Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du premier ministre Doug Ford sur la réunion du Conseil de la fédération à Saint Andrews, au Nouveau-Brunswick

Déclaration

Déclaration du premier ministre Doug Ford sur la réunion du Conseil de la fédération à Saint Andrews, au Nouveau-Brunswick

Cabinet du premier ministre

La réunion d'été du Conseil de la fédération s'étant achevée avec beaucoup de succès à Saint Andrews, au Nouveau-Brunswick, le premier ministre Doug Ford a fait aujourd'hui la déclaration suivante :

« Je tiens à remercier la population du Nouveau-Brunswick d'avoir si chaleureusement accueilli la conférence cette année. Ça a été une excellente occasion de rencontrer face à face mes homologues premiers ministres et de discuter avec eux de dossiers d'importance mutuelle. Les différences entre nos provinces et certaines de nos affiliations politiques ne nous ont pas empêchés de trouver un terrain d'entente sur plusieurs dossiers particulièrement importants. C'est avec fierté que j'ai représenté les intérêts de l'Ontario lors de ces échanges productifs.

J'ai estimé qu'il était essentiel d'aborder avec les premiers ministres du Québec, du Manitoba et de la Saskatchewan la question des personnes qui franchissent illégalement la frontière, car leurs provinces sont particulièrement concernées par cette situation. Nous avons convenu que le gouvernement fédéral devrait dédommager entièrement les provinces pour les coûts associés à sa décision d'ouvrir les frontières nationales. Nous avons également réussi à obtenir un consensus plus large de tous les premiers ministres du Canada quant à la nécessité pour le gouvernement fédéral d'indemniser les provinces touchées.

C'est également avec fierté que je fais front commun avec le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, afin de nous inscrire en faux contre le pouvoir du gouvernement fédéral d'imposer une taxe sur le carbone à ceux et celles qui travaillent fort et à leur famille. Les contribuables de l'Ontario ne devraient pas avoir à subir une taxe punitive sur le carbone qui compromet la compétitivité de notre province et augmente indûment le coût de la vie.

Les premiers ministres des provinces et territoires du Canada ont convenu de se serrer les coudes afin de protéger les emplois au cours des renégociations de l'ALENA et de réduire les obstacles au commerce interprovincial.

J'envisage avec enthousiasme de continuer à travailler en étroite collaboration avec mes homologues premiers ministres. Ce faisant, j'accorderai toujours la priorité aux familles de l'Ontario. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement