Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le service ferroviaire toute la journée et bidirectionnel de GO Transit dans la région de Waterloo franchit une nouvelle étape

Communiqué archivé

Le service ferroviaire toute la journée et bidirectionnel de GO Transit dans la région de Waterloo franchit une nouvelle étape

L’Ontario investit plus de 11 milliards de dollars dans une ligne de TGV et continue la mise en place du Service régional express toute la journée et bidirectionnel vers Kitchener sur le réseau GO Transit.

Cabinet du premier ministre

La première ministre, Kathleen Wynne, était aujourd'hui au Vidyard, à Kitchener, pour annoncer une série de mesures prises par l'Ontario visant à élargir considérablement le transport en commun régional pour les gens de la région de Waterloo.

Comme annoncé dans le budget de 2018, le gouvernement investira initialement plus de 11 milliards de dollars pour soutenir la construction de la Phase 1 de la première ligne de train à grande vitesse du Canada. Cela créera une solution de transport rapide entre la gare Union de Toronto, l'aéroport international Pearson, Guelph, Kitchener et London dès 2025. Grâce à une vitesse pouvant atteindre les 250 kilomètres-heure, les trains électriques permettront de réduire à 48 minutes environ les temps de déplacement entre Kitchener et la gare Union de Toronto.

La première ministre a également annoncé des progrès importants dans la mise en place d'un service ferroviaire toute la journée et bidirectionnel de GO Transit vers Kitchener d'ici 2024 dans le cadre du projet de Service régional express (SRE) du réseau GO Transit. L'Ontario planifie actuellement deux évaluations environnementales (EE), qui sont requises pour fournir un service ferroviaire plus rapide, électrifié et bidirectionnel, toute la journée, sur la ligne de Kitchener. La première EE vise à fournir un service de trains électriques entre Georgetown et Kitchener, tandis que la seconde vise la construction de voies de contournement du transport de marchandises nécessaires pour assurer un service de trains de voyageurs ininterrompu entre Toronto et Kitchener. Afin de guider ce travail et d'offrir à court terme aux navetteurs une augmentation du service et la réduction des temps de déplacement, la province embauchera un conseiller technique.

Dans le cadre de cette phase d'EE, l'Ontario collabore actuellement avec l'Autorité aéroportuaire du Grand Toronto (AAGT) pour envisager de nouvelles options de correspondance entre le service ferroviaire toute la journée et bidirectionnel de GO Transit vers Kitchener et le carrefour de transport multimodal proposé à l'aéroport international Pearson de Toronto. Cet important carrefour de transport que l'AAGT envisage de construire à Pearson offrira des correspondances intégrées entre trains, autobus, avions, véhicules ferroviaires légers et trains à grande vitesse dans le corridor Toronto-Windsor.

Le service de train à grande vitesse (TGV) et le SRE toute la journée et bidirectionnel du réseau GO Transit faciliteront les déplacements en transport en commun dans le Centre et le Sud-Ouest de l'Ontario et contribueront à créer des emplois et à stimuler la croissance économique. Les services nouveaux et élargis donneront aux gens un moyen plus rapide et plus écologique de décrocher un bon travail, et aideront les entreprises à accroître leur productivité en attirant des travailleurs talentueux provenant d'une région plus vaste.

Améliorer les choix en matière de transports en commun dans la région de Waterloo et dans l'ensemble du Sud-Ouest de la province, cela fait partie du plan de l'Ontario visant à miser sur le mieux-être, à créer des possibilités d'avenir et à rendre la vie plus abordable en cette période d'évolution rapide de l'économie. Notre plan comprend les médicaments d'ordonnance gratuits pour les personnes de moins de 25 ans et de 65 ans et plus grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération. Il comprend aussi la gratuité des frais de scolarité pour des centaines de milliers d'étudiants, un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, ainsi qu'un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables.

Faits en bref

  • En mars, l’Ontario a annoncé une étape importante dans la mise en place d’un service ferroviaire toute la journée et bidirectionnel de GO Transit, avec le lancement du processus de conception et de construction de six nouvelles stations GO Transit et de six nouvelles gares SmartTrack de la ville de Toronto, et l’acquisition de nouvelles voies et installations d’entretien et de nouveaux trains.
  • La construction du projet de tunnel ferroviaire de l’autoroute 401 nécessaire pour augmenter le service sur la ligne de Kitchener débutera au printemps 2018 et des projets sont déjà en œuvre qui prévoient la construction d’une quatrième voie visant à fournir un service ferroviaire électrifié toute la journée et bidirectionnel de la gare Union à Bramalea.
  • Les améliorations aux voies ferroviaires visant à soutenir un service toute la journée et bidirectionnel entre Georgetown et Kitchener débuteront dès l’an prochain.
  • Le conseiller technique de la ligne de Kitchener du réseau GO Transit travaillera à améliorer à court terme la vitesse de déplacement et la fréquence du service, en amorçant les évaluations environnementales sur l’électrification de cette ligne et en examinant les possibilités de relier le service du réseau GO Transit au carrefour de transport multimodal proposé à Pearson.
  • En travaillant avec l’AAGT pour relier la ligne de Kitchener au carrefour proposé à Pearson, nous créerons depuis la gare Union un corridor dédié au service de trains électriques de voyageurs, toute la journée et bidirectionnel, dans lequel circuleront le SER de GO Transit et le TGV.
  • Le SER du réseau GO Transit est le plus grand projet ferroviaire au Canada. Il quadruplera le nombre de déplacements hebdomadaires sur le réseau ferroviaire GO Transit, passant d’environ 1 500 à près de 6 000 d’ici 2024.
  • Depuis 2013, le service ferroviaire du réseau GO Transit à destination de Kitchener a doublé et, en 2014, la province a acheté 52 kilomètres de voies ferrées entre Georgetown et Kitchener pour 76 millions de dollars, ce qui élimine un obstacle majeur à l’offre d’un service ferroviaire toute la journée et bidirectionnel.

Ressources additionnelles

Citations

« L’économie florissante de la région de Waterloo a créé beaucoup de bons emplois, mais elle a également accru le trafic et rendu les déplacements dans la région plus difficiles. Nous construisons la première ligne de TGV au Canada et nous mettons en place un service ferroviaire toute la journée et bidirectionnel vers Kitchener sur le réseau GO Transit afin que vous puissiez vous rendre au travail plus facilement et à la maison plus tôt pour retrouver votre famille. La population de l’Ontario est promise à une grande destinée, et il faut que le gouvernement de l’Ontario investisse dans son potentiel pour qu’elle puisse pleinement le réaliser. C’est bien là ce que nous faisons. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

« Nous établissons des liens entre les collectivités et nous créons plus de choix de transport en commun dans le Sud-Ouest de l’Ontario. Il s’agit d’une étape importante dans notre volonté d’offrir d’ici 2024 un service ferroviaire toute la journée et bidirectionnel vers Kitchener sur le réseau GO Transit et encore plus de possibilités dans le supercorridor de l’innovation en le dotant d’un train à grande vitesse reliant Toronto à Windsor. »

Kathryn McGarry

ministre des Transports

« Nous avons pris l’engagement d’offrir un service ferroviaire GO Transit toute la journée et bidirectionnel jusqu’à Kitchener-Waterloo et nous allons de l’avant afin d’obtenir les approbations environnementales nécessaires, en travaillant avec l’Autorité aéroportuaire du Grand Toronto et en explorant toutes les options disponibles qui nous permettront d’offrir un service plus rapide et plus fréquent à notre clientèle. »

Phil Verster

président et chef de la direction, Metrolinx

Partager

Sujets

Affaires et économie Conduite et routes Gouvernement