Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La première ministre à la défense du secteur ontarien de l'automobile

Déclaration archivé

La première ministre à la défense du secteur ontarien de l'automobile

Cabinet du premier ministre

La première ministre Kathleen Wynne a fait une déclaration à la suite d'une table ronde avec des dirigeants du secteur de l'automobile aujourd'hui :

« Le secteur ontarien de l'automobile est essentiel pour notre économie et dans la vie des gens. Il entraîne l'innovation et soutient des centaines de milliers de familles dans toute la province. Aujourd'hui, le ministre Chan, le ministre Del Duca et moi avons rencontré des dirigeants clés de l'industrie et discuté de l'avenir du secteur ontarien de l'automobile ainsi que des mesures que prend le gouvernement afin de soutenir les entreprises de ce secteur dans le contexte d'une économie en mutation.

La décision du Canada de signer l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) apportera de nouvelles possibilités commerciales, des investissements et des emplois en Ontario.

Cependant, même si une intensification du libre-échange avec un plus grand nombre de partenaires internationaux est une perspective que nous envisageons de façon positive, nous ne pouvons permettre que ces nouvelles possibilités soient créées au détriment du secteur ontarien de l'automobile. Ce ne serait pas juste pour les vaillants travailleurs et travailleuses qui comptent sur ces emplois et cela compromettrait la compétitivité économique du Canada dans les années à venir.

En octobre dernier, j'ai rencontré les principaux dirigeants de l'industrie ontarienne de l'automobile afin de discuter des pressions exercées par les États-Unis qui pourraient influer sur notre secteur de l'automobile, nommément les inquiétudes entourant les renégociations de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). J'ai promis de continuer à faire tout ce que je peux pour soutenir les entreprises et les travailleurs de notre industrie de l'automobile et c'est exactement ce que je fais.

Dans les jours qui ont suivi la décision du Canada de signer le PTPGP, je me suis entretenue avec des dirigeants et des intervenants clés de l'industrie automobile de l'Ontario. J'ai écouté leurs points de vue au sujet des défis et des possibilités que crée le PTPGP pour l'Ontario et je les ai réassurés que je continuerai à défendre et à soutenir cet important secteur. Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires fédéraux afin de bien comprendre les répercussions possibles du PTPGP et continuons à promouvoir sans relâche les intérêts de l'Ontario aux tables de négociation de l'ALENA.

Aujourd'hui, j'ai discuté avec de nombreux membres de notre industrie de l'automobile au sujet du nouveau PTPGP, des négociations continues de l'ALENA ainsi que des effets des réformes fiscales aux États-Unis. J'apprécie profondément leurs conseils honnêtes et experts ainsi que leurs points de vue. Je partage leurs inquiétudes. Et je sais que nous trouverons une façon d'aller de l'avant. À l'issue de la table ronde d'aujourd'hui, je suis plus déterminée que jamais à continuer de défendre énergiquement les intérêts des personnes et des entreprises qui dépendent du secteur ontarien de l'automobile. Le travail que nous accomplissons ensemble nous permettra de parvenir à la meilleure entente possible pour l'Ontario et de maintenir un secteur de l'automobile compétitif pour des décennies à venir. »

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement