochain, en 2017-2018.

Le ratio de la dette au PIB est en train de se stabiliser et va commencer à baisser, ce qui est un signe de vigueur économique et de responsabilité financière. Cela donnera au secteur des affaires l'assurance que le plan économique de la province fonctionne -- et que l'Ontario est un bon endroit où investir et créer des emplois.

L'élimination du déficit budgétaire dans les délais prévus montre qu'avec un plan équitable et équilibré, l'Ontario peut continuer de consolider ce qui compte le plus pour la population : les services de garde d'enfants, l'éducation, les soins de santé, une infrastructure moderne, une retraite sûre et les occasions que présente une économie en croissance.

Favoriser l'essor de l'Ontario pour aider les gens dans leur quotidien

Veiller à un approvisionnement en électricité propre, fiable et abordable et réduire les factures d'électricité

Au cours de la dernière décennie, les consommateurs d'électricité de l'Ontario ont contribué à éliminer la production d'électricité au charbon, qui est polluante, et à bâtir un réseau propre et fiable.

La province a construit de nouvelles installations de production d'électricité qui sont plus propres et a effectué des mises à niveau essentielles de l'infrastructure pour assurer la fiabilité du réseau, et les factures d'électricité ont augmenté. La province a pris différentes mesures pour réduire les coûts associés au réseau électrique, mais les consommateurs doivent toujours composer avec des hausses du coût de l'électricité.

Le gouvernement a entendu les préoccupations des citoyens et des entreprises au sujet du coût de l'électricité. Il donnera donc suite à une suggestion que lui ont faite de nombreux particuliers et groupes.

Dans le Discours du Trône d'aujourd'hui, nous avons annoncé que pour réduire les factures d'électricité, le gouvernement déposera un projet de loi visant à rembourser directement à partir de la facture mensuelle d'électricité des consommateurs résidentiels la composante provinciale de la taxe de vente harmonisée, ce qui représenterait une économie de 8 %. Cette remise entrerait en vigueur le 1er janvier 2017, et les petites entreprises la recevraient également.

Cette mesure devrait rapporter des économies d'environ 130 $ par année en moyenne aux ménages de l'Ontario.

En outre, compte tenu des circonstances uniques et particulières liées au coût de l'électricité pour les usagers vivant en milieu rural, le programme de soutien en milieu rural serait considérablement bonifié pour offrir encore plus d'économies sur leur facture aux usagers admissibles vivant en milieu rural. Cela se traduirait par des économies mensuelles d'environ 20 %, soit environ 45 $ par mois.

Depuis 2011, l'Initiative d'économies d'énergie en milieu industriel encourage les gros utilisateurs d'électricité à prendre des mesures sur place afin de moins consommer d'électricité pendant les périodes de pointe et de réduire leurs coûts d'électricité de jusqu'au tiers. 

Pour que les consommateurs commerciaux et industriels de l'Ontario puissent également bénéficier de coûts d'électricité plus faibles, le gouvernement entend mettre en œuvre de nouvelles mesures pour abaisser le seuil des critères de participation à cette initiative et l'étendre à d'autres catégories de consommateurs. En même temps, les programmes d'économie offerts par les compagnies locales de distribution et soutenus par la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité continueront de fournir des programmes substantiels spécialement adaptés à chaque catégorie d'entreprises et à leurs besoins. Lorsque cette version élargie sera entièrement implantée, plus de 1 000 clients industriels de plus pourraient réduire leurs coûts d'une proportion allant jusqu'à 34 %, selon leur capacité à réduire leur consommation pendant les périodes de pointe.

Des services de garde d'enfants abordables, accessibles et de qualité pour davantage de familles

Chaque enfant est en droit d'avoir le meilleur départ dans la vie.

Au cours des trois dernières années, le gouvernement a contribué à créer 56 000 places de plus en garderie agréée, et il cherche à ajouter 4 000 places en garderie dans les écoles.

L'Ontario a récemment interdit la pratique d'exiger des frais d'inscription aux listes d'attente des services de garde d'enfants, afin de faciliter l'accès aux services de garde et de simplifier la vie des familles.

L'Ontario investit 269 millions de dollars sur trois ans pour accorder une hausse salariale aux éducatrices et éducateurs accrédités de la petite enfance et aux autres professionnels du domaine de la garde d'enfants à l'œuvre dans des services agréés de garde d'enfants.

La création d'un portefeuille ministériel pour la petite enfance et la garde d'enfants témoigne de l'engagement du gouvernement à l'égard de nos enfants.

