Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario offre la garde d'enfants d'urgence à davantage de travailleurs et travailleuses de première ligne

Communiqué

L'Ontario offre la garde d'enfants d'urgence à davantage de travailleurs et travailleuses de première ligne

Ces services élargis soutiendront le personnel essentiel tout au long de la pandémie de COVID-19

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― Le gouvernement de l'Ontario élargit la liste des travailleuses et travailleurs essentiels qui peuvent bénéficier de services de garde d'enfants pendant la situation d'urgence. Cette mesure permettra de soutenir un plus grand nombre de membres du personnel de première ligne tout au long de la pandémie de COVID-19. La province a émis un décret d'urgence en vertu duquel les fournisseurs de plusieurs services essentiels supplémentaires pourront bénéficier de ce soutien. Les travailleurs admissibles comprennent ceux qui apportent de l'aide aux communautés vulnérables, le personnel d'intervention d'urgence, le personnel chargé de l'application de la loi de même qu'un plus grand nombre de travailleurs des secteurs de la santé et de la sécurité ainsi que certains employés fédéraux.

Le premier ministre Doug Ford était accompagné aujourd'hui du ministre de l'Éducation, Stephen Lecce, pour faire cette annonce.

« Nos travailleurs et travailleuses de première ligne ne reculent devant aucun sacrifice et font passer les besoins de la collectivité avant les leurs, a déclaré le premier ministre Ford. Ces héros travaillent jour et nuit pour que nous puissions rester chez nous, rester en sécurité, rester en santé. Le moins que nous puissions faire pour leur exprimer notre gratitude est de prendre soin de leurs enfants pendant qu'ils poursuivent cette lutte sans précédent. »

Le 20 mars 2020, le gouvernement a émis un décret d'urgence pour ordonner à certains centres de garde d'enfants de rouvrir en y limitant le nombre d'enfants afin de pouvoir respecter l'écart sanitaire. Cette décision avait été prise dans le but de soutenir le personnel de la santé et les autres travailleurs et travailleuses de première ligne qui luttent contre la pandémie de COVID-19 en Ontario. La liste du personnel essentiel admissible aux services de garde d'enfants pendant la situation d'urgence a maintenant été élargie.

« Nos travailleurs et travailleuses de première ligne font une réelle différence dans notre vie et méritent tout notre soutien, a souligné le ministre Lecce. C'est pourquoi nous élargissons l'accès à la garde d'enfants d'urgence à un plus grand nombre d'entre eux ― car la situation sans précédent que nous traversons exige que nous prenions des mesures sans précédent pour permettre aux familles ontariennes de rester en santé et en sécurité. »

« Des personnes dévouées luttent en première ligne, au service des membres les plus vulnérables de notre collectivité, notamment dans les organismes de services aux personnes ayant une déficience intellectuelle et les foyers d'hébergement, a ajouté le ministre des Services à l'enfance et des Services sociaux et communautaires, Todd Smith. Nous devons les soutenir en nous assurant que leurs proches sont pris en charge lorsqu'elles sont au travail. »

Les travailleurs et travailleuses de première ligne supplémentaires qui peuvent désormais accéder à la garde d'enfants d'urgence comprennent :

  • Le personnel des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle, d'aide aux victimes, de lutte contre la violence à l'égard des femmes, de lutte contre la traite des personnes, de protection de l'enfance (sociétés d'aide à l'enfance) et le personnel des foyers d'hébergement pour enfants;
  • Le personnel suivant, identifié par le ministère du Solliciteur général :
    • Les agents de police des Premières nations;
    • Les enquêteurs du Bureau du commissaire des incendies et de la gestion des situations d'urgence;
    • Certains travailleurs essentiels des services correctionnels communautaires, comme les agents de probation et de libération conditionnelle;
    • Les contractants des services correctionnels en établissement;
    • Le personnel de première ligne de l'Unité provinciale de médecine légale;
    • Le personnel essentiel du Centre des sciences judiciaires;
    • Le personnel essentiel du Centre provincial des opérations d'urgence;
  • Le personnel des refuges (par exemple, les refuges pour sans-abri);
  • Les travailleurs du secteur de l'énergie;
  • Les travailleurs du secteur de la fabrication de produits et d'appareils pharmaceutiques et médicaux;
  • Les employés non municipaux du secteur de l'eau et des eaux usées;
  • Certains employés du gouvernement fédéral, y compris les agents de la Gendarmerie royale du Canada et de l'Agence des services frontaliers du Canada ainsi que les employés et employées de Postes Canada.

« En veillant à ce que les travailleurs et travailleuses qui soutiennent les membres les plus vulnérables de notre collectivité ― notamment les survivants et survivantes de violence familiale, les victimes de la traite des personnes de même que les enfants et les jeunes pris en charge ― aient accès aux services de garde d'enfants pendant la situation d'urgence, nous assurons la continuité de ces services indispensables tout au long de la pandémie de COVID-19, » a conclu la ministre associée déléguée au dossier de l'Enfance et à la Condition féminine, Jill Dunlop.

Le ministère de l'Éducation collabore avec les gestionnaires des services municipaux regroupés et les conseils d'administration de district des services sociaux, en leur capacité de gestionnaires du système de services pour la petite enfance et la garde d'enfants, ainsi qu'avec les Premières nations, pour offrir la garde d'enfants d'urgence aux collectivités d'un bout à l'autre de la province.

L'Ontario va continuer de surveiller les besoins locaux pour s'assurer que le personnel de première ligne peut continuer à travailler et fournira des mises à jour au fil de l'évolution de la situation.

Une liste des services de garde d'enfants d'urgence est disponible sur le Ontario.ca/nouveaucoronavirus.

Faits en bref

  • Le nombre nécessaire de places en services de garde d’enfants pourrait augmenter d’environ 11 300 pendant la période d’admissibilité élargie.
  • Depuis le lancement des services de garde d’urgence le mois dernier, 74 services de garde d’enfants ont rouvert et 33 agences de services de garde d’enfants en milieu familial agréées assurent la garde des enfants dans les collectivités de toute la province. La réouverture de 41 autres centres a été approuvée. Ils reprendront du service dans les prochains jours.
  • Le 14 avril 2020, le gouvernement a émis un décret d’urgence pour offrir aux organismes de lutte contre la violence faite aux femmes et la traite des personnes qui fournissent des services résidentiels d’urgence plus de flexibilité afin qu’ils puissent faire face aux problèmes d’effectifs résultant de la pandémie de COVID-19.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être