Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La province et les chefs de l'Ontario réitèrent leur engagement à travailler ensemble vers la réconciliation

Déclaration archivé

La province et les chefs de l'Ontario réitèrent leur engagement à travailler ensemble vers la réconciliation

Cabinet du premier ministre

La première ministre Kathleen Wynne et le chef régional de l'Ontario Isadore Day ont fait la déclaration suivante à l'occasion de la 4e réunion annuelle des chefs de l'Ontario Leaders in the Legislature à Toronto :

« Au cours des trois dernières journées, plus de 25 membres du Conseil des ministres de l'Ontario et des chefs des Premières Nations de l'ensemble de la province se sont rencontrés pour discuter des intérêts que nous avons en commun, des défis qui nous attendent et des mesures collaboratives que nous prendrons pour faire progresser la réconciliation.

Pendant bien des générations, les peuples des Premières Nations ont subi de l'oppression et des abus qui originent d'iniquités systémiques. Il s'agit de problèmes complexes à multiples facettes. Mais, c'est en travaillant ensemble à créer plus de possibilités de réussite et à établir une meilleure équité que nous pourrons trouver des solutions.

Des événements, comme la réunion Leaders in the Legislature, font partie du processus actuel visant à rebâtir, et dans certains cas à bâtir pour la toute première fois, de solides partenariats qui se fondent sur la confiance mutuelle, le respect, et l'équité entre l'Ontario et les communautés des Premières Nations.

Les conversations productives tenues au cours du forum de cette année avaient trois principaux thèmes : communautés sécuritaires et cannabis; bien-être communautaire et apprentissage de toute une vie; et environnement, énergie et infrastructure.

Nous avons discuté des plans de l'Ontario visant à procéder à la plus importante transformation de toute une génération du maintien de l'ordre et de la sécurité. Ceci inclut la possibilité pour les communautés des Premières Nations d'établir leurs propres conseils de services policiers en vertu des lois provinciales sur le maintien de l'ordre et d'appliquer plus efficacement les dispositions liées à des pratiques respectueuses de la culture des communautés qu'ils desservent.

Tenant compte des défis particuliers de l'Ontario et des chefs de l'Ontario, nous avons échangé des idées à propos d'une réglementation sécuritaire et pertinente sur l'usage et la distribution du cannabis à usage récréatif. Il s'agit d'une question étroitement liée à l'édification de collectivités saines et sécuritaires, qu'il s'agisse de calmer les inquiétudes à propos des effets sur la santé dans ces collectivités ou de déterminer comment les communautés des Premières Nations pourront participer à la vente au détail et à la distribution du cannabis. Nous nous sommes entendus que toutes les parties, y compris le Canada, ont encore beaucoup de travail à faire, immédiatement et dans le futur, en ce qui a trait à la mobilisation et à la consultation des Premières Nations dans toutes les activités liées au cannabis.  

Et nous avons discuté de nos plans visant à développer des ressources de manière responsable et équitable en tant que partenaire. Nous partageons la volonté d'élaborer des projets ensemble en utilisant les connaissances traditionnelles pour protéger la terre et l'eau au nom des prochaines générations et en faisant des progrès dans la négociation des ententes sur le partage des revenus des ressources liée à l'exploitation forestière et minière. Il suffit de se rappeler des répercussions sur les communautés autochtones liées aux déversements de mercure dans les rivières English et Wabigoon pour comprendre pourquoi il nous fait être vigilant dans la protection de l'environnement et dans la réalisation de nos projets de partenariat avec les Premières Nations.

À titre d'exemple d'activités concernant Leaders in the Legislature, la présentation d'un processus de discussion à quatre voix a permis de souligner l'importance de réunir les quatre paliers de gouvernement, soit les Premières Nations, les municipalités, la province et le gouvernement fédéral. Cela a pour objectif de faire la promotion de la sécurité communautaire et d'éliminer le racisme et la violence que subissent un trop grand nombre de membres des Premières Nations dans les zones urbaines. Au cours des semaines et des mois à venir, ce type d'engagements nationaux à quatre voix seront plus fréquents et un rapport sera présenté lors de l'assemblée générale annuelle de l'Assemblée des Premières Nations de juillet 2018 à Vancouver. 

Le travail visant à regagner la confiance et le sens de la communauté est en cours, mais il s'avère quelquefois bien difficile. Toutefois, les progrès que nous avons accomplis sont bien réels. Il nous reste encore tant de choses à faire pour apporter des changements authentiques et durables au nom de cette génération dont font partie nos enfants et nos petits-enfants. Aujourd'hui, nous avons réitéré notre engagement à prendre les mesures nécessaires pour renforcer notre relation de gouvernement à gouvernement et, de manière plus importante, pour créer plus d'équité et de possibilités pour les communautés des Premières Nations de l'ensemble de l'Ontario. »

Partager

Sujets

Gouvernement