Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les créateurs d'emplois de la province appuient les efforts du gouvernement pour un Ontario ouvert aux affaires

Communiqué

Les créateurs d'emplois de la province appuient les efforts du gouvernement pour un Ontario ouvert aux affaires

L’élimination des fardeaux qui nuisent à l’emploi depuis trop longtemps permettra aux employeurs d’engager du personnel et aux travailleurs de trouver un emploi

Cabinet du premier ministre

NIAGARA-ON-THE-LAKE — Aujourd'hui, le premier ministre Doug Ford a pris la parole à l'occasion du Sommet économique de l'Ontario afin de présenter le plan de son gouvernement pour un Ontario ouvert aux affaires, qui vise à stimuler l'économie, à créer de bons emplois et à protéger les emplois existants dans toute la province. Ce plan comprend le projet de loi 47, Loi de 2018 pour un Ontario ouvert aux affaires, qui a été déposé à l'Assemblée législative cette semaine.

« Les politiques que nous avons annoncées cette semaine sont l'essence même de notre plan pour un Ontario ouvert aux affaires, a déclaré M. Ford. Ces réformes permettront de réduire les formalités administratives, de faire croître notre économie et de créer des emplois nouveaux et meilleurs. Nos réformes faciliteront la croissance des entreprises et l'embauche de nouveaux travailleurs, et permettront aux gens de faire avancer leur carrière ici même en Ontario. »

Au cours de son allocution, M. Ford a donné un aperçu de la prochaine étape de sa nouvelle campagne pour un Ontario ouvert aux affaires, qui verra l'installation d'une série de panneaux à des emplacements stratégiques proches des postes frontaliers partout en Ontario. Ces panneaux promouvront l'Ontario comme une destination de premier choix pour investir et créer des emplois.

Dans l'intérêt supérieur de la population, le gouvernement de l'Ontario a annoncé plus tôt cette semaine une série de modifications réglementaires et législatives. Si celles-ci sont adoptées par l'Assemblée législative, il sera plus facile pour les employeurs ontariens d'engager du personnel et plus facile pour les travailleurs de trouver un emploi et de faire avancer leur carrière dans notre province.

« Nous avons entendu haut et fort que les fardeaux réglementaires dont nous avons hérité du précédent gouvernement libéral nuisent aux entreprises et font perdre de bons emplois et des investissements à notre province, a souligné Jim Wilson, ministre responsable de la réduction des formalités administratives et des fardeaux réglementaires en Ontario. Les créateurs d'emplois de la province savent mieux que quiconque qu'il faut réduire les formalités administratives qui freinent les entreprises afin de favoriser la création d'emplois et de nouveaux investissements. »

Le ministre Wilson, Vic Fedeli, ministre des Finances et président du Conseil des ministres, ainsi que Merrilee Fullerton, ministre de la Formation et des Collèges et Universités, ont également pris la parole au cours du Sommet et se sont entretenus avec de nombreux représentants dans le cadre de tables rondes.

« Notre plan vise à faire à nouveau de l'Ontario un endroit de choix où investir, développer ses activités et créer des emplois, a dit M. Fedeli. Cela commence par la réduction des formalités inutiles. Sous le gouvernement précédent, le nombre de règlements en Ontario a plus que doublé par rapport à certaines provinces, dont la Colombie-Britannique. Ces règlements font double emploi, entraînent un gaspillage et font augmenter le coût des activités des entreprises sans pour autant protéger les gens, les familles et les entreprises de notre province. »

S'il est adopté par l'Assemblée législative de l'Ontario, le projet de loi 47, Loi de 2018 pour un Ontario ouvert aux affaires permettra à un plus grand nombre d'employeurs ontariens de contribuer à la création d'emplois et aux investissements dans notre province en éliminant les règlements inutiles, inefficaces, rigides et désuets, tout en maintenant les normes nécessaires pour assurer la sécurité et la santé des travailleuses et des travailleurs ontariens.

« Les réformes qu'entreprend actuellement notre gouvernement sont essentielles pour former de nouveaux travailleurs et créer des emplois mieux rémunérés, a expliqué la ministre Fullerton. La confiance des entreprises augmente lorsqu'une réglementation prévisible et raisonnable est en place pour garantir à chaque travailleur un lieu de travail sûr et de nouvelles possibilités de trouver un bon poste. »

« Notre gouvernement a été très clair dès son entrée en fonction — nous ouvrons l'Ontario aux affaires, a conclu M. Ford. Nous allons ramener de bons emplois dans notre province et aider toutes les familles à prendre de l'avance. »

Ressources additionnelles

Citations

« Le Syndicat des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique est favorable à la Loi de 2018 pour un Ontario ouvert aux affaires récemment présentée et aux efforts du gouvernement de l'Ontario visant à créer des emplois dans notre province en allégeant le fardeau qui pèse sur les entreprises. »

Communiqué de presse du Syndicat des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique, 26 octobre 2018

« La Fédération de l’agriculture de l’Ontario voit d’un très bon œil les modifications que notre nouveau gouvernement conservateur a apportées à la Loi de 2000 sur les normes d’emploi, à la Loi de 1995 sur les relations de travail et au système ontarien de formation des apprentis. Ces modifications assurent un plus juste équilibre entre les besoins des travailleurs et ceux des employeurs. Nous savons qu’elles aideront les petites et moyennes entreprises à garder l’Ontario au travail. »

Keith Currie

président, Fédération de l’agriculture de l’Ontario

« L’Union internationale des journaliers d’Amérique du Nord (UIJAN) appuie la décision du gouvernement Ford de dissoudre l’Ordre des métiers de l’Ontario et de se concentrer sur les mesures qui encouragent les travailleurs à embrasser les métiers spécialisés, gages d’un avenir meilleur pour eux et leurs proches. »

Joseph Mancinelli

vice-président et directeur régional, Centre et Est du Canada, UIJAN

« La Coalition of Concerned Manufacturers and Businesses of Canada soutient la décision du gouvernement Ford d’abroger les dispositions impossibles à gérer du projet de loi 148. Ayant constaté que 92 % des entreprises canadiennes comptent 100 employés ou moins, la Coalition comprend bien la difficulté de protéger tant les emplois et les travailleurs que la survie de nos entreprises. Le projet de loi 148 voulait en faire trop et plaçait dans une mauvaise posture les entreprises qui subissaient déjà des tarifs d’électricité trois fois plus élevés à cause du plan d’énergie verte et assumaient des frais additionnels découlant du système de plafonnement et d’échange, en plus de relever les défis de la compétitivité mondiale. »

Jocelyn Bamford

vice-présidente, Automatic Coating Limited et fondatrice, Coalition of Concerned Manufacturers and Businesses of Ontario

« Le gouvernement a annoncé aujourd’hui la dissolution de l’Ordre des métiers de l’Ontario – une étape importante qui contribuera à combler l’écart dans les compétences qui nuisait aux entreprises et industries de toute la province. La formation en apprentissage dans notre province est empêtrée dans les formalités administratives. Nous sommes ravis que le gouvernement prenne des mesures sérieuses pour rationaliser et améliorer la formation professionnelle. »

Linda Franklin

présidente-directrice générale, Collèges Ontario

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement