Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de la première ministre au sujet de la proposition législative de l'État de New York sur l'achat de produits américains

Déclaration archivé

Déclaration de la première ministre au sujet de la proposition législative de l'État de New York sur l'achat de produits américains

Cabinet du premier ministre

La première ministre Kathleen Wynne a fait la déclaration suivante au sujet des dispositions portant sur l'achat de produits américains que contient le budget de l'État de New York qui, prévoit-on, sera soumis au vote législatif de cet état demain :

« La réussite économique de l'Ontario est directement liée à nos solides relations commerciales avec les États-Unis. Mais il ne s'agit pas d'un avantage concurrentiel pour notre province seulement. Notre partenariat est la pierre angulaire de la compétitivité de la région tout entière. L'Ontario et l'État de New York bénéficient tous deux d'un partenariat vigoureux et intégré qui soutient de bons emplois des deux côtés de la frontière. J'ai confiance que les législateurs de New York prendront soigneusement en considération le plus important partenaire des exportations de leur État lorsqu'ils débattront des dispositions budgétaires portant sur l'achat de produits américains.

C'est dans cet esprit que notre gouvernement a intensifié ses efforts ce mois-ci afin de s'assurer que les dirigeants politiques de l'État de New York comprennent les enjeux et tiennent compte de notre partenariat élargi. La semaine dernière, Michael Chan, ministre du Commerce international, et Brad Duguid, ministre du Développement économique et de la Croissance, se sont rendus à Albany afin de demander activement une exemption aux dispositions portant sur l'achat de produits américains pour les entreprises canadiennes et ils ont continué à intervenir au nom des travailleurs et des entreprises de l'Ontario. Monique Smith, représentante de l'Ontario à Washington, D.C., fait sans relâche la promotion de la relation intégrée de l'Ontario avec les États-Unis auprès de toutes les instances américaines. Au cours des derniers mois, elle s'est rendue à Albany et a poursuivi activement des échanges avec les législateurs afin de s'assurer que les intérêts de l'Ontario sont bien compris. Nous avons aussi fait appel à l'aide d'experts du processus budgétaire new-yorkais afin de nous assurer de bien faire valoir notre position.

Nous poursuivons notre collaboration étroite avec nos partenaires du gouvernement fédéral et du Québec afin de présenter un front commun et de nous assurer que le Canada figure parmi les priorités des législateurs new-yorkais cette semaine. Le spécialiste du commerce international John Gero agira désormais à titre de conseiller spécial de l'Ontario en matière de commerce. Relevant du ministre du Commerce international, Michael Chan, M. Gero fournira des conseils stratégiques et des connaissances spécialisées à la première ministre, au secrétaire du Conseil des ministres et à l'ensemble du gouvernement de l'Ontario afin de faire progresser les relations commerciales de l'Ontario avec les États-Unis. M. Gero était précédemment ambassadeur du Canada à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et président du Conseil général, l'organe décisionnaire suprême de l'OMC.

Je suis encouragée par la réception que l'État de New York a réservée à l'Ontario. Les chefs politiques ont démontré une compréhension claire des liens rapprochés de nos régions et sont très au fait de l'importante contribution de notre partenariat à nos économies respectives.

Nous avons certes hâte de connaître les résultats du vote de vendredi, mais je suis déterminée à soutenir les entreprises et les travailleurs ontariens. Je ne ménagerai aucun effort pour maintenir et rehausser nos liens économiques équilibrés et vigoureux avec nos partenaires d'un bout à l'autre des États-Unis.

Le libre-échange crée de bons emplois en Ontario et, en tant que première ministre, je m'affaire à créer des débouchés et de la sécurité pour les gens de chez nous. Jamais je ne cesserai de me porter à la défense des intérêts des Ontariennes et Ontariens.

Je continue à travailler directement avec les gouverneurs des 27 États pour lesquels l'Ontario est au premier ou au deuxième rang des clients importants. Nous avons notamment réaffirmé notre partenariat solide et de longue date avec le Michigan lors d'une visite récente. Je suis enthousiaste à l'idée d'établir un plus grand nombre de contacts avec mes partenaires au niveau étatique, à l'occasion notamment de la rencontre de la National Governors Association au Rhode Island en juillet.

En Ontario, des membres clés du Conseil des ministres et moi continuons d'interagir avec les travailleurs et les entrepreneurs au moyen de tables rondes portant sur des dossiers primordiaux comme l'agriculture, la fabrication, l'industrie automobile et l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Nous serons également les hôtes de l'Alliance des États du Sud-Est des États-Unis et des provinces canadiennes (SEUS-CP) à Toronto en juin.

Nous continuerons à nous faire les champions du libre-échange et de l'accès ouvert, équitable et compétitif aux contrats gouvernementaux. Et nous envisagerons toutes les options raisonnables pour protéger les emplois en Ontario dans le contexte de politiques ou de dispositions législatives sur l'achat de produits américains. »

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi