Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario déclare la situation d'urgence pour protéger la population

Communiqué

L'Ontario déclare la situation d'urgence pour protéger la population

Nouvelle mesure importante pour mieux freiner la propagation de la COVID-19

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― Le gouvernement de l'Ontario a annoncé aujourd'hui qu'il prenait une mesure décisive en déclarant la situation d'urgence dans la province en vertu du paragraphe 7.0.1 (1) de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence. Ce faisant, il fait usage de tous ses pouvoirs pour continuer à protéger la santé et la sécurité de tous les Ontariens et Ontariennes et de leur famille. 

« Nous sommes confrontés à un moment sans précédent dans notre histoire, a déclaré le premier ministre Ford. Et c'est une décision que nous ne prenons pas à la légère. La COVID-19 constitue une menace de grande ampleur. Déclarer la situation d'urgence est une mesure extraordinaire qui nous permettra d'user de tous nos pouvoirs pour offrir le soutien nécessaire à la population et aider notre secteur de la santé à lutter contre la propagation de la COVID-19. La santé et le mieux-être de chaque Ontarien et Ontarienne doivent être notre priorité absolue. »

En vertu de cette déclaration et des décrets qui y sont associés, les établissements suivants sont dès maintenant tenus par la loi de fermer :

· Tous les établissements qui offrent des programmes récréatifs en salle

· Toutes les bibliothèques publiques

· Toutes les écoles privées telles que définies dans la Loi sur l'éducation

· Toutes les garderies agréées

· Tous les bars et restaurants, sauf dans la mesure où ces établissements proposent des plats à emporter et la livraison à domicile

· Tous les théâtres, y compris ceux qui proposent des spectacles de musique, de danse et d'autres formes artistiques, ainsi que les cinémas qui diffusent des films

· Toutes les salles de concert.

En outre, il est dès maintenant interdit d'organiser tout événement public de plus de cinquante personnes, y compris des défilés, des manifestations, et des services collectifs aux lieux de culte. Ces décrets ont été approuvés par la lieutenante-gouverneure et resteront en vigueur jusqu'au 31 mars 2020, date à laquelle ils seront réévalués et leur prolongation sera envisagée, à moins qu'il n'y ait été mis fin d'ici là.

« Notre décision est fondée sur l'expertise du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario et d'autres responsables de la santé publique en Ontario, a souligné la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott. Notre gouvernement est conscient de l'impact significatif que cette mesure aura sur la vie des Ontariens et Ontariennes, mais elle est nécessaire pour que nous puissions ralentir la propagation de la COVID-19 et protéger la population. Nous travaillons avec tous nos partenaires du système de santé, qu'il s'agisse des bureaux de santé publique, des hôpitaux ou des organismes de santé communautaires, pour freiner du mieux que nous pouvons la propagation du virus et préparer le système à réagir efficacement à tout scénario. »

« Notre gouvernement prend une mesure importante pour protéger les Ontariens et Ontariennes en déclarant la situation d'urgence dans la province en vertu de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence. Nous nous donnons ainsi la capacité de mettre en œuvre et faire exécuter rapidement les décrets, dans l'intérêt du public, a expliqué la solliciteure générale Sylvia Jones. Notre gouvernement va continuer de freiner la propagation de la pandémie en limitant l'exposition des personnes à la COVID-19 et en protégeant la santé et le mieux-être de la population tout entière. »

L'Ontario investit également jusqu'à 304 millions de dollars pour améliorer la gestion de la pandémie de COVID-19 dans la province. Cet investissement comprend :

· 100 millions de dollars pour améliorer la capacité des hôpitaux et contribuer au traitement efficace de la COVID-19, qu'il s'agisse de lits de soins intensifs ou non intensifs.

· 50 millions de dollars pour augmenter le nombre des tests de dépistage aux bureaux de santé publique, y compris un financement supplémentaire pour prendre en charge les frais extraordinaires engagés afin de surveiller, de détecter et de contenir la COVID-19 dans la province. Ceci comprend la recherche des contacts, l'augmentation de la capacité de test des laboratoires et l'offre de tests à domicile.

· 50 millions de dollars pour mieux protéger les travailleurs et travailleuses de première ligne, les premiers intervenants et les patients en augmentant l'approvisionnement en équipements de protection individuelle et autres fournitures et équipements essentiels.

· 25 millions de dollars pour appuyer les efforts du personnel de première ligne qui travaille dans les centres de dépistage de la COVID-19, notamment par la création d'un nouveau fonds destiné à financer les soins de relève, les services de garde d'enfants et d'autres formes de soutien, selon les besoins.

· 50 millions de dollars pour les foyers de soins de longue durée afin de permettre le dépistage 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, une dotation supplémentaire en personnel pour appuyer la lutte contre les infections, et l'achat des fournitures médicales supplémentaires.

· 20 millions de dollars pour les établissements résidentiels offrant des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle, des services fondés sur le genre et des services de protection de l'enfance et de la jeunesse afin de permettre une dotation supplémentaire en personnel, des soins de relève pour les soignants touchés par les fermetures d'écoles, et des équipements et des fournitures de protection personnelle ainsi que pour couvrir les frais de transport afin de minimiser l'exposition des clients et de favoriser la limitation des interactions sociales, et les frais de nettoyage supplémentaires.

· 5 millions de dollars pour protéger les personnes âgées dans les maisons de retraite grâce à un contrôle accru des infections et à des procédures de dépistage actif.

· 4 millions de dollars pour les communautés autochtones afin de les aider à couvrir les frais de transport pour accéder aux soins de santé et de distribution des fournitures médicales essentielles.

Faits en bref

  • L’augmentation du financement s’appuie sur des investissements provenant du fonds de réserve de 100 millions de dollars qui a précédemment été annoncé pour faire face à la COVID-19 et sur des fonds fournis par le gouvernement fédéral.
  • Les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent provoquer des maladies allant du simple rhume à des infections respiratoires plus graves comme la bronchite, la pneumonie ou le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).
  • Il n’existe pas de vaccin pour protéger la population contre le nouveau coronavirus 2019, mais certains gestes quotidiens peuvent contribuer à prévenir la propagation des germes qui causent des maladies respiratoires. Pour en savoir plus, visitez le site Web de l’Ontario.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement