Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Allocution du premier ministre Doug Ford à la conférence annuelle de l'AMO

Discours

Allocution du premier ministre Doug Ford à la conférence annuelle de l'AMO

Cabinet du premier ministre

L'ALLOCUTION DÉFINITIVE FAIT FOI

Bonjour à toutes et à tous.

Merci beaucoup pour cette aimable présentation et pour votre accueil chaleureux.

Mes amis, je suis ravi d'être avec vous aujourd'hui...

...et d'être de retour dans la belle ville d'Ottawa.

Je veux commencer par souligner l'excellent travail qu'effectue l'AMO pour attirer l'attention de notre gouvernement sur les problèmes auxquels font face les municipalités.

Et je tiens à remercier mon ami Steve Clark, ministre des Affaires municipales et du Logement, et son équipe pour le travail remarquable qu'ils font au nom de notre gouvernement dans le cadre de cette conférence.

Je suis profondément convaincu de l'importance d'un dialogue honnête et ouvert avec les municipalités.

Je suis un ancien conseiller municipal de Toronto.

Et à ce titre, je suis bien conscient que c'est souvent au palier municipal que le gouvernement est le plus engagé dans la vie quotidienne des Ontariennes et des Ontariens.

Les décisions que vous prenez, qu'elles portent sur la prestation des services ou les investissements dans l'infrastructure, ont des répercussions concrètes sur la vie quotidienne des résidents de l'Ontario.

Et vous recevez chaque jour les témoignages des membres de vos communautés qui vous rappellent à qui vous devez rendre des comptes et pour qui nous travaillons tous.

Cela a été mon expérience lorsque j'ai travaillé à l'administration municipale.

Ceci dit, comme nous le savons tous, la Ville de Toronto a quitté l'AMO quelques années avant mon élection.

Et bien qu'il incombe évidemment à la Ville et aux autres membres de l'AMO de prendre leurs propres décisions...

...il est de mon point de vue qu'en ne participant pas aux activités de l'Association, Toronto se prive d'une occasion.

S'il y a une chose que mon travail au conseil municipal m'a apprise et que chacun ici comprendra...

... c'est que si vous ne respectez pas le contribuable...

...il ne manquera pas de vous rappeler que c'est pour lui que vous travaillez!

C'est une leçon que j'applique aussi à mes nouvelles fonctions.

Car, quel que soit le palier auquel nous travaillons...

...nous servons tous le même contribuable.

La protection du contribuable était l'un des thèmes clés de notre campagne provinciale cette année.

Et pour les élus ici présents aujourd'hui, ce sera certainement un thème de votre campagne cet automne.

Nous avons toutes et tous l'obligation de respecter le contribuable et de lui fournir des services de manière efficace et efficiente.

Nous devons nous engager à toujours lui donner la priorité.

C'est cet engagement qui oriente tous les efforts de notre gouvernement.

C'est simple : nous travaillons pour la population

La semaine dernière, l'Assemblée législative de l'Ontario s'est ajournée.

Nous l'avions convoquée immédiatement après notre entrée en fonction, avec la conviction que de nombreux dossiers prioritaires ne pouvaient attendre l'automne.

Bon nombre de ces priorités sont liées à votre travail.

Cela commence par les projets dits « d'énergie verte ».

Le gouvernement précédent a décidé d'installer des parcs éoliens et solaires à proximité de collectivités qui n'en veulent pas.

Comme si cela ne suffisait pas, il a fait grimper les factures d'électricité du contribuable qui travaille fort afin de financer des contrats d'énergie qui ne profitent qu'à des initiés.

En fait, la Loi sur l'énergie verte a instauré le plus important transfert d'argent des familles à revenu faible et modeste aux bien nantis que l'Ontario ait jamais connu.

Et ce gouvernement a poursuivi ces pratiques jusqu'en plein milieu de la campagne électorale, en approuvant le projet de parc éolien de White Pines dans le comté de Prince Edward.

Nous avons mis un terme à tout cela. L'une des premières mesures de notre gouvernement a été d'annuler 758 projets d'énergie renouvelable inutiles, et d'annuler le projet de parc éolien de White Pines.

Nous réalisons ainsi une économie de 790 millions de dollars pour le contribuable.

L'époque de la Loi sur l'énergie verte touche à sa fin.

Et vous pouvez compter sur nous pour vous consulter afin de déterminer vos priorités.

Nous avons promis de lutter contre la criminalité du XXIe siècle, et de protéger les familles et les citoyens respectueux des lois.

Pour ce faire, nous accordons à nos forces de l'ordre les outils et les ressources dont elles ont besoin pour protéger nos familles et nos communautés de la criminalité.

Nous investissons plus de 182 millions de dollars pour la mise en place de neuf nouveaux détachements de la Police provinciale qui seront dotés des technologies du maintien de l'ordre les plus modernes.

Nos policiers auront ainsi ce dont ils ont besoin pour faire face aux criminels.

Vous pouvez compter sur nous pour être prêts pour la légalisation du cannabis au Canada. Nous disposerons d'un système qui protégera les consommateurs, assurera la sécurité de nos enfants et de nos communautés, et portera un coup aux activités de vente illégale.

Cela comprendra un investissement de 40 millions de dollars sur deux ans pour vous aider à vous préparer vous aussi à la légalisation du cannabis.

Nous vous consulterons et, surtout, nous vous donnerons les moyens de bien faire les choses.

Nous présenterons un projet de loi qui, s'il est adopté, vous donnera le droit de décider si vous voulez que des magasins de cannabis aient pignon sur rue dans vos communautés.

Nous avons également pris des mesures pour améliorer l'efficacité des administrations locales de Toronto, de York, de Peel, de Niagara et de Muskoka, grâce à la Loi sur l'amélioration des administrations locales.

Vous avez eu l'occasion de découvrir les mesures que cette loi met en place, et permettez-moi de vous dire qu'elles nous enthousiasment. Nous allons faire économiser 25 millions de dollars au contribuable et améliorer la prise de décisions à l'échelle de la ville.

Les commentaires que nous avons reçus de la population à ce sujet ont été extrêmement positifs.

On m'a déjà demandé si j'ai l'intention de présenter une loi similaire ici à Ottawa, ou ailleurs dans la province.

En réponse, je dirais que bon nombre des problèmes qui touchent Toronto lui sont propres. Et c'est une ville qui fait encore l'objet de sa propre loi.

Quant aux municipalités régionales touchées par les changements mis en place, elles ont en commun de s'être vu imposer par le gouvernement précédent de nouveaux présidents de conseil régional élus en 2016.

La dernière chose dont une municipalité a besoin, c'est un palier de politiciens élus supplémentaire. Cela ne contribue en rien à une meilleure prise de décisions.

Ces problèmes étaient propres à ces administrations, et nous n'avons pas l'intention de mettre en place à l'avenir des mesures de ce type dans d'autres régions.

Ce que nous voulons faire, c'est former un partenariat avec vous.

Lors de mes déplacements dans toute la province, je me suis entretenu avec de nombreux maires, conseillers municipaux, présidents de conseil et autres représentants.

Et où que je me trouve, que ce soit à Kenora ou à Cornwall, le message que je reçois est unanime.

Vous voulez un partenaire provincial qui prend en compte vos besoins et ceux de votre communauté, plutôt que ceux des initiés et des lobbyistes.

Vous voulez un partenaire qui vous aide à investir et à créer de bons emplois dans votre communauté.

Un partenaire qui réduit les formalités administratives et fait avancer les choses.

Un gouvernement qui envoie le message clair que l'Ontario est ouvert aux affaires.

Et nous avons déjà agi en ce sens, pour créer des emplois et protéger les emplois existants en Ontario.

Nous avons protégé les 7 000 emplois qui dépendent de la centrale nucléaire de Pickering.

Nous allons également réduire le fardeau fiscal des entreprises afin d'attirer les investissements et de favoriser la création d'emplois partout en Ontario.

Nous allons faire tout ce qui sera nécessaire pour protéger les emplois locaux dans notre province, qu'importe l'évolution du différend commercial entre le gouvernement fédéral et les États-Unis.

Nous avons promis par exemple d'agir pour que cela bouge en Ontario comme jamais auparavant.

Dans des villes comme Ottawa, Kitchener-Waterloo, Hamilton, London, Brampton et Mississauga...

...cela signifie l'attribution des fonds nécessaires pour les aider à mettre en place de grands projets de transport en commun.

Ailleurs en Ontario...

...cela signifie que nous remettrons les routes en état pour les millions de familles, de travailleurs et d'entreprises qui en dépendent au quotidien.

Et nous leur permettrons de profiter de ces routes à un moindre coût, en réduisant le prix de l'essence de 10 cents le litre.

Lorsque j'ai prêté serment à titre de premier ministre, j'ai déclaré que notre gouvernement n'oublierait jamais qu'il doit cette opportunité aux gens de notre grande province.

Ils nous ont accordé leur confiance et comptent sur nous pour tenir nos promesses et travailler en leur nom sans relâche, jour après jour.

Pendant des années, la population de l'Ontario a été victime de mauvaise gestion financière, de niveaux d'endettement records et de la dégradation des infrastructures.

J'ai appris lorsque j'étais conseiller municipal que, pour résoudre les grands problèmes, les grandes solutions commencent souvent par quelque chose de simple.

Comme un appel téléphonique d'une personne de votre communauté qui a besoin d'aide.

Nous serons toujours à l'écoute de la population.

Nous travaillerons fort avec vous, parce que vous savez quels sont les besoins quotidiens des membres de nos communautés.

Et ensemble, nous ferons atteindre à l'Ontario de nouveaux sommets.

Merci.

Partager

Sujets

Gouvernement