Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario améliore le transport en commun vers le Collège Conestoga et l'Université de Waterloo

Communiqué

Le gouvernement de l'Ontario améliore le transport en commun vers le Collège Conestoga et l'Université de Waterloo

La province financera 16 projets de transport en commun dans la région de Waterloo afin de mettre l’Ontario en mouvement

Cabinet du premier ministre

KITCHENER — Le gouvernement de l'Ontario soutient les municipalités et aide les gens à se déplacer en investissant jusqu'à 4 millions de dollars dans de nouveaux projets d'infrastructure de transport en commun qui seront avantageux pour la clientèle étudiante, le corps professoral et les membres du personnel du Collège Conestoga et de l'Université de Waterloo.

« Plus de 3 000 usagers dépendent des autobus de Grand River Transit pour se rendre au Collège Conestoga chaque jour de la semaine. Il est donc clair que l'accès au transport en commun est un élément essentiel de la vie étudiante dans la région de Waterloo, a déclaré M. Ford. Notre gouvernement tient sa promesse de mettre l'Ontario en mouvement. Ces investissements aideront les étudiants et étudiantes à poursuivre leurs études et les relieront à une communauté plus large et aux emplois dont bon nombre d'entre eux ont besoin pour financer leur éducation. Cela signifie un Ontario ouvert aux affaires — un Ontario ouvert à toutes et tous. »

Le financement comprend la construction de quatre abris chauffés avec une aire pour 40 vélos ainsi qu'une protection et des commodités améliorées pour les usagers des transports en commun à l'Université de Waterloo. Le Collège Conestoga bénéficiera d'un service accru grâce à six nouveaux autobus et à neuf abribus, auvents et autres installations. Ce projet est présenté dans le cadre du volet de financement destiné au transport en commun du plan Investir dans le Canada, un programme décennal à frais partagés de 30 milliards de dollars qui aide les municipalités à réparer ou à bâtir des infrastructures cruciales. Il fait partie du plan décennal d'investissement stratégique dans l'infrastructure de l'Ontario, dont le budget de 144 milliards de dollars comprend plus de 90 milliards de dollars pour l'amélioration du transport en commun et des routes provinciales.

Le projet proposé pour Waterloo s'ajoute à 15 projets de transport en commun présentés dans la région, dont le financement provincial total pourrait atteindre 60,7 millions de dollars. Ces projets comprennent la construction du nouveau centre d'entretien des autobus de Grand River Northfield et l'achat de 30 nouveaux autobus. Ensemble, ils permettront d'étendre le réseau de transport en commun de la région afin de répondre à la demande croissante.

« Notre gouvernement s'est engagé à bâtir des infrastructures qui améliorent la qualité de vie des Ontariens et Ontariennes à l'échelle de la province, a déclaré la ministre de l'Infrastructure, Laurie Scott. L'amélioration du transport en commun renforce nos collectivités et redonne du temps aux étudiants et étudiantes afin qu'ils puissent se concentrer sur leurs études, trouver du travail, et ainsi contribuer à ouvrir l'Ontario aux affaires. »

Les projets ont été soumis au gouvernement fédéral qui déterminera leur admissibilité au programme d'infrastructure Investir dans le Canada et prendra une décision définitive sur le financement qui leur sera accordé. Certains de ces projets pourraient être mis en œuvre dès l'automne 2019.

Faits en bref

  • Grand River Transit (GRT) dessert Kitchener, Waterloo, Cambridge, Elmira, St. Jacobs, Baden, Petersburg et New Hamburg. La société exploite plus de 50 lignes de transport en commun et ses véhicules parcourent plus de 16 millions de kilomètres chaque année. En 2017, elle a enregistré plus de 19,7 millions de trajets.
  • GRT offre également des services de transport en commun spécialisés, dont un service de véhicules adaptés à domicile.
  • Le programme d’infrastructure Investir dans le Canada est un plan décennal au budget de 30 milliards de dollars dont les coûts sont partagés par le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial et les administrations locales. La part de l’Ontario par projet s’élèvera à 33,33 %, soit 10,2 milliards de dollars répartis en quatre volets : 1. Infrastructures des collectivités rurales et nordiques 2. Infrastructures de transport en commun 3. Infrastructures vertes 4. Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives.
  • Ces projets s’inscrivent dans une première série de demandes présentées au programme Investir dans le Canada à l’extérieur de la région du grand Toronto et de Hamilton (RGTH). À l’heure actuelle, la province examine encore certains d’entre eux et fera sous peu d’autres annonces à leur sujet. En outre, l’Ontario rendra publics des renseignements sur tout autre projet présenté dès qu’ils seront disponibles, le cas échéant.
  • Les investissements combinés du gouvernement fédéral, du gouvernement provincial et des administrations locales appuyant les 16 projets de transport en commun à Waterloo dans le cadre du volet du transport en commun pourraient s’élever à plus de 182 millions de dollars.
  • La province a également présenté au gouvernement fédéral, aux fins d’approbation, 15 grands projets de transport en commun à Toronto, à London et dans la région de York, ainsi que 144 projets d’infrastructure routière, de ponts, aérienne et maritime dans le cadre du volet de financement destiné aux collectivités rurales et nordiques.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Il est essentiel de procéder à de gros investissements dans l’infrastructure quand il s’agit d’une collectivité en croissance comme la région de Waterloo. Un partenariat avec les paliers de gouvernement supérieurs, le provincial et le fédéral, est nécessaire pour la réalisation des priorités locales qui permettent à notre collectivité de répondre aux besoins découlant de sa forte croissance. »

Karen Redman

présidente, région de Waterloo

« Kitchener est un carrefour mondial de talent et de créativité pour la bonne raison que c’est une ville sans pareille où vivre, travailler et se divertir. Nous sommes ravis de voir la province procéder à des investissements qui contribueront à réduire la congestion de même qu’à relier les gens aux emplois et aux débouchés. Que nos résidents puissent se déplacer plus rapidement et plus facilement grâce à de meilleurs transports en commun et à un réseau élargi de voies cyclables, voilà une condition sine qua non pour le maintien de notre croissance économique. »

Berry Vrbanovic

maire, Ville de Kitchener

« En investissant dans le transport en commun et les voies de transport actif pour les cyclistes et les piétons, nous encouragerons plus de gens à choisir le vélo ou les transports en commun plutôt que leur voiture pour se rendre à leur destination. Voici une excellente nouvelle pour les familles de la région de Cambridge et de Waterloo ainsi que pour l’environnement. »

Kathryn McGarry

mairesse, Ville de Cambridge

« Ces projets contribueront grandement à améliorer la fréquence et la fiabilité des services de transport en commun dans la région de Waterloo. Les investissements dans ces services valent leur pesant d’or. En effet, chaque dollar investi dans l’infrastructure de transport en commun procure une croissance économique équivalente à 29 $ au cours de son cycle de vie. »

Karen Cameron

directrice générale, Ontario Public Transit Association

« Le gouvernement de l’Ontario travaille de concert avec ses partenaires fédéraux et municipaux pour faciliter le transport des personnes. Les investissements dans les transports en commun stimulent la croissance et encouragent la cohésion sociale. Nous avons bon espoir que le gouvernement continuera à soutenir l’expansion future du transport en commun. »

Marco D’Angelo

président-directeur général, Association canadienne du transport urbain

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Conduite et routes Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Régions rurales et du Nord