Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les premiers ministres Ford et Legault demandent une indemnisation fédérale pour le franchissement illégal des frontières par les migrants

Communiqué

Les premiers ministres Ford et Legault demandent une indemnisation fédérale pour le franchissement illégal des frontières par les migrants

Fardeau du coût inacceptable pour les provinces

Cabinet du premier ministre

MONTRÉAL — Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et le premier ministre du Québec, François Legault, demandent au gouvernement fédéral de rembourser à leur province respective le coût du soutien aux migrants illégaux provenant des États-Unis.

Les premiers ministres Ford et Legault se sont engagés à travailler ensemble sur cette question à la suite des discussions qui ont eu lieu à Montréal, lors de la réunion des premiers ministres, et à veiller à ce que le gouvernement fédéral dédommage entièrement les provinces pour les coûts découlant de cette décision unilatérale et politique.

« Les effets sur nos services sociaux et nos systèmes d'éducation sont ressentis par les plus vulnérables dans les villes et les collectivités de l'Ontario et du Québec, a déclaré M. Ford. Le gouvernement fédéral a pris la décision délibérée d'encourager les migrants à entrer illégalement au Canada, tout en laissant les provinces payer la note. Il est temps que le gouvernement fédéral assume l'entière responsabilité des échecs de sa propre politique et qu'il paie sa juste part. »

Selon un rapport du directeur parlementaire du budget (DPB) fédéral, chaque migrant coûte au gouvernement fédéral plus de 14 300 $, soit un total de 340 millions de dollars pour 2017-2018. Le DPB estime que ces coûts atteindront, en 2019-2020, plus de 16 600 $ par migrant, soit un total de 396 millions de dollars. Le rapport n'inclut pas les centaines de millions de dollars déjà dépensés par l'Ontario et le Québec pour couvrir les frais de logement, d'aide juridique, d'aide sociale et d'éducation. Les deux provinces ont également demandé au gouvernement fédéral de montrer qu'il disposait d'un plan crédible pour la gestion de la frontière.

« Nous ne trouvons pas acceptable l'offre du gouvernement fédéral qui est actuellement sur la table, car elle ne tient pas compte des coûts importants engagés par le Québec et l'Ontario pour accueillir les migrants dans le contexte actuel. Le gouvernement fédéral doit assumer ses responsabilités et veiller à ce que nos deux gouvernements soient entièrement remboursés », a déclaré le premier ministre Legault.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement