Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La première ministre renforce les liens entre l'Ontario et les É.-U. à la rencontre d'été de la National Governors Association

Déclaration archivé

La première ministre renforce les liens entre l'Ontario et les É.-U. à la rencontre d'été de la National Governors Association

Cabinet du premier ministre

La première ministre Kathleen Wynne a fait aujourd'hui la déclaration suivante concernant sa participation à la rencontre estivale de la National Governors Association (NGA) au Rhode Island :

« Nous sommes à un point crucial des relations commerciales en Amérique du Nord. Maintenant plus que jamais, nous devons réitérer que nous avons besoin du libre-échange et des partenariats transfrontaliers pour favoriser notre croissance économique et la création de bons emplois. Dans cette optique même, je me suis jointe avec plaisir au premier ministre Trudeau à la rencontre estivale de la National Governors Association. Pendant deux jours, j'ai rencontré des gouverneurs américains afin de discuter de nos intérêts communs et de la nécessité de continuer à travailler ensemble pour faire progresser la prospérité que nous partageons.

De solides relations avec les gouverneurs des États sont essentielles à la création d'opportunités économiques intéressantes pour les travailleurs et les entreprises de l'Ontario. Au cours des huit derniers mois, j'ai intensifié mes démarches visant à instaurer et à renforcer des relations et j'ai rencontré des gouverneurs, des sénateurs, des membres du Congrès et des représentants commerciaux des États-Unis. La rencontre de la NGA a été une occasion des plus valables de tirer parti de ces partenariats, d'en établir de nouveaux et de trouver des moyens supplémentaires d'agir au-delà des frontières afin de créer des emplois et de soutenir les entreprises. L'Ontario étant un chef de file en Amérique du Nord, nous sommes conscients que notre croissance économique future dépend de la compétitivité du continent tout entier et nous tenons donc à collaborer avec les États et les provinces afin d'encourager l'innovation, de promouvoir l'équité et le libre-échange et de lutter contre le changement climatique.

Au Rhode Island, j'ai eu des rencontres productives avec le gouverneur John Hickenlooper du Colorado,  la gouverneure Mary Fallin de l'Oklahoma, la gouverneure Kim Reynolds de l'Iowa, le gouverneur Brian Sandoval du Nevada, le gouverneur Matt Bevin du Kentucky et le gouverneur Francisco Domínguez Servién de l'État mexicain du Querétaro. J'ai également eu des discussions sur divers autres sujets avec des gouverneurs de partout aux États-Unis. Nous avons discuté de plusieurs dossiers d'intérêt mutuel, notamment la collaboration en vue d'intensifier le commerce et les affaires, de même que les possibilités de partenariat dans les domaines de la formation professionnelle et de l'innovation.

J'ai également participé à une table ronde réunissant des gouverneurs américains et mexicains sous le thème de la collaboration visant à édifier l'économie mondiale de demain. Nos discussions ont porté en particulier sur l'agriculture, la fabrication et la formation de la main-d'oeuvre. J'ai abordé la manière dont les relations au niveau des États et des provinces peuvent contribuer à donner forme à notre progrès dans ces domaines, et mener à des résultats positifs pour notre main-d'oeuvre et nos entreprises.

En préparation de la renégociation prochaine de l'Accord sur le libre-échange nord-américain (ALENA), j'ai aussi parlé de l'importance du libre-échange et de l'ouverture des frontières pour le mieux-être économique de l'Amérique du Nord, en faisant ressortir que l'ALENA est avantageux pour les travailleurs et les entreprises des trois pays. Puisque les États-Unis et le Mexique sont deux des trois plus importants partenaires commerciaux de l'Ontario, je travaille assidument en tant que première ministre pour renforcer ces relations. Des occasions comme notre participation à la rencontre estivale de la NGA forment un élément clé de la stratégie de mon gouvernement qui consiste à maintenir des interactions partout aux États-Unis, de telle sorte que les intérêts des entreprises et des travailleurs de l'Ontario sont défendus avec énergie à la table de négociation.

J'ai hâte de rencontrer mes homologues provinciaux à la réunion du Conseil de la fédération la semaine prochaine. Les relations commerciales canado-américaines y formeront une partie importante de nos discussions. Il y a beaucoup d'incertitude quant à l'avenir de nos relations commerciales, mais en exprimant nos points de vue avec assurance et en veillant à ce que nos intérêts soient représentés avec clarté et équité, j'ai confiance que nous pourrons miser sur nos partenariats et accroître la compétitivité de l'Amérique du Nord. »

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi