Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Hausse du salaire minimum à 15 $ l'heure en Ontario

Communiqué

Hausse du salaire minimum à 15 $ l'heure en Ontario

Cette hausse facilitera la vie à plus du quart des employés en Ontario

L'Ontario propose la hausse la plus importante du salaire minimum de toute son histoire, pour le porter à 15 $ l'heure à la faveur de son plan pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois. Plus du quart des employés dans la province bénéficieront d'une augmentation de salaire, ce qui contribuera à ce qu'un plus grand nombre d'entre eux profitent de la croissance économique de la province.

Le rendement de l'économie de l'Ontario a surpassé celui de tous les pays du G7 sur le plan de la croissance réelle du PIB au cours des trois dernières années et le taux de chômage est à son plus bas en 16 ans. Mais la nature du travail est en évolution. Les gens travaillent de plus longues heures, les emplois sont moins sûrs et les avantages sociaux ne sont plus ce qu'ils étaient. De nombreux employés font de longues heures, mais ils éprouvent quand même de la difficulté à subvenir aux besoins de leur famille au salaire minimum actuel de 11,40 $ l'heure.

La première Kathleen Wynne s'est rendue au YWCA de Toronto pour discuter de l'intention du gouvernement de hausser le salaire minimum à 14 $ l'heure le 1er janvier 2018, puis à 15 $ le 1er janvier 2019, ce qui sera suivi par des hausses annuelles correspondant au taux d'inflation.

L'Ontario tient à procéder de manière équilibrée et travaillera de près avec les entreprises de toutes tailles afin de les soutenir lorsque ces modifications entreront en vigueur, de sorte qu'elles pourront continuer à réussir et à dynamiser l'économie. La hausse du salaire minimum aidera les entreprises grâce à une amélioration de leur productivité, à une réduction du roulement de leur personnel et à l'augmentation du pouvoir d'achat de la main-d'oeuvre.

La création de lieux de travail équitables et de meilleurs emplois dans tous les coins de l'Ontario fait partie de notre plan visant à stimuler notre économie et à aider les gens dans leur vie de tous les jours.

Faits en bref

  • La moitié des travailleurs en Ontario qui gagnent moins de 15 $ l’heure ont de 25 à 64 ans et la majorité de ces effectifs sont des femmes.
  • La hausse du salaire minimum fait partie d’un ensemble de propositions inédites visant l’équité en milieu de travail et de meilleurs emplois. Il s’agit notamment de veiller à ce que les travailleurs à temps partiel touchent le même taux horaire que les employés à temps plein qui font le même travail, de prévoir des congés d’urgence personnelle payés pour tous les travailleurs, d’accroître le nombre de congés d’urgence personnelle et de rendre plus équitable la planification des horaires de travail des employés.
  • Précédemment ce mois-ci, l’Ontario a publié le rapport final de l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail, qui est le tout premier examen indépendant de la Loi de 2000 sur les normes d’emploi et de la Loi de 1995 sur les relations de travail.

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« Des millions de travailleurs en Ontario constatent qu’il est pratiquement impossible de subvenir aux besoins de leur famille avec un salaire minimum qui est tout simplement insuffisant. Il est temps que le salaire minimum reflète la réalité de la vie d’aujourd’hui. La hausse du salaire minimum permettra d’édifier une société plus juste et plus égalitaire dans laquelle tous et toutes peuvent profiter de la croissance économique de notre province. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Kevin Flynn

« Ces modifications législatives nécessaires peuvent aider à assurer que toutes les personnes travaillantes de notre province ont la possibilité de réaliser leur potentiel. L’équité et la cordialité doivent demeurer des valeurs définitoires de nos lieux de travail. Nul ne devrait jamais avoir l’impression de ne jamais pouvoir faire du progrès. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

Partager

Tags

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi Réduction de la pauvreté