Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Une solide économie qui mise sur le mieux-être et l'avenir

Communiqué archivé

Une solide économie qui mise sur le mieux-être et l'avenir

L’Ontario passe à l’action pour soutenir une croissance économique continue

Cabinet du premier ministre

Aujourd'hui, la première ministre Wynne était à l'assemblée générale annuelle de la Chambre de commerce de l'Ontario, à Hamilton, pour discuter avec des représentants du milieu des affaires de la vigueur de l'économie ontarienne et des prochaines étapes du plan du gouvernement axé sur le mieux-être et l'avenir.

Le chômage en Ontario a atteint le taux le plus bas en près de deux décennies et, depuis 2014, la province est en tête des chiffres de croissance parmi les pays du G7. Nous continuons d'être un chef de file en Amérique du Nord au chapitre des investissements d'entreprises et nous accélérons l'avancement de notre objectif de voir 70 % de nos travailleurs posséder un diplôme d'études postsecondaires ou un certificat d'apprentissage d'ici 2020, soit deux fois plus que la moyenne des pays de l'OCDE.                         

L'économie de l'Ontario est plus vigoureuse aujourd'hui qu'elle l'a été depuis des années, mais elle nous pose aussi des défis. En cette période de changements économiques rapides, chaque province et chaque état connaissent des perturbations et des déplacements de main-d'œuvre, naviguent dans l'incertitude commerciale et luttent contre le fait que les gains économiques ne sont pas largement partagés avec les travailleurs. Ce qui distingue l'Ontario, c'est la façon dont son gouvernement a réagi en exigeant des milieux de travail plus équitables et en investissant dans les gens et leur capacité de prendre soin de leur famille et de progresser dans l'économie. La première ministre a souligné un plan en matière d'emplois qui comprend :

  • Des investissements record dans l'infrastructure publique — nous bâtissons des routes, des réseaux de transport en commun, des écoles et des hôpitaux afin de créer des emplois pour la génération actuelle tout en préparant la province à son avenir
  • Le Fonds pour l'emploi et la prospérité — nous contribuons à former des partenariats stratégiques visant à aider les entreprises à prendre de l'expansion et à embaucher plus de personnel
  • La Stratégie ontarienne pour le commerce mondial — nous entreprenons des missions commerciales internationales et soutenons les exportateurs afin qu'ils puissent prendre de l'expansion et réussir à l'échelle mondiale, ce qui contribue à créer des emplois et à attirer de nouveaux investissements en Ontario
  • L'apprentissage, l'éducation et la formation — nous avons modernisé le système d'apprentissage auquel accèdent actuellement 68 000 apprentis actifs et l'élargissons grâce à la Stratégie ontarienne pour l'apprentissage, nous avons offert l'exemption des frais de scolarité des collèges et des universités à 235 000 étudiants, et nous avons mis en œuvre une stratégie visant à combler le déficit de compétences en augmentant le nombre de diplômés en sciences, en technologies, en génie et en mathématiques (STGM), notamment en intelligence artificielle, afin d'assurer aux étudiants et aux étudiantes de meilleures expériences d'apprentissage pratique
  • Une grande expansion des services de garde d'enfants — nous avons augmenté de 82 % les dépenses consacrées à la petite enfance et à la garde d'enfants depuis 2014 dans le but d'offrir plus de places de garderie à moindre coût, et ainsi d'aider les parents à réintégrer le marché du travail

La première ministre a également félicité les chefs d'entreprise d'être les créateurs d'emplois qui contribuent à bâtir une économie plus solide et a affirmé que la plus grande force de l'Ontario est sa population. Lorsque les gens ne sont pas en mesure de prendre soin d'eux-mêmes et de leur famille ou qu'ils se retrouvent dans des situations où leur dur labeur n'est pas récompensé par un juste salaire, les fondements économiques de l'Ontario en souffrent. C'est pourquoi les prochaines étapes du plan du gouvernement axé sur le mieux-être et l'avenir offriront plus de soutien aux personnes et assureront un milieu de travail plus équitable. Voici comment le gouvernement y parviendra :

