Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Équité en milieu de travail et meilleurs emplois à Ottawa

Communiqué archivé

Équité en milieu de travail et meilleurs emplois à Ottawa

Le salaire minimum à 15 $ l’heure fait partie du plan visant à aider les gens à progresser partout en Ontario

Cabinet du premier ministre

La première ministre Kathleen Wynne a visité la boulangerie Art-Is-In à Ottawa aujourd'hui afin de faire ressortir la manière dont le plan pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois de l'Ontario améliorera la vie des travailleurs et des familles de toute la province.

L'Ontario prend des mesures inédites afin de créer plus de possibilités et de sécurité pour les travailleuses et travailleurs par le truchement de la Loi pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois proposée. Il s'agit notamment de hausser le salaire minimum à 14 $ l'heure le 1er janvier 2018 et à 15 $ l'heure le 1er janvier 2019, ce qui sera suivi par des augmentations annuelles correspondant au taux d'inflation. Les propositions du gouvernement assureraient aussi que les travailleurs à temps partiel sont rémunérés au même taux que les employés permanents à temps plein pour le même travail. En outre, elles rendraient les horaires de travail plus équitables et élargiraient le droit à des congés d'urgence personnelle pour que tous en aient au moins dix par année, y compris deux congés rémunérés.

Au cours des trois dernières années, le rendement de l'économie de l'Ontario a surpassé celui de tous les pays du G7 sur le plan de la croissance réelle du PIB, et il s'est créé 86 000 emplois nets au cours des 12 derniers mois. Pourtant, de nombreux travailleurs éprouvent de la difficulté à subvenir aux besoins de leur famille avec un emploi à temps partiel, contractuel ou au salaire minimum. Pour protéger les travailleurs et veiller à ce qu'ils soient traités équitablement, le gouvernement actualise les lois régissant le travail et l'emploi en tenant compte de l'évolution de la nature du travail.

Lorsque ces changements entreront en vigueur, le gouvernement continuera à travailler de près avec les entreprises pour qu'elles puissent demeurer florissantes et continuer à dynamiser l'économie. Les modifications proposées aideront les entreprises à accroître leur productivité et à réduire le roulement de leur personnel. Elles stimuleront aussi l'économie en augmentant le pouvoir d'achat des travailleuses et travailleurs.

La création de milieux de travail équitables et de meilleurs emplois partout en Ontario fait partie de notre plan visant à stimuler notre économie et à aider les gens au quotidien.

Faits en bref

  • La Loi de 2017 pour l'équité en milieu de travail et de meilleurs emplois augmenterait le nombre de congés familiaux, donnerait aux employés le droit de demander une révision de leurs gains s’ils pensent ne pas toucher une paie égale et rendrait obligatoire que les agences de placement temporaire accordent à leurs employés un salaire égal à celui des employés permanents de leurs entreprises clientes, s’ils font le même travail.
  • Plus du quart des travailleurs de l’Ontario recevraient une augmentation de salaire grâce à la hausse proposée du salaire minimum. La moitié des travailleurs en Ontario qui gagnent moins de 15 $ l’heure ont de 25 à 64 ans et la majorité de ces effectifs sont des femmes.
  • Des études ont démontré qu’un salaire minimum plus élevé réduit le roulement du personnel, ce qui accroît la productivité des entreprises.
  • Ce train de mesures inédites de l’Ontario donne suite au rapport final de l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail, qui est le tout premier examen indépendant de la Loi de 2000 sur les normes d’emploi et de la Loi de 1995 sur les relations de travail.

Ressources additionnelles

Citations

« Que vous ayez une famille à faire vivre ou que vous soyez une jeune diplômée qui doit jongler avec deux emplois à temps partiel, vous avez droit à ce que méritent tous les travailleurs ontariens, c’est-à-dire que l’on vous traite comme il faut et avec respect. Nous haussons le salaire minimum et veillons à ce que les travailleurs à temps partiel reçoivent une rémunération équitable, car cela fait partie de notre plan visant à donner aux travailleurs une chance réelle de progresser. Cela se traduira par un meilleur niveau de vie pour les travailleurs et les familles. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

« Nous avons entrepris l’Examen portant sur l’évolution des milieux de travail il y a deux ans en étant conscients que le monde du travail avait changé. Il fallait modifier la législation en conséquence. Nous savons que des changements responsables peuvent assurer que les travailleuses et travailleurs ontariens, qui ont du coeur à l’ouvrage, aient la chance de réaliser leur plein potentiel et de profiter eux aussi de la prospérité économique de notre province. »

Kevin Flynn

ministre du Travail

« Dans la circonscription d’Ottawa-Ouest—Nepean et, en fait, partout dans la province, ces mises à jour de nos lois sur le travail et l’emploi aideront à soutenir les travailleurs et les familles en cette ère au cours de laquelle nous continuons à bâtir l’économie la plus vigoureuse au pays et à créer un contexte dans lequel tout le monde en Ontario a la chance de réussir. »

Bob Chiarelli

député provincial, Ottawa-Ouest—Nepean

« La situation que connaissent beaucoup de gens, c’est-à-dire vivre en dessous du seuil de pauvreté, même s’ils travaillent, ce n’est pas acceptable en Ontario. Nous pouvons faire mieux, et la hausse du salaire minimum fait partie des solutions. »

Nathalie Des Rosiers

députée provinciale, Ottawa—Vanier

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi Réduction de la pauvreté