Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La première ministre Wynne se porte à la défense du secteur forestier et des collectivités du Nord

Communiqué archivé

La première ministre Wynne se porte à la défense du secteur forestier et des collectivités du Nord

La province présente de nouvelles mesures pour protéger les bons emplois

Cabinet du premier ministre

La première ministre Kathleen Wynne se porte à la défense du secteur forestier et des collectivités de l'Ontario qui comptent sur ce secteur important. La première ministre, en consultation avec la ministre des Richesses naturelles et des Forêts, Kathryn McGarry, applique des mesures pour soutenir les collectivités en proie aux anxiétés qu'entraînent les dernières manoeuvres injustes dans le différend sur le bois d'oeuvre résineux entre les États-Unis et le Canada.

Pour soutenir les travailleurs pendant cette période, l'Ontario augmente de 20 millions de dollars cette année le financement affecté à la construction et à l'entretien des routes d'accès en forêt.

Les tarifs annoncés mardi ciblent de manière injuste l'industrie forestière ontarienne et lui font subir des risques, de même qu'aux travailleurs forestiers et aux collectivités qui comptent sur ce secteur. L'Ontario se prononce fermement en faveur de ses travailleurs du secteur des produits forestiers et continuera à travailler fort pour défendre leurs intérêts.

Outre le financement annoncé aujourd'hui, la province a nommé Jim Peterson négociateur en chef pour l'Ontario, qui représentera les intérêts de la province dans le litige en cours entre le Canada et les États-Unis concernant le bois d'oeuvre résineux.

L'Ontario demande au gouvernement fédéral qu'il mette sur pied un programme de garanties de prêts, de même que des programmes de soutien pour les collectivités et les personnes qui dépendent des entreprises canadiennes subissant les effets négatifs du litige canado-américain en matière de bois d'oeuvre résineux. Au sens de la province, il s'agit d'un problème national qui requiert une solution nationale.

Le gouvernement provincial continuera de travailler avec le gouvernement fédéral et le secteur forestier afin de protéger ce volet important de l'économie de l'Ontario et de réduire au minimum les répercussions de ces droits douaniers sur ces exportations. La première ministre et la ministre des Richesses naturelles et des Forêts continueront de rencontrer les travailleurs et les entreprises afin de s'assurer que leurs préoccupations sont soumises à l'attention du gouvernement fédéral.

La protection des emplois dans le secteur forestier de l'Ontario fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Faits en bref

  • Le 24 avril 2017, le département du commerce des États-Unis a annoncé l’imposition de droits compensatoires pouvant atteindre 24 % sur les importations de bois d’oeuvre résineux du Canada.
  • Le secteur forestier de l’Ontario apporte une contribution de 15,5 milliards de dollars à l’économie provinciale et on évalue qu’il soutient 172 000 emplois directs et indirects dans 260 collectivités de tous les coins de la province.
  • La U.S. National Association of Home Builders estime que l’imposition d’un droit de douane de 25 % sur le bois d’oeuvre résineux canadien entraînerait une augmentation de 1 300 $ US dans le coût d’une maison unifamiliale aux États-Unis.
  • À l’heure actuelle, les États-Unis ne peuvent répondre qu’à environ les deux tiers de la demande de bois d’oeuvre sur leur marché. Une bonne part du tiers restant provient du Canada.
  • Depuis 1996, le Fonds de réserve forestier a investi plus de 200 millions dans des projets visant à assurer la durabilité des forêts ontariennes.
  • Jim Peterson, avocat et ancien ministre fédéral du Commerce international, a participé aux négociations concernant l’entente IV sur le bois d’oeuvre résineux.

Ressources additionnelles

Citations

« Des échanges commerciaux équitables et ouverts profitent aux personnes et aux entreprises de deux côtés de la frontière entre le Canada et les États-Unis. En raison des droits de douane injustes et déraisonnables imposés par les États-Unis sur notre bois d’oeuvre résineux, notre gouvernement passe à l’action. Nous ne permettrons que cette décision américaine menace les moyens de subsistance de la population de l’Ontario. Notre gouvernement s’est engagé à protéger les emplois de cet important secteur et les collectivités que ce secteur soutient. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

« L’Ontario se porte à la défense de notre secteur forestier afin de protéger les emplois bien payés et les importants avantages économiques que ce secteur fournit aux collectivités et familles de l’ensemble de l’Ontario. Notre gouvernement a été à l’écoute des préoccupations de ce secteur et, grâce à ce financement, nous aiderons à soutenir ce volet important de l’économie ontarienne à la suite de l’imposition de droits de douane déraisonnables. Nous ne pouvons pas laisser l’imprévisibilité de nos voisins du Sud nuire à nos emplois et au mieux-être de la population d’ici en Ontario. »

Kathryn McGarry

ministre des Richesses naturelles et des Forêts

Partager

Sujets

Affaires et économie Conduite et routes Gouvernement Travail et emploi Régions rurales et du Nord