Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La première ministre Wynne se porte à la défense du secteur forestier et des collectivités du Nord

Déclaration archivé

La première ministre Wynne se porte à la défense du secteur forestier et des collectivités du Nord

Cabinet du premier ministre

La première ministre Kathleen Wynne a fait aujourd'hui la déclaration suivante en réaction à l'annonce de l'imposition de nouveaux tarifs douaniers sur les exportations canadiennes de bois d'oeuvre vers les États-Unis :

« Au nom de la population de l'Ontario, j'exprime notre déception à la suite de l'annonce, par l'administration américaine, de l'imposition de nouveaux tarifs douaniers sur le bois d'oeuvre canadien. Ces tarifs ciblent de manière injuste l'industrie forestière ontarienne et lui font subir des risques, de même qu'aux travailleurs forestiers et aux collectivités qui comptent sur ce secteur. Je suis bien déterminée à continuer à lutter avec énergie à la protection de leurs intérêts.

Ma priorité est la population de l'Ontario et je me porterai toujours à sa défense. Nous continuerons à représenter les intérêts de notre province, tout en assurant que la population et les collectivités du Nord reçoivent un soutien en raison de l'incertitude créée par ces mesures injustes.

Lundi, notre gouvernement a nommé Jim Peterson à titre de négociateur en chef de la province dans le dossier du bois d'oeuvre.

Je sais que M. Peterson fera un excellent travail, car la solide expérience qu'il a acquise lors de négociations antérieures sur le bois d'oeuvre lui permettra d'intervenir efficacement pour défendre les intérêts de l'Ontario. Il jouera un rôle clé en veillant à ce que le secteur forestier de l'Ontario soit bien représenté dans les discussions en cours avec les États-Unis, le gouvernement du Canada et les autres gouvernements provinciaux.

Il s'agit d'un problème national qui requiert une solution nationale. L'Ontario continue de demander au gouvernement fédéral qu'il mette sur pied un programme de garanties de prêts, de même que des programmes qui apporteront leur soutien aux collectivités et aux personnes qui dépendent des entreprises canadiennes subissant les effets négatifs de ce litige en matière de bois d'oeuvre. Nous travaillerons aussi en collaboration avec le gouvernement fédéral afin de soutenir les entreprises ontariennes touchées par ces tarifs.

En outre, notre gouvernement élabore une stratégie visant à amenuiser une partie des effets qu'auront ces tarifs injustes sur les travailleurs forestiers et les collectivités qui comptent sur ce secteur. Nous allons continuer de travailler avec le secteur forestier afin de protéger ce volet vital de l'économie de l'Ontario et réduire au minimum les répercussions de ces droits douaniers sur ces exportations. Nous avons été activement à l'écoute des inquiétudes des travailleurs et des entreprises et nous allons continuer de travailler de concert avec eux afin de bien faire connaître leurs inquiétudes.

Nous n'allons pas laisser cette décision américaine menacer les moyens de subsistance des travailleurs de notre province. L'Ontario va protéger les emplois et les collectivités qui vivent de l'industrie forestière. »

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi Régions rurales et du Nord