Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario va de l'avant avec le TGV et met sur pied le Conseil consultatif de planification du service du TGV

Communiqué

L'Ontario va de l'avant avec le TGV et met sur pied le Conseil consultatif de planification du service du TGV

Un projet historique qui réduira de moitié le temps de déplacement dans le couloir Toronto-Windsor

Cabinet de la Première ministre

L'Ontario donne suite à son projet de mettre en service un train à grande vitesse (TGV) dans le couloir Toronto-Windsor en établissant le Conseil consultatif de planification du service de TGV, qui fournira du soutien stratégique pour ce projet de marque. Ce premier service ferroviaire à grande vitesse du Canada réduira considérablement le temps de déplacement des voyageurs, en offrant une solution plus rapide et plus verte en matière de transport. Il en résultera de nouvelles possibilités pour les travailleurs, les entreprises et toutes les personnes qui se déplacent dans cette partie de la province.

La première ministre Kathleen Wynne a aujourd'hui annoncé cette étape importante lors d'une allocution devant les membres de la Chambre de commerce du Grand Kitchener-Waterloo. En plus d'offrir des conseils stratégiques sur les questions importantes reliées aux affaires dans ce projet, le Conseil consultatif de planification du service de TGV consultera le secteur privé, les intervenants et les collectivités autochtones. Les membres du Conseil apporteront au projet une étendue et une profondeur d'expertise provenant entre autres des secteurs des hautes technologies et de l'innovation ainsi que des domaines de l'ingénierie, des sciences environnementales, de la planification du transport, du financement et de la réalisation de projets d'infrastructure. Ces experts comptent parmi les meilleurs et les plus brillants dans ces domaines de partout en Ontario et du Canada.

Le train à grande vitesse entre Toronto et Windsor pourrait atteindre 250 kilomètres-heure grâce à une combinaison des rails déjà existants et de nouveaux couloirs ferroviaires dédiés. Il pourrait faire passer le temps de déplacement entre ces deux importants centres de plus de quatre heures à tout juste plus de deux heures. C'est en prolongeant le supercouloir de l'innovation de l'Ontario que le TGV soutiendra et améliorera les possibilités de croissance économique dans le Sud-Ouest de l'Ontario et dans l'ensemble de la province. Cela aidera les entreprises à attirer les plus grands talents, stimulera leur productivité et aidera l'Ontario à faire la transition vers une économie de l'innovation sobre en carbone.

Investir dans un train à grande vitesse s'inscrit dans le plan de l'Ontario pour continuer à édifier une société juste et créer des possibilités en cette période de transformation rapide de l'économie. Le plan comprend des hausses du salaire minimum et l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un accès plus facile à des services abordables de garde d'enfants, ainsi que la gratuité des médicaments sur ordonnance pour les jeunes de 25 ans et moins, ce qui représente la plus grande bonification de l'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • Afin d’assurer l’implantation efficace du TGV, l’Ontario met sur pied le Conseil consultatif de planification du service de TGV. Dans son rapport de mai, le conseiller spécial David Collenette a recommandé une approche par étapes pour l’établissement du service à grande vitesse dans le corridor, et la constitution du Conseil fait partie de la première étape.
  • Aujourd’hui, l’Ontario a mis en ligne un site Web donnant des détails sur les retombées du train à grande vitesse pour la population du Sud-Ouest de l’Ontario et de toute la province et sur la façon d’exprimer ses points de vue et observations.
  • L’Ontario poursuivra ses échanges avec ses partenaires des secteurs privé et public, y compris les collectivités autochtones et les municipalités pendant la réalisation de l’évaluation environnementale, des travaux de conception et la préparation des prévisions d’achalandage.
  • La voie ferrée pour le train à grande vitesse desservira un couloir où l’on retrouve plus de sept millions d’habitants. Les arrêts proposés sont Windsor, Chatham, London, Kitchener-Waterloo, Guelph et la gare Union à Toronto, avec une liaison vers l’aéroport international Pearson.
  • Le couloir a été choisi, car il s’agit d’un carrefour d’entreprises en démarrage à la fine pointe, d’instituts de recherche ainsi que de producteurs du secteur manufacturier et du secteur de l’agriculture. De plus, la région se développe plus rapidement que le réseau actuel de transport actuel.

Ressources additionnelles

Citations

Kathleen Wynne

« Le train à grande vitesse transformera profondément les possibilités pour la population du Sud-Ouest de l’Ontario, qu’il s’agisse de donner aux gens un moyen plus rapide et plus vert de se rendre à un bon emploi dans le secteur de la technologie, de permettre aux membres d’une même famille de se voir plus régulièrement ou d’aider la population à découvrir notre magnifique province. Le tout premier service de train à grande vitesse du Canada aidera aussi les entreprises le long du couloir Toronto-Windsor à continuer d’attirer les meilleurs talents et à donner un nouvel élan à leurs activités. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Steven Del Duca

« Le train à grande vitesse transformera la façon de voyager dans le Sud-Ouest de l’Ontario, en aidant la population à innover, à socialiser et à se déplacer pour le travail, les études et le divertissement. Ceci n’est qu’un volet de notre plan visant à investir dans les transports en commun dans l’ensemble de la province, en reliant les collectivités et en soutenant la croissance de l’emploi et de l’économie. »

Steven Del Duca

ministre des Transports

Partager

Tags

Conduite et routes Gouvernement Domicile et communauté Voyage et loisirs