Aujourd'hui, dans le Discours du Trône, nous avons annoncé que pour répondre aux besoins de notre province, qui est en croissance et en évolution constantes,  le gouvernement contribuera à la création de 100 000 places en service de garde agréé pour les poupons, bambins et enfants d'âge préscolaire en cinq ans, à compter de 2017, afin que les parents qui travaillent puissent trouver des services de qualité à prix abordable.

Voilà qui doublera la capacité actuelle pour le groupe des 0 à 4 ans et créera des places pour environ 40 % des enfants.

Bâtir un système d'éducation où tous les élèves et étudiants pourront réaliser pleinement leur potentiel

Chaque personne en Ontario a droit à une excellente éducation, à partir de la maternelle jusqu'aux études postsecondaires.

L'Ontario a déjà l'un des systèmes d'éducation publique les meilleurs au monde. Plus d'élèves que jamais auparavant, 85,5 %, obtiennent leur diplôme d'études secondaires.

Dans toute la province, le gouvernement a investi plus de 15 milliards de dollars dans les infrastructures scolaires, y compris la construction de près de 760 nouvelles écoles et plus de 735 projets d'agrandissement ou de rénovation.

Préoccupé par la baisse récente des notes en mathématiques, le gouvernement a instauré de nouvelles mesures de soutien dans cette matière pour aider les élèves à acquérir les aptitudes en numératie dont ils ont besoin. Cette nouvelle stratégie en mathématiques consiste notamment à affecter jusqu'à trois leaders pédagogiques dans toutes les écoles élémentaires.

Le gouvernement créera également des occasions d'apprentissage par l'expérience en finançant un plus grand nombre de stages. Il veillera à donner suite à la recommandation du Comité d'experts pour le développement d'une main-d'œuvre hautement qualifiée selon laquelle chaque élève devrait avoir une occasion d'apprentissage par l'expérience avant la fin de ses études secondaires, et chaque étudiant devrait en avoir au moins une avant d'obtenir son diplôme d'études postsecondaires.

Le gouvernement croit que les études postsecondaires devraient être à la portée de toutes les personnes admissibles, sans égard à leur revenu familial. C'est pour cette raison que le gouvernement rend les études postsecondaires plus accessibles et abordables en instaurant la Subvention ontarienne d'études (SOE). La SOE aidera des milliers d'étudiants à avoir un meilleur accès aux études postsecondaires et à réduire leur niveau d'endettement une fois le diplôme en main.

Pour les étudiants issus de familles à revenu faible et bon nombre d'étudiants de familles à revenu moyen, cette subvention éliminerait les frais de scolarité pour la plupart des programmes d'études postsecondaires.

On estime qu'environ 150 000 étudiants pourront se prévaloir de la SOE lorsqu'elle sera instaurée en 2017.

Le gouvernement a également fait des investissements en immobilisations de 3,8 milliards de dollars dans les collèges et universités de l'Ontario, pour construire de nouveaux campus et moderniser des laboratoires désuets afin que les étudiants aient la meilleure éducation possible.

Une formation professionnelle adaptée au marché du travail d'aujourd'hui et de demain

Les personnes qui souhaitent se perfectionner devraient pouvoir recevoir du soutien de leur employeur et du gouvernement.

Pour bâtir une main-d'œuvre moderne, le gouvernement investit dans une formation professionnelle qui met l'accent sur les emplois axés sur le savoir d'aujourd'hui et de demain.

En 2015, l'Ontario a renouvelé la Stratégie ontarienne d'emplois pour les jeunes en investissant un montant supplémentaire de 250 millions de dollars sur deux ans, portant son investissement total dans les programmes d'emploi pour les jeunes à plus de 565 millions de dollars. L'extension de cette stratégie procure des occasions d'emploi et de formation professionnelle à jusqu'à 150 000 jeunes.

De plus, l'Ontario investit plus de 1 milliard de dollars par année dans Emploi Ontario, qui est au service d'environ un million de personnes, y compris des employeurs, des travailleurs, des apprentis, des nouveaux arrivants et des jeunes.

Les travailleurs et les employeurs profiteront également de nouveaux projets de formation professionnelle élaborés par le secteur industriel, les syndicats, les pédagogues et le gouvernement, selon les recommandations du Comité d'experts pour le développement d'une main-d'œuvre hautement qualifiée. Ces projets contribueront à :

  • consolider les partenariats entre les pédagogues et les employeurs;
  • accroître l'accès aux renseignements sur le marché du travail;
  • élargir les occasions d'apprentissage par l'expérience;
  • promouvoir les parcours de carrière traditionnels et non traditionnels;
  • investir dans le capital humain;
  • réduire les écarts dans les compétences.

Bâtir un système de santé sur lequel tous peuvent compter

Chaque personne en Ontario est en droit de recevoir des soins de santé publics de haute qualité.

Le gouvernement a renforcé le système de santé de l'Ontario en s'assurant que plus de 94 % de la population ontarienne a dorénavant un prestataire de soins de santé primaires, comme un médecin de famille ou une infirmière praticienne. Il tiendra sa promesse à l'égard de la garantie de soins primaires en mettant en rapport un médecin de famille ou une infirmière praticienne avec quiconque est intéressé.

Aujourd'hui, 170 000 aînés de plus bénéficient d'un programme qui réduit les frais qu'ils déboursent pour leurs médicaments sur ordonnance. Et chaque année, 30 000 personnes de plus seront admissibles à ce programme.

Le gouvernement aide aussi les familles en ajoutant quelque 350 000 heures de soins infirmiers et 1,3 million d'heures de soutien à la personne, améliorant ainsi les soins à domicile pour les personnes qui en ont besoin.

Depuis 2013, sept nouveaux hôpitaux ont été bâtis dans cinq collectivités. D'ici cinq ans, 18 autres hôpitaux de l'Ontario auront achevé d'importants travaux de rénovation ou de reconstruction, et une vingtaine d'autres grands projets seront mis en chantier.

Le gouvernement demeure résolu à accroître le nombre de professionnels de la santé de première ligne qui prodiguent des soins de haute qualité en Ontario. Il s'est engagé fermement à ce que les nouveaux fonds affectés aux soins de santé soient consacrés aux services qui permettent de prodiguer des soins au plus grand nombre possible de personnes et non uniquement à des salaires plus élevés pour les administrateurs et certains spécialistes qui dont déjà rémunérés équitablement pour leurs services.

La province continuera de collaborer avec les médecins de l'Ontario pour conclure une entente conforme à cet engagement commun d'améliorer les soins primaires et d'accorder la priorité aux patients. Les médecins de l'Ontario continueront de compter parmi les mieux rémunérés au Canada. En outre, les travailleurs de soutien à la personne recevront les hausses salariales que le gouvernement s'est engagé à leur verser et qu'ils méritent, pour les soins qu'ils prodiguent à des millions de personnes.

Bâtir plus d'infrastructures que jamais auparavant dans l'histoire de l'Ontario

L'Ontario investit dans les hôpitaux, les écoles, les routes, les ponts et les transports en commun dans le cadre du plus grand investissement infrastructurel de l'histoire de la province, soit environ 160 milliards de dollars sur 12 ans.

Les infrastructures nouvelles et améliorées facilitent le quotidien des gens en réduisant la congestion routière et le temps passé dans la circulation ou les transports en commun. Les personnes et les biens se déplacent plus rapidement et la productivité augmente.

Au cours des cinq prochaines années, environ 5 000 kilomètres de routes seront construits ou repavés, et plus de 750 ponts seront construits, réparés ou reconstruits.

Dans les zones urbaines, le gouvernement construira des lignes de transport rapide couvrant plus de 350 kilomètres au cours de la prochaine décennie.

Le gouvernement continuera de travailler avec les Premières Nations et d'autres partenaires pour améliorer l'accès routier menant au Cercle de feu et aux communautés éloignées des Premières Nations.

De bons emplois dans un environnement compétitif, novateur et sobre en carbone

Le gouvernement a comme première priorité de stimuler la croissance économique et de créer des emplois.

Il continuera d'encourager la compétitivité du milieu des affaires, dans lequel les industries innovantes et sobres en carbone joueront de plus en plus un rôle de moteur.

Les Ontariennes et Ontariens profiteront des investissements et des emplois qui résultent des missions commerciales dirigées par la première ministre et les ministres. Les entreprises de l'Ontario ont signé 209 ententes dans le cadre des trois dernières missions de la première ministre à l'étranger, générant des retombées de près de 2,92 milliards de dollars qui créeront jusqu'à 2 050 emplois.

Le gouvernement s'engage à investir 400 millions de dollars au cours des cinq prochaines années dans le cadre de l'Initiative pour la croissance des entreprises afin de mettre en valeur la main-d'œuvre hautement qualifiée de la province pour permettre à celle-ci d'innover et d'être compétitive. L'Initiative visera surtout à aider les petites et moyennes entreprises à prendre de l'expansion pour être compétitives sur les marchés internationaux, à accélérer le passage de la province à une économie fondée sur l'innovation et à éliminer les obstacles réglementaires à la croissance.

Le Fonds pour l'emploi et la prospérité continuera de renforcer les secteurs clés de l'Ontario. Depuis 2014, le Fonds a mobilisé 8,1 milliards de dollars en investissements totaux et contribué à créer et à conserver plus de 37 200 emplois.

Le secteur automobile de l'Ontario emploie des dizaines de milliers de travailleurs hautement qualifiés qui ont l'occasion de contribuer à inventer les véhicules de demain. L'Ontario est la première province à permettre les essais sur route des véhicules automatisés, ce qui favorisera le développement et la commercialisation de nouvelles technologies qui ont le potentiel d'améliorer l'efficacité énergétique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. La province installe également 500 bornes de recharge pour les véhicules électriques dans plus de 250 lieux pratiques à l'échelle de l'Ontario.

L'Ontario est un chef de file dans la lutte contre le changement climatique. La fermeture des centrales électriques alimentées au charbon demeure, à elle seule, l'initiative en matière de changement climatique la plus importante qui ait jamais été prise en Amérique du Nord.

L'Ontario a atteint sa cible de réduction des émissions de 2014, qui était 6 % de moins que le niveau de 1990. Pour atteindre ses objectifs de 2020 et continuer de favoriser l'innovation et la croissance dans l'économie, l'Ontario lancera un programme de plafonnement et d'échange en janvier 2017.

Le programme devrait associer l'Ontario avec le Québec et la Californie dans le plus grand marché du carbone en Amérique du Nord. L'Ontario vient de signer un accord avec le Québec et le Mexique, en vertu duquel les trois partenaires s'engagent à lutter ensemble contre le changement climatique et à faire évoluer les marchés du carbone, le Mexique ayant soumis à un essai pilote un système de plafonnement et d'échange. 

Le programme de plafonnement et d'échange laisse les marchés décider où il est possible de réduire les émissions au coût le plus bas en plus de récompenser l'innovation, principal moteur de la croissance et de la prospérité au XXIe siècle.

Le produit du régime de plafonnement et d'échange sera investi de façon transparente dans des projets et des mesures d'encouragement qui profiteront aux ménages et aux entreprises de l'Ontario.

Le gouvernement s'est engagé à faire en sorte que dans l'ensemble, aucune industrie n'ait à subir d'augmentation de ses coûts d'électricité à cause du programme de plafonnement et d'échange.

Prendre sa retraite en toute sécurité et dans la dignité

Tous méritent d'envisager l'avenir avec confiance, sachant qu'ils peuvent prendre leur retraite en sécurité et dans la dignité.

L'Ontario s'évertue à trouver une solution à la crise imminente touchant les pensions de retraite. Il a choisi d'assumer un rôle de leader à l'échelle nationale en ce domaine et a cherché à parvenir à un consensus grâce auquel les ministres des Finances du Canada ont convenu de bonifier le Régime de pensions du Canada (RPC).

Le gouvernement continuera de travailler avec ses partenaires provinciaux et fédéraux afin que RPC offre une retraite plus confortable, dont jouiront des millions d'Ontariennes et d'Ontariens.

Priorités législatives

En plus de proposer des mesures législatives visant à réduire les factures d'électricité, le gouvernement ira de l'avant au cours de cette session avec d'autres priorités législatives.

Cette semaine, le gouvernement entend déposer de nouveau le projet de loi sur la réforme du financement électoral, en y intégrant tous les amendements qui avaient été convenus à l'étape de l'étude en comité avant la prorogation de la législature. Il veut également déposer des amendements au cours de l'étape de l'étude en comité du projet de loi afin d'interdire aux députés provinciaux de tous les partis d'assister à des activités de collecte de fonds.

Il présentera de nouveau cet automne d'autres projets de loi du gouvernement qui avaient été déposés devant l'Assemblée législative avant la prorogation, pour que l'on puisse continuer d'en débattre.

Les nouveaux projets de loi que le gouvernement veut présenter comprennent des mesures pour renforcer le réseau de santé et le système d'éducation de l'Ontario, assurer la reconnaissance parentale et réglementer les inspecteurs d'habitations.

Partager