Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement pour la population ouvre l'Ontario aux affaires

Communiqué

Le gouvernement pour la population ouvre l'Ontario aux affaires

Le premier ministre dévoile un panneau et souligne que la réduction des formalités administratives facilitera la recherche d’emploi et l’embauche

Cabinet du premier ministre

SARNIA — Le premier ministre Doug Ford a annoncé aujourd'hui que, afin de mieux servir les intérêts de la population, le gouvernement de l'Ontario prend des mesures pour ouvrir la province aux affaires, stimuler la croissance économique et contribuer à la création de bons emplois locaux.

« L'Ontario est ouvert aux affaires et nous voulons que tout le monde le sache, a déclaré le premier ministre Ford. Des panneaux annonçant que "L'Ontario est ouvert aux affaires" seront bientôt installés aux postes frontaliers de notre province. »                                

Accompagné de John Yakabuski, ministre des Transports, de Jim Wilson, ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce, et de Bob Bailey, député provincial de Sarnia—Lambton, le premier ministre a dévoilé un panneau proclamant l'Ontario ouvert aux affaires, comme il l'avait promis en campagne électorale. Une série de panneaux semblables, qui seront installés à proximité de divers postes frontaliers d'un bout à l'autre de la province, enverra au monde entier un message clair, à savoir que l'Ontario est une province propice aux affaires, en bonne position pour redevenir le moteur économique du Canada.

« Les entreprises nous disent que la croissance de l'emploi commence par la réduction des formalités administratives astreignantes et néfastes pour l'emploi qui font perdre des investissements et des emplois à notre province, a ajouté M. Ford, prenant la parole près du pont Blue Water, l'un des postes frontaliers les plus achalandés du Canada. Si vous êtes prêt à travailler, vous méritez la chance de pouvoir le faire. »

« Les électeurs ont confié à notre gouvernement un mandat clair, celui d'ouvrir l'Ontario aux affaires. Pendant trop longtemps, les créateurs d'emplois de notre province ont été accablés par trop de formalités administratives, a indiqué le ministre Wilson. Nous réduisons le fardeau réglementaire qui pèse sur les créateurs d'emplois afin qu'ils puissent prospérer, demeurer concurrentiels et stimuler la croissance de l'emploi. L'Ontario est ouvert aux affaires. »            

« En 2017, plus de 32 millions de voitures et de camions ont emprunté les postes frontaliers internationaux de l'Ontario, a indiqué le ministre Yakabuski. Les panneaux sont une excellente façon de montrer à tous ceux et celles qui arrivent dans notre province que nous sommes déterminés à y attirer les entreprises et les investissements, à promouvoir la prospérité et à créer des emplois pour la population de l'Ontario. »

Le premier ministre Ford a également souligné comment le projet de loi 47, Loi de 2018 pour un Ontario ouvert aux affaires, s'il est adopté, facilitera l'embauche pour les employeurs ontariens et assurera aux travailleurs de notre province un meilleur accès à l'emploi ainsi que de meilleures possibilités d'avancement professionnel.

En outre, l'adoption du projet de loi permettrait l'élimination de règlements inefficaces, rigides et désuets qui nuisent à l'emploi, tout en maintenant des normes pour assurer la sécurité et la santé de la population ontarienne. Les mesures mises en place viseront notamment à moderniser et à transformer le système provincial des métiers spécialisés et de l'apprentissage, ce qui permettra aux employeurs de continuer à former les gens de métier qualifiés dont le marché ontarien a besoin.

Enfin, afin de contribuer à créer plus d'emplois et d'offrir aux travailleuses et aux travailleurs un plus grand nombre de possibilités, la nouvelle Loi éliminerait les plus importants fardeaux instaurés en vertu du projet de loi 148 du gouvernement précédent, qui pèsent sur les entreprises ontariennes et freinent la croissance de l'emploi.

« Nous voulons qu'il soit facile pour les entreprises d'investir en Ontario. Cela signifie que nous devons maintenir les règlements qui promeuvent efficacement et logiquement les intérêts de la population, et éliminer ceux qui, au contraire, y portent atteinte, a conclu M. Ford. Notre gouvernement a été clair dès son entrée en fonction : nous voulons ouvrir l'Ontario aux affaires, attirer à nouveau de bons emplois dans notre province et aider toutes les familles à progresser. »

Faits en bref

  • Le projet de loi 47 maintiendrait le salaire minimum à 14 $ l’heure le 1er janvier 2019 et établirait une pause de 33 mois des hausses annuelles du salaire minimum liées à l’inflation, qui reprendraient en 2020.
  • Pour la première fois dans l’histoire de l’Ontario, le projet de loi 47 donnerait aux travailleurs droit à trois jours de congé pour une maladie personnelle, à deux jours de congé pour un deuil et à trois jours de congé pour des responsabilités familiales par an.
  • Le projet de loi 47 conserverait le droit des travailleurs en Ontario de bénéficier de trois semaines de vacances payées après cinq ans au service du même employeur et protègerait les dispositions se rapportant aux congés payés dans les cas de violence familiale et sexuelle affectant une employée ou son enfant.
  • Le projet de loi 47 établirait un ratio d’un compagnon par apprenti pour chaque métier pour lequel des ratios sont établis, appliquerait un moratoire sur le classement et le reclassement des métiers, et prévoirait la dissolution progressive de l’Ordre des métiers de l’Ontario.
  • Le pont Blue Water occupe la deuxième place en matière d’achalandage commercial pour un poste frontalier reliant le Canada aux États-Unis, comptabilisant plus de 4,6 millions de passages en 2017.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement