Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario et la Californie s'engagent à continuer à lutter contre la pollution

Communiqué archivé

L'Ontario et la Californie s'engagent à continuer à lutter contre la pollution

Le gouverneur Jerry Brown visite l’Ontario pour discuter du succès et des avantages du marché commun du carbone

Cabinet du premier ministre

À l'heure où les Canadiens et les Américains constatent de plus en plus concrètement les répercussions du changement climatique, la première ministre Wynne et le gouverneur de la Californie, Jerry Brown, ont tenu aujourd'hui une réunion bilatérale à Toronto pour discuter des prochaines étapes de la lutte pour l'avenir de notre planète.

L'Ontario et la Californie sont respectivement les économies les plus grandes du Canada et des États-Unis et ont uni leurs forces à celles du Québec pour créer le deuxième marché du carbone en importance au monde, s'établissant ainsi en chefs de file dans la lutte contre le changement climatique en Amérique du Nord. L'Ontario a recueilli un total de 2,4 milliards de dollars lors de ses cinq premières enchères de quotas d'émission de gaz à effet de serre (GES), faisant payer les pollueurs. En vertu de la loi, tous ces revenus sont réinvestis dans des programmes, des rabais et des incitatifs qui aident les gens à assumer le coût d'options à faible émission de carbone, parmi lesquels :

  • Programme d'installation Ontariovert -- 140 000 foyers bénéficient gratuitement d'une évaluation énergétique du domicile et d'un thermostat intelligent
  • Industries Ontariovert -- Un financement de contrepartie jusqu'à concurrence de 200 millions de dollars pour des projets de technologie propre visant à réduire les émissions de GES des grands pollueurs
  • Rabais Ontariovert -- Des milliers de dollars de rabais attribués aux propriétaires qui effectuent des rénovations domiciliaires dans le but d'économiser de l'énergie, y compris des rabais sur l'installation de systèmes géothermiques (jusqu'à 20 000 $), l'isolation (jusqu'à 7 200 $) ou la pose de fenêtres à haut rendement (jusqu'à 5 000 $)
  • Programme ontarien d'aide aux municipalités pour le navettage à vélo -- Un investissement de 94 millions de dollars pour soutenir l'infrastructure de cyclisme et élaborer de nouveaux plans favorisant le cyclisme en Ontario
  • Programme d'encouragement pour les véhicules électriques et à hydrogène -- Jusqu'à 14 000 $ de rabais pour l'achat ou la location d'un véhicule électrique ou à hydrogène couvert

Les revenus futurs du marché du carbone auquel participe l'Ontario permettront d'élargir ces programmes afin de mieux soutenir les particuliers et les entreprises, notamment en :

  • Réduisant le coût des transports en commun - Comme annoncé dans le budget de 2018, les revenus futurs du marché du carbone serviront à réduire le coût des correspondances pour celles et ceux qui se déplacent sur les différents réseaux de transport en commun de la région du Grand Toronto et de Hamilton
  • Bâtissant la première ligne de train à grande vitesse de l'Ontario et en lançant le Service régional express de GO Transit grâce à un investissement pouvant s'élever à 1,3 milliard de dollars
  • Investissant jusqu'à 800 millions de dollars pour la rénovation d'écoles, d'universités, de collèges et d'hôpitaux
  • Favorisant les rénovations domiciliaires écoénergétiques et en appuyant les entreprises ontariennes au moyen d'un investissement pouvant s'élever à 1,7 milliard de dollars

À la suite de leur rencontre, la première ministre et le gouverneur ont participé à une séance de discussion informelle au District de la découverte MaRS. À cette occasion, ils ont souligné la nécessité d'une collaboration internationale entre les États et les provinces pour lutter contre le changement climatique et ont expliqué comment les mesures mises en place dans le cadre de ces efforts sont créatrices d'emplois et aident les gens à réduire leurs factures d'énergie. Enfin, ils ont mis en garde les États et les provinces contre toute atténuation des conséquences pour les pollueurs qui pourrait avoir de coûteux et graves résultats.

Le changement climatique s'est accéléré, comme en attestent les incendies de forêt qui ont ravagé la Californie et les inondations qui, de plus en plus fréquemment, mettent en péril les collectivités de l'Ontario. Afin de protéger l'avenir de nos collectivités, les gouvernements doivent élaborer des plans concrets pour lutter contre le changement climatique et faciliter les choix des entreprises et des ménages. C'est dans ce but que l'Ontario et la Californie renouvellent leur engagement à apposer un prix sur la pollution par le biais du marché du carbone.

Faire payer les gros pollueurs afin de rendre plus abordable la transition vers une économie à faible intensité de carbone pour les familles et les entreprises, cela fait partie du plan de l'Ontario visant à miser sur le mieux-être, à créer des possibilités d'avenir et à rendre la vie plus abordable en cette période d'évolution rapide de l'économie. Notre plan comprend les médicaments d'ordonnance gratuits pour les personnes de moins de 25 ans et de 65 ans et plus grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération. Il comprend aussi la gratuité des frais de scolarité pour des centaines de milliers d'étudiants, un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, ainsi que la gratuité des services de garde préscolaire pour les enfants de deux ans et demi jusqu'à l'âge de la maternelle.

Faits en bref

  • Depuis qu’ils ont adopté la tarification de la pollution et instauré leurs marchés du carbone respectifs, l’Ontario et la Californie sont les chefs de file dans leur pays sur les plans de la croissance économique et de la création d’emplois.
  • Avant de lier son marché à ceux de la Californie et du Québec, l’Ontario a tenu quatre ventes aux enchères de quotas d’émission de gaz à effet de serre autonomes des plus réussies qui ont permis de recueillir plus de 1,9 milliard de dollars. Ces revenus ont été affectés à des programmes qui aident les gens à économiser de l’énergie et de l’argent. La première vente aux enchères conjointe de l’Ontario, du Québec et de la Californie a eu lieu le 21 février 2018; elle a été couronnée de succès, produisant 477 milliards de dollars de revenus. La prochaine vente aux enchères conjointe aura lieu le 15 mai 2018.
  • Les objectifs de réduction des GES de l’Ontario sont établis par la loi. Étant donné que le plafonnement de la pollution de l’Ontario baisse chaque année, la province est en bonne voie de réaliser ses objectifs de réduction des GES pour l’avenir.
  • L’Ontario a réalisé ses objectifs de réduction des GES pour 2014 en fermant ses centrales de production d’électricité au charbon, ce qui a également contribué à assainir l’air dans la province, où l’on ne déclenche maintenant presque plus d’alertes au smog.
  • Un rapport* de la Clean Economy Alliance n’a établi aucune preuve que la tarification du carbone nuit à l’économie de l’Ontario. (* En anglais seulement.)
  • Dans son récent rapport de progrès sur la réduction des GES, la commissaire à l’environnement de l’Ontario a félicité la province de s’être jointe au meilleur système de plafonnement et d’échange de la Western Climate Initiative (WCI).
  • Une analyse* indépendante d’experts d’EnviroEconomics révèle qu’une taxe sur le carbone coûterait presque deux fois plus cher, mais qu’elle ne serait plus efficace que du tiers, par rapport à un programme de plafonnement et d’échange commun. (* En anglais seulement.)

Ressources additionnelles

Citations

« L’Ontario a fait d’incroyables progrès dans la lutte contre le changement climatique – ce n’est pas le moment de faire marche arrière, maintenant que nous constatons toute l’efficacité du marché commun du carbone. L’économie croît, les entreprises s’adaptent, et les revenus que procure ce marché aident les familles à devenir plus écoénergétiques et le gouvernement à réduire les coûts, dont ceux des transports en commun et des thermostats intelligents. Un avenir sobre en carbone, c’est un avenir prometteur – et il est à notre portée. Mais il convient que le gouvernement mène les efforts visant à l’atteindre. On ne peut bâtir une économie propre et moderne sans apposer un prix sur la pollution. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

« Ma visite d’aujourd’hui en Ontario est motivée par l’engagement que la première ministre Wynne partage avec la Californie envers la lutte contre la pollution par le carbone et envers la création d’emplois – deux objectifs que notre marché commun du carbone nous aide à concrétiser. Nous n’avons pas d’autre choix que d’aller de l’avant, peu importe les obstacles ou l’opposition que nous pourrions rencontrer. »

Jerry Brown

gouverneur de la Californie

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement