Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Discours du premier ministre Ford à la conférence annuelle 2019 de l'Association des municipalités de l'Ontario

Discours

Discours du premier ministre Ford à la conférence annuelle 2019 de l'Association des municipalités de l'Ontario

Cabinet du premier ministre

Sous réserve de modifications :

Bonjour. Merci pour cette aimable présentation.

Je suis ravi d'être parmi vous aujourd'hui.

Je tiens à remercier toute l'équipe de direction de l'Association des municipalités de l'Ontario (AMO) pour les efforts consacrés à l'organisation de la conférence de cette année.

Je remercie également le maire Jim Watson, qui fait un travail fantastique, ainsi que son conseil municipal de nous accueillir dans la belle ville d'Ottawa.

Je veux exprimer ma reconnaissance à tous les membres de mon excellente équipe ministérielle, en particulier Steve Clark, pour les efforts qu'ils mènent au nom de notre gouvernement ainsi que les nombreux membres du groupe parlementaire qui se joignent à nous aujourd'hui — et il y en a trop pour tous les nommer. Merci d'être des nôtres.

Nous tiendrons plus de 900 rencontres au cours de cette conférence.

J'accorde une très grande importance aux relations de notre gouvernement avec les municipalités.

Nous sommes convaincus que l'édification d'un Ontario plus fort doit commencer par des investissements dans sa population.

Nous devons aider nos concitoyens en élaborant des solutions à partir de la base au lieu de les imposer d'en haut, depuis Queen's Park.

C'est la raison pour laquelle notre gouvernement s'est engagé à établir de solides partenariats locaux avec nos municipalités.

Cela commence par des initiatives mises de l'avant avec les municipalités afin de procéder à des investissements stratégiques sans précédent à l'échelle locale — dans les écoles, les hôpitaux, le transport en commun, les routes et d'autres éléments cruciaux de notre infrastructure.

Au cours des dix prochaines années, le gouvernement prévoit d'investir 144 milliards de dollars dans des projets locaux aux quatre coins de la province.

Cela comprend plus de 90 milliards de dollars au seul chapitre des réseaux de transport en commun et des routes provinciales afin de faciliter le déplacement des personnes et le transport des marchandises.

Nous avons présenté au gouvernement fédéral 350 propositions d'investissements clés dans le transport en commun, les écoles et les hôpitaux, y compris 201 projets de transport en commun en dehors de la région du grand Toronto et de Hamilton et 144 projets de routes et de ponts dans les collectivités rurales et du Nord de l'Ontario.

Notre plan décennal d'immobilisations affecte également 17 milliards de dollars à la construction et à la rénovation de nos hôpitaux.

Nous investissons 13 milliards de dollars pour construire de nouvelles écoles et 1,4 milliard de dollars pour rénover les écoles existantes.

Enfin, nous investissons 315 millions de dollars afin d'améliorer et d'élargir le service Internet et cellulaire dans un nombre accru de collectivités rurales et éloignées.

Je suis ravi d'être le premier à vous faire part aujourd'hui de l'excellente nouvelle que l'Ontario acceptera à compter du 3 septembre 2019 les demandes au volet Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives du programme d'infrastructure fédéral Investir dans le Canada.

Cela représente 1 milliard de dollars affectés à d'importants projets locaux comme des centres communautaires et culturels ainsi que des installations sportives.

Nous vous accordons le temps nécessaire pour que vous puissiez vous préparer et, en septembre, nous prendrons connaissance de vos demandes avec grand intérêt.

C'est ce que nous voulons dire quand nous parlons d'investissements fondamentaux.

Quand nous parlons d'investir dans la population.

Ce qui m'amène à la raison pour laquelle notre gouvernement juge si importants ces investissements dans nos collectivités locales.

Vous me connaissez, je crois en l'importance de parler franchement.

Ce n'est un secret pour personne que notre province a hérité du gouvernement précédent d'une dette et d'un déficit énormes.

Mais nous n'avons pas hérité seulement de ce déficit, mais aussi de systèmes mis à mal — de la médecine de couloir, des écoles qui tombent en ruines, des métros et des autobus bondés, des élèves qui échouent aux mathématiques et des services sociaux moribonds.

Nous ne pouvons continuer à dépenser sans compter pour régler ces problèmes, comme l'ont fait nos prédécesseurs par le biais de grandes tactiques imposées d'en haut.

Ce ne serait faire preuve ni de compassion ni d'une approche durable.

Nous choisissons plutôt de retrousser nos manches afin de construire ensemble l'avenir de l'Ontario.

Les municipalités savent comment optimiser chaque dollar, car elles savent où il est le plus nécessaire.

L'idéal n'est pas que Queen's Park impose aux municipalités des solutions prétendument universelles.

Si nous voulons obtenir de bons résultats, nous devons donner aux municipalités le soutien et les outils nécessaires pour qu'elles jouissent d'une plus grande souplesse dans l'établissement de leurs budgets afin de trouver des économies et des gains d'efficience, et de moderniser la prestation des services.

Plus tôt cette année, notre gouvernement a institué le Fonds pour la vérification et la responsabilisation et j'ai appris avec grande satisfaction que 90 % d'entre vous ont accepté notre offre de couvrir les frais d'examens détaillés de vos budgets.

Je vous en suis particulièrement reconnaissant, car nous avons fait la même offre aux conseils scolaires, mais seulement deux d'entre eux en ont profité. C'est décevant.

Ces examens constituent un investissement de 7 millions de dollars visant à aider les conseils scolaires et les grandes municipalités à protéger les services publics de base pour les générations futures.

De plus, notre gouvernement a établi un fonds de modernisation municipale de 200 millions de dollars qui vise à aider 405 municipalités rurales et de petite taille à réaliser des gains d'efficience et à planifier leur avenir.

Il est vrai que certaines des mesures que nous avons prises pour régler les problèmes dont nous avons hérité sont venues très rapidement, mais il est également vrai que nous nous sommes mis à votre écoute.

Aujourd'hui, je suis ravi de vous annoncer que nous accordons du financement de transition pour votre processus budgétaire en 2020 dans l'objectif d'aider nos partenaires municipaux à atteindre une meilleure durabilité financière et à protéger l'avenir des services publics. Vous pourrez ainsi continuer à fournir les services importants sur lesquels compte la population au quotidien, comme les services de santé publique et de garde d'enfants.

Nous augmentons le financement des services d'ambulance terrestre de près de 4 % cette année, et il augmentera encore en 2020.

Nous veillerons également à ce que la structure du Fonds de partenariat avec les municipalités de l'Ontario ne soit pas modifiée pour l'année 2020, afin de vous offrir une plus grande certitude en matière de planification financière. 

Voilà le premier volet de notre approche : donner à nos partenaires municipaux plus de souplesse dans leurs budgets et s'assurer qu'ils peuvent offrir de la valeur au contribuable, car il n'y a qu'un contribuable.

Mais il est également important de s'assurer que la province n'entrave pas votre réussite.

Les formalités administratives et le fardeau réglementaire empêchent les collectivités locales de se concentrer sur l'essentiel : les services de première ligne dont les gens dépendent chaque jour.

Nous nous attaquons à la quantité affolante d'exigences provinciales en matière de rapports — plus de 400 rapports à envoyer chaque année à 16 ministères différents, pour être exact.

Grâce à un travail de premier ordre dirigé par le ministre Clark, nous avons repéré 94 exigences de rapport qu'il convenait d'éliminer et 27 autres rapports à consolider ou à simplifier.

Et ce n'est qu'un début. 

Notre gouvernement a redonné leur voix aux municipalités lorsqu'il s'agit d'accueillir des projets d'énergie renouvelable et a éliminé la Loi sur l'énergie verte, l'une des pires mesures législatives jamais adoptées dans notre province, qui empêchait les collectivités locales de participer à ces importantes décisions de planification.

La réduction des formalités administratives est également un élément crucial de notre Plan d'action pour l'offre de logements.

Parmi nos mesures les plus mémorables, nous avons éliminé une règle qui exigeait des municipalités qu'elles effectuent une évaluation environnementale avant de pouvoir déneiger leurs rues.

Vous imaginez ça? C'est comme si vous deviez obtenir un permis du gouvernement chaque fois que vous voulez déneiger votre allée de garage.

C'est le genre de formalités dont ont longtemps souffert nos municipalités.

En guise de conclusion, je tiens à remercier chacun et chacune d'entre vous qui êtes présents ici aujourd'hui.

Vous tous représentez le palier de gouvernement qui est le plus proche des gens.

J'ai parcouru toutes les régions de notre province et rencontré les maires et mairesses de nos villes, qui sont de véritables champions pour leurs collectivités et leurs électeurs.

Notre gouvernement a travaillé avec les maires Scarpitti, Barrow et Bevilacqua afin qu'ils puissent offrir un meilleur service de métro aux gens de la région de York.

Nous avons travaillé avec les maires Holder et Preston à London et à St. Thomas pour faciliter les déplacements des gens grâce à des projets de transport en commun rapide par autobus.

Je me suis joint au maire de Collingwood, Brian Saunderson, à l'occasion du festival Elvis. Et j'ai travaillé avec le maire de Bracebridge, Graydon Smith, le maire de Muskoka Lakes, Phil Harding, et le maire de Huntsville, Scott Aitchison, pour faire face aux inondations.

Ces expériences m'ont permis d'observer le dévouement dont font preuve les maires et mairesses de l'Ontario pour servir la population.

Notre équipe parlementaire compte d'ailleurs des hommes et des femmes exemplaires qui ont travaillé eux aussi à l'échelle municipale.

Le ministre Clark et le ministre Fedeli sont d'anciens maires. Monte McNaughton et Doug Downey ont été conseillers municipaux.

De nombreux autres membres de notre équipe ont été à votre place et leurs efforts ont contribué à améliorer le quotidien de leurs collectivités.

Nous savons que les enjeux dont vos électeurs vous font part sont pour eux d'une grande importance.

J'ai été moi-même conseiller municipal à Toronto pendant quatre ans et je ne saurais vous dire le nombre de fois que j'ai rencontré des électeurs confrontés à des situations inconcevables.

Il est temps de redonner les rênes aux collectivités locales afin qu'elles puissent gérer elles-mêmes leurs affaires.

Cela fait partie de la démarche de dialogue continu que notre gouvernement, sous l'égide du ministre Clark, entretient avec nos partenaires municipaux.

Je vous encourage à poursuivre ce dialogue.

Notre gouvernement est pleinement déterminé à vous soutenir activement afin que vous puissiez continuer à faire ce que vous faites le mieux : donner la priorité à la population.

Merci de votre présence ce matin. Je vous souhaite une conférence des plus mémorables.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement