Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de la première ministre Kathleen Wynne

Déclaration

Déclaration de la première ministre Kathleen Wynne

Cabinet de la Première ministre

La première ministre Kathleen Wynne a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

« Je veux d'abord dire que les jeunes femmes qui ont partagé leurs expériences sont très courageuses. Ce fut très courageux pour elles de sauter le pas. De tout mon coeur, j'espère qu'elles trouvent les soutiens dont elles ont à présent besoin. Elles ont fait quelque chose de très difficile et elles ont porté cela pendant des années. Cela n'est pas sans impact pour elles. J'espère qu'elles sont en sécurité. J'espère qu'elles sont entourées par leurs proches aujourd'hui.

Lorsque j'ai entendu ces allégations, j'ai été choquée. Et quand je suis arrivée au travail ce matin, j'ai eu envie de parler aux gens de la province qui lisent ces nouvelles et qui se demandent ce qui se passe.

Je sais qu'il y en a beaucoup comme moi -- des gens qui sont indignés et attristés qu'en 2018, nous luttons encore pour mettre un terme à la prévalence du harcèlement sexuel et des agressions dans notre société. Ce sont des gens dans leur salon, au travail, en train de lire le journal ou d'écouter la radio. Ce sont des jeunes qui lisent les nouvelles sur leurs iPhones et appareils intelligents.

Il y a évidemment beaucoup de questions qui se poseront dans les jours à venir. Pour l'heure, je pense à cela en tant que mère, en tant que fille, et en tant que leader. Il est vraiment important que nous comprenions à quel point ces comportements sont profondément troublants pour toute personne -- pour nous tous.

Il y a des parents partout dans la province qui s'assoient au coin du lit de leurs enfants le soir, et leur parlent de ce qui s'est passé dans la cour d'école ou au cours d'une sortie -- et comment gérer ces situations. Telles sont les vraies questions. C'est pourquoi je voulais faire une déclaration ce matin sur le rôle que nous devons tous jouer pour comprendre cela en tant que société.

Nous devons régler cela ensemble. Nous devons prendre notre responsabilité. Nous devons être vigilants.

Mais nous ne pouvons pas supposer que tout va à présent changer simplement. Cette seule attitude ne créera pas le changement que nous devons voir. Nous devons tous être vigilants et attentifs dans tous les aspects de notre vie pour créer ces lieux sûrs que nous savons possibles.

À Queen's Park, nous avons travaillé très fort pour mettre en place une formation et nous assurer qu'il y a des procédures, et que tout le monde connaît ces procédures. Mais je pense que ce que nous devons comprendre aujourd'hui, c'est que même si nous avons fait de grands changements dans notre province et que nous avons mis en place de nouvelles lois et de nouvelles règles, ce n'est toujours pas suffisant. Il nous reste encore beaucoup à faire. Lorsque nous avons publié la politique sur l'agression sexuelle et la violence, nous l'avons intitulée Ce n'est jamais acceptable. Et à la dernière page de ce plan d'action, il était dit à suivre, parce que nous savions au fond de nous qu'il y aurait plus à faire.

Aujourd'hui, je représente toutes celles et tous ceux, dans toute la province, qui essaient de créer ces lieux sûrs. Je reconnais qu'il y a tant de gens sur qui compter. Nous avons tous une responsabilité et nous continuerons à travailler ensemble pour créer cette sécurité pour vous -- qui que vous soyez et où que vous soyez en Ontario. »

Partager

Tags

Gouvernement