Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Mission du premier ministre Ford à Washington, D.C. pour promouvoir l'approche stratégique de l'Ontario en matière de commerce

Communiqué

Mission du premier ministre Ford à Washington, D.C. pour promouvoir l'approche stratégique de l'Ontario en matière de commerce

Le premier ministre et le ministre Fedeli participeront à la réunion d’hiver de la National Governors Association

Cabinet du premier ministre

TORONTO — Le premier ministre Doug Ford et le ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce, Vic Fedeli, seront à Washington, D.C. du 7 au 9 février 2020 pour faire progresser les priorités du gouvernement de l'Ontario auprès de partenaires clés aux États-Unis, notamment en ce qui a trait à la promotion des investissements et à la création d'emplois.

Au cours de cette mission, le premier ministre Ford et le ministre Fedeli poursuivront leurs discussions avec des représentants de l'Ohio dans le but d'éliminer certaines restrictions commerciales, de faciliter les affaires et de créer des emplois de part et d'autre de la frontière.

« Mon message aux gouverneurs des États lors de cette visite à Washington sera clair : les politiques de type "Buy American" nuisent aux travailleurs américains et canadiens, a déclaré le premier ministre Ford. En renforçant les liens économiques et en facilitant la collaboration entre les entreprises, notre gouvernement contribuera à créer des possibilités pour les entrepreneurs ontariens de vendre leurs produits sur les marchés américains et de faire bénéficier nos voisins du savoir-faire de l'Ontario. »

À Washington, le premier ministre Ford et le ministre Fedeli rencontreront des partenaires américains clés, notamment les gouverneurs de plusieurs États. Leurs discussions porteront sur l'élimination des obstacles aux échanges bilatéraux, le renforcement des liens économiques et la création d'emplois. Ils participeront également à diverses tables rondes en compagnie de chefs d'entreprise afin de faire valoir l'Ontario en tant que destination de choix pour les investissements.

En outre, MM. Ford et Fedeli mettront en avant le leadership de l'Ontario en matière de marchés publics d'infrastructure. En avril prochain, le premier ministre et la ministre de l'Infrastructure, Laurie Scott, accueilleront à Toronto une mission informative de la National Governors Association sur le thème de l'infrastructure, qui permettra aux participants d'étudier les pratiques exemplaires en matière de modernisation de l'infrastructure et d'explorer les possibilités qui existent dans ce domaine des deux côtés de la frontière.

« Les solides relations que nous entretenons avec nos voisins américains ne peuvent être sous-estimées, a déclaré le ministre Fedeli. Si l'Ontario était un pays, nous serions le troisième partenaire commercial des États-Unis en importance. Notre gouvernement défend les intérêts des entreprises ontariennes et concentre ses efforts sur la création de nouvelles possibilités commerciales afin de favoriser la réussite de nos créateurs d'emplois. »

Faits en bref

  • En 2018, les échanges bilatéraux entre l’Ontario et les États-Unis représentaient environ 390 milliards de dollars canadiens.
  • L’Ontario est le premier marché d’exportation de 19 États et le deuxième en importance pour neuf autres.
  • Les secteurs automobiles de l’Ontario et des États-Unis sont hautement intégrés. L’Ontario est le plus important marché d’exportation des États-Unis pour ce qui est des véhicules assemblés et des pièces de véhicules. En 2018, le commerce automobile bidirectionnel entre l’Ontario et les États-Unis se chiffrait à 134 milliards de dollars canadiens.
  • L’Ontario est le deuxième centre de services financiers d’Amérique du Nord après la ville de New York en matière d’emploi dans le secteur. De nombreuses institutions financières et compagnies d’assurance de premier plan mènent des activités importantes de part et d’autre de la frontière.
  • Les secteurs de l’acier et les chaînes d’approvisionnement manufacturières des États-Unis et de l’Ontario sont hautement intégrés. En 2018, 95 % des exportations d’acier de l’Ontario étaient à destination des États-Unis, pour un total de 5,8 milliards de dollars canadiens. Les importations en provenance des États-Unis se chiffraient quant à elles à 4,7 milliards de dollars canadiens.
  • Environ 80 % des exportations de produits chimiques de l’Ontario sont à destination des États-Unis et les activités de nombreux fabricants de produits chimiques s’entrecroisent de part et d’autre de la frontière.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement