Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La première ministre protège la compétitivité économique de l'Ontario

Communiqué archivé

La première ministre protège la compétitivité économique de l'Ontario

La province demande au gouvernement fédéral de fournir une aide aux secteurs de l’agriculture et de l’automobile de l’Ontario

Cabinet du premier ministre

Aujourd'hui, la première ministre Kathleen Wynne a prononcé devant les membres de la Toronto Region Board of Trade un discours dans lequel elle a souligné le plan de l'Ontario visant à soutenir les travailleurs et les entreprises de l'Ontario, promouvoir les avantages du libre-échange et accroître la compétitivité économique en cette période d'incertitude économique.

La première ministre Wynne a mentionné les échanges actifs et continus entre la province et des dirigeants américains portant sur l'ALENA et ses efforts qui visent à explorer de nouvelles possibilités de croissance et d'innovation avec divers États américains. Ce discours précédait le départ de la première ministre pour Washington, D.C. où elle participera à la réunion d'hiver de la National Governors Association et s'entretiendra avec des partenaires clés dans le but de continuer à tisser des liens de l'autre côté de la frontière et de mettre en avant la valeur des échanges commerciaux et des partenariats entre l'Ontario et les États-Unis pour notre prospérité partagée et la compétitivité de nos régions.

Dans son discours, la première ministre a également abordé les préoccupations exprimées par les secteurs de l'automobile et de l'agriculture de l'Ontario portant sur la situation actuelle des renégociations de l'ALENA et la décision du gouvernement fédéral de signer l'Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). Elle a mis en avant les possibilités qu'offrira le développement des échanges commerciaux aux industries clés de l'Ontario, ainsi que les défis qu'il pourrait présenter.

La première ministre a réitéré son appui à de nouvelles possibilités de libre-échange tout en précisant que l'intensification des échanges commerciaux, malgré ses avantages, ne doit pas se faire au détriment des travailleurs du secteur automobile, des agriculteurs et des producteurs d'aliments de l'Ontario. En outre, la première ministre Wynne a exhorté le gouvernement fédéral à respecter son engagement à fournir, avant la ratification du PTPGP, une aide à la transition qui permettra aux secteurs ontariens de l'automobile et l'agriculture à s'adapter aux nouvelles réalités créées par cet Accord. La province demande une aide d'au moins 1,26 milliard de dollars sur dix ans pour le secteur de l'automobile et de 1,4 milliard de dollars sur dix ans pour le secteur agroalimentaire assujetti à la gestion de l'offre en Ontario.

Défendre les travailleurs des secteurs agroalimentaire et de l'automobile de l'Ontario, cela fait partie du plan de l'Ontario pour promouvoir l'équité et les chances de succès en cette période d'évolution rapide de l'économie. Notre plan comprend un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • En 2016, le secteur ontarien de l’automobile a apporté une contribution dépassant les 16 milliards de dollars au PIB de la province.
  • Le montage de véhicules et la production de pièces d’automobile soutiennent plus de 100 000 emplois directs en Ontario, ainsi que des centaines de milliers d’emplois indirects d’un bout à l’autre de la province.
  • Le secteur agroalimentaire de l’Ontario apporte une contribution de 37,6 milliards de dollars au PIB de la province.
  • Plus de 800 000 personnes en Ontario travaillent dans le secteur agroalimentaire, soit 11,5 % de la main-d’oeuvre totale.

Document d’information

Citations

« L’économie de l’Ontario est vigoureuse, mais nous ne pouvons nous reposer sur nos lauriers et rester inactifs face aux défis que présentent les renégociations de l’ALENA et le nouvel Accord de PTPGP. Nos secteurs de l’automobile et de l’agriculture créent de bons emplois en Ontario et forment un élément crucial de l’économie de la province — et de l’ensemble du Canada. Je ne ménagerai aucun effort pour m’assurer que la main-d’oeuvre et les entreprises de ces industries ont le soutien dont elles ont besoin pour réussir en cette période de transformation. Nous avons des relations solides avec nos partenaires fédéraux, et j’ai bon espoir qu’ils respecteront leurs engagements précédents et aideront ces industries à s’adapter pour conserver leur compétitivité. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi