Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du premier ministre Doug Ford sur l'annonce de la fermeture de l'usine d'assemblage de General Motors Canada à Oshawa

Déclaration

Déclaration du premier ministre Doug Ford sur l'annonce de la fermeture de l'usine d'assemblage de General Motors Canada à Oshawa

Cabinet du premier ministre

Le premier ministre Doug Ford a fait aujourd'hui la déclaration suivante à la suite de l'annonce de la fermeture de l'usine d'assemblage de General Motors (GM) à Oshawa :

« C'est un jour sombre pour le personnel de l'usine d'assemblage de GM à Oshawa.

C'est un jour sombre pour les milliers de gens qui travaillent pour les centaines de fournisseurs de pièces automobiles de l'Ontario dont les activités dépendent en grande partie de cette usine, ainsi que pour la main-d'œuvre et les propriétaires de petites entreprises d'Oshawa et de la région de Durham.

Enfin, c'est un jour sombre pour les conjoints, conjointes, enfants et familles de ces travailleuses et travailleurs.

Vous êtes nombreux aujourd'hui à être bouleversés et attristés. Je sais que certains d'entre vous éprouvent également de la colère et se sentent trahis. À tous ceux et celles que touche la décision de GM, je tiens à dire ceci :

Premièrement, vous qui travaillez dans l'industrie automobile, soyez assurés que la nouvelle d'aujourd'hui ne remet aucunement en cause la qualité de votre travail. Je sais que les professionnels hautement qualifiés du secteur automobile d'Oshawa - et de partout ailleurs dans notre province - sont parmi les meilleurs au monde. Quelle déception que GM ne puisse pleinement apprécier vos compétences et en tirer parti afin de renforcer sa compétitivité. La compagnie peut prendre les décisions opérationnelles qu'elle juge appropriées, mais je suis convaincu qu'elle réalisera un jour que quitter Oshawa était une erreur.

Deuxièmement, aux gens d'Oshawa et de la région de Durham, sachez que notre gouvernement sera toujours à vos côtés.

Notre gouvernement a déjà commencé à explorer des mesures pour aider le personnel, les entreprises et les collectivités touchés à faire face aux conséquences de cette décision. Dans un premier temps, j'autoriserai Emploi Ontario à déployer son programme de Services de formation pour un réemploi rapide afin d'offrir aux travailleurs locaux touchés des services ciblés de formation et d'aide à l'emploi dans leur région dans le but de les aider à trouver un nouveau travail aussi rapidement que possible. Nous cherchons la meilleure façon d'harmoniser nos programmes afin d'assurer un soutien maximal aux employés touchés et à leur famille. Lors de nos échanges avec GM, nous avons souligné qu'il est important que la compagnie soutienne ses employés pendant cette transition difficile.

Nous appellerons également les trois paliers de gouvernement à collaborer pour aider les familles touchées à recevoir le soutien et l'aide dont elles ont besoin ainsi que pour veiller à ce que les entreprises concernées soient rapidement en mesure d'adapter leurs modèles d'affaires pour tirer parti de nouvelles possibilités.

À cet égard, nous demandons tout d'abord au gouvernement fédéral de prolonger dès maintenant l'admissibilité à l'assurance-emploi afin que les travailleurs touchés du secteur de l'automobile puissent pleinement accéder aux prestations d'assurance-emploi au moment où ils en ont le plus besoin. Des mesures similaires ont été prises pour appuyer l'industrie pétrolière de l'Alberta. Ce précédent justifie notre demande, et les Ontariennes et Ontariens sont en droit de s'attendre à ce que le gouvernement fédéral accorde le même respect aux familles de notre province qui dépendent du secteur automobile.

Nous demandons également au gouvernement fédéral de collaborer avec ses homologues américains pour éliminer tous les tarifs douaniers en place afin que les fournisseurs de pièces automobiles touchés par la fermeture de l'usine de montage d'Oshawa puissent rester concurrentiels à l'avenir.

Pour conclure, je tiens à affirmer ceci aux gens d'Oshawa, de Durham et de toute notre province : bien que l'annonce d'aujourd'hui soit une profonde déception, elle ne nous empêchera pas de faire à nouveau de l'Ontario l'une des premières destinations au monde pour la création d'emplois et les investissements.

Notre province possède d'immenses richesses naturelles et est un carrefour du commerce continental et mondial. Mais surtout, nous jouissons d'une main-d'œuvre hautement qualifiée, qui travaille fort et fait l'envie du monde entier. Malheureusement, des années de mauvaise gestion économique à plusieurs paliers de gouvernement ont entraîné le gaspillage de ces avantages. Et, aujourd'hui, des milliers de familles innocentes en paient le prix.

La bonne nouvelle, c'est que, en travaillant tous ensemble, nous pouvons venir à bout de ce problème. Notre gouvernement pour la population va travailler sans relâche afin d'ouvrir à nouveau l'Ontario aux affaires. »

FAITS EN BREF

Mesures prises à ce jour : Services de formation pour un réemploi rapide

  • Le gouvernement de l'Ontario a déployé l'équipe d'intervention spéciale des Services de formation pour un réemploi rapide d'Emploi Ontario, dont l'objectif est le suivant :
    • Coordonner l'intervention dans la région de Durham et auprès des autres collectivités touchées
    • Informer les employés, employeurs et collectivités touchés des services qui leur sont offerts
    • Assurer une coordination avec le gouvernement fédéral afin de faciliter l'accès à l'assurance-emploi et à d'autres programmes

Mesures prises à ce jour : Assurance-emploi

  • L'Ontario demande au gouvernement fédéral d'apporter son soutien, comme en d'autres périodes de difficultés économiques, afin de :
    • Prolonger de cinq semaines la période d'admissibilité à l'assurance-emploi, jusqu'à un maximum de 50 semaines, dans les régions de l'assurance-emploi touchées
    • Prolonger de 38 semaines la durée des accords de travail partagé, pour parvenir à un total de 76 semaines, et autoriser la présentation immédiate de demandes de prolongation des accords arrivés à échéance
    • Rétablir l'initiative Aide à la transition de carrière afin de former les travailleurs
    • Élaborer un plan pour augmenter la durée de la période de prestations d'assurance-emploi pour les travailleurs de longue date dans les régions de l'assurance-emploi touchées
    • Augmenter le transfert fédéral à l'Ontario pour la formation professionnelle par l'entremise de l'Entente sur le développement du marché du travail et de l'Entente sur le développement de la main-d'œuvre

Mesures prises à ce jour : Tarifs

  • Au cours des récentes négociations sur le libre-échange, le gouvernement américain a imposé des tarifs de 25 % sur l'acier canadien et des tarifs de 10 % sur les produits d'aluminium canadiens
  • Le gouvernement canadien a imposé ses propres tarifs sur l'acier, l'aluminium et divers autres produits américains
  • Ces tarifs canadiens et américains augmentent le coût du commerce transfrontalier pour les entreprises du secteur des pièces automobiles, un secteur clé de notre économie
  • L'Ontario demande au gouvernement fédéral de collaborer avec ses homologues américains pour éliminer tous les tarifs douaniers

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement