Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Pour des zones d'école et des collectivités plus sécuritaires

Communiqué archivé

Pour des zones d'école et des collectivités plus sécuritaires

La province s’allie aux municipalités dans la lutte contre la vitesse

Cabinet du premier ministre

L'Ontario a l'intention de présenter un projet de loi afin de lutter contre la conduite dangereuse et de protéger les écoliers, les aînés, les autres piétons et les cyclistes.

La première ministre Kathleen Wynne a annoncé aujourd'hui à Ottawa que son gouvernement proposerait des modifications législatives qui, si elles sont adoptées, donneraient aux municipalités davantage d'outils pour améliorer la sécurité dans les zones de sécurité communautaire et les zones d'école.

Les mesures proposées comprendraient les suivantes :

  • adoption de la technologie de surveillance automatisée de la vitesse (SAV) sur les voies municipales, qui photographie la plaque des véhicules en excès de vitesse et qui est déjà en usage dans beaucoup d'endroits en Amérique du Nord et en Europe;
  • capacité de créer des zones à limites de vitesse moindres afin de réduire le nombre et la gravité des collisions entre les véhicules et les piétons;
  • rationalisation du processus permettant aux municipalités de participer au programme ontarien de systèmes photographiques reliés aux feux rouges, sans qu'il soit nécessaire d'obtenir une autorisation réglementaire chronophage.

Le gouvernement de l'Ontario propose ces modifications pour donner suite aux propos qu'il a recueillis auprès des municipalités désireuses d'améliorer la sécurité sur leur territoire et de réduire le nombre de collisions entre des véhicules et des enfants, des aînés, d'autres piétons et des cyclistes.

Accroître la sécurité routière pour les cyclistes et les piétons de tous âges en donnant aux municipalités plus d'options pour faire respecter les règles de la circulation, cela fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Faits en bref

  • La vitesse est l’une des plus importantes causes d’accidents mortels sur les routes de l’Ontario : 14 % des personnes qui ont perdu la vie sur nos routes en 2013 ont été victimes de collisions attribuables à la vitesse.
  • En 2013, environ trois collisions causées par la vitesse sur quatre se sont produites sur des voies municipales.
  • Des études démontrent que l’on pourrait réduire de moitié le nombre de décès en faisant passer la limite de vitesse de 50 à 40 km/h dans les zones urbaines.

Ressources additionnelles

Citations

« Nous constatons un grand nombre de blessures et de décès causés par des conducteurs qui roulent trop vite et mettent la vie des autres en danger. Nous entendons mettre à la disposition des municipalités plus d’outils pour assurer la sécurité des usagers de nos voies de circulation. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

« Les municipalités et nos partenaires en sécurité routière ont réclamé haut et fort des mesures plus rigoureuses pour mettre un terme à la conduite dangereuse et mieux protéger les piétons. Ces mesures amélioreraient la sécurité dans les zones d’école et aideraient les municipalités à rendre leurs voies de circulation plus sécuritaires. »

Steven Del Duca

ministre des Transports

Partager

Sujets

Conduite et routes Gouvernement Domicile et communauté Lois et sécurité