  • Nous offrirons la gratuité des services agréés de garde préscolaire pour les enfants de 2,5 ans jusqu'à ce qu'ils puissent entrer à la maternelle, et ce à partir de 2020, ce qui permettra aux familles d'économiser annuellement jusqu'à 17 000 $ par enfant et aux parents de retourner au travail au moment qui leur convient
  • Nous ferons passer le salaire minimum à 15 $ l'heure au 1er janvier 2019, ce qui représentera une augmentation de 2 000 $ pour les travailleurs à temps plein qui touchent le salaire minimum, dont la plupart travaillent dans de grandes entreprises
  • Nous élargirons l'Assurance-santé Plus à toutes les personnes de 65 ans et plus en 2019, à la suite de quoi la moitié de la population provinciale bénéficiera de la gratuité des médicaments d'ordonnance couverts
  • Nous ferons un investissement sans précédent de 2,1 milliards de dollars sur quatre ans pour transformer les services de santé mentale et de lutte contre la toxicomanie
  • Nous améliorerons les soutiens offerts aux aînés et à leurs aidants, notamment grâce à un financement de 650 millions de dollars supplémentaires sur trois ans visant à accroître les services de soins à domicile
  • Nous avons mis en œuvre le Plan pour le logement équitable, qui a calmé la surchauffe de l'immobilier résidentiel et intensifié les mesures de contrôle des loyers afin de protéger tous les locataires contre la hausse abusive des loyers

L'économie de l'Ontario affiche de très bons résultats ces dernières années. Tirant parti de ces gains, le gouvernement va redoubler ses efforts pour les partager plus équitablement. Ainsi, il allégera la pression exercée sur les familles de travailleurs, soutiendra les personnes aidantes et créera des possibilités d'avenir.

Faits en bref

  • Le taux de chômage en Ontario est de 5,5 %, le plus bas en plus de 17 ans. L’année dernière, le nombre d’emplois a augmenté de 128 400, ce qui équivaut en moyenne à près de 500 nouveaux emplois par jour ouvrable.
  • Soixante pour cent des travailleurs qui touchent le salaire minimum sont des femmes et le Centre canadien de politiques alternatives a constaté que la grande majorité des travailleurs qui bénéficieront de la hausse du salaire minimum à 15 $ l’heure ont plus de 20 ans et que bon nombre d’entre eux travaillent pour de grandes entreprises de plus de 500 employés.
  • L’accès accru à des services agréés de garde d’enfants abordables et sécuritaires est la plus importante recommandation du Comité directeur de la Stratégie pour l’équité salariale entre les sexes pour combler l’écart salarial entre les sexes. Depuis 2012-2013, le gouvernement a augmenté de 45 % le nombre de places de garderie agréée en Ontario, le portant à 427 000.
  • Selon un rapport de 2017 de McKinsey & Company intitulé The Power of Parity: Advancing Women’s Equality in Canada, l’amélioration de l’équité salariale entre les sexes au sein des lieux de travail et dans la société pourrait faire croître de jusqu’à 60 milliards de dollars le PIB de l’Ontario au cours de la prochaine décennie.
  • Grâce aux changements apportés par l’Ontario au RAFEO visant à offrir l’exemption des frais de scolarité, le nombre de bénéficiaires du régime a augmenté de 16 %, et 95 % d’entre eux reçoivent maintenant une forme de subvention non remboursable.
  • Les investissements de la province dans l’éducation ont fait passer le taux de diplomation à l’école secondaire de 68 % en 2004 à 86,5 %, un record.

Ressources additionnelles

Citations

« Une économie solide et une province où chacun peut recevoir les soins dont il a besoin, une bonne éducation et bénéficier des meilleures chances de réussites – on ne peut concevoir la première sans la seconde. Si les gens ne sont pas soutenus, l’économie ne peut décoller. Nous avons fait de gros gains économiques ces dernières années en investissant dans nos gens. Malgré cela, les travailleurs continuent à subir une forte pression. Un réel fardeau pèse sur les familles. Les Ontariens et les Ontariennes ont besoin que leur gouvernement intervienne et défende leurs intérêts. C’est pour cela que nous faisons maintenant le choix délibéré d’investir dans le mieux-être et l’avenir, et d’exiger des salaires plus équitables pour les travailleurs. Ce faisant, nous améliorerons la qualité de vie de nos gens et renforcerons notre économie en la rendant plus compétitive. »

Kathleen Wynne

première ministre de l’Ontario

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi