Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario renforce les services de soutien en santé mentale face à la pandémie de COVID-19

Communiqué

L'Ontario renforce les services de soutien en santé mentale face à la pandémie de COVID-19

De nouvelles ressources pour un meilleur accès au soutien virtuel et en ligne

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― Face à la pandémie de COVID-19, le gouvernement renforce les services de soutien en santé mentale pour tous les Ontariens et Ontariennes, en particulier pour le personnel de première ligne. La province engage un financement d'urgence d'un maximum de 12 millions de dollars afin d'améliorer immédiatement l'accès au soutien virtuel et en ligne et investit 2,6 millions de dollars pour embaucher de nouveaux psychologues et autres intervenants en santé mentale qui soutiendront le personnel de la Police provinciale de l'Ontario.

« Le contexte évolutif de la lutte contre la COVID-19 est une source de stress pour tout le monde, y compris les personnes en isolement, les familles avec des enfants d'âge scolaire, les travailleurs de la santé de première ligne et les premiers intervenants qui assurent notre sécurité au quotidien, a déclaré le premier ministre Ford. Cette situation difficile touche chacun différemment. Je tiens à assurer à tous les Ontariens et Ontariennes que notre gouvernement est là pour les soutenir et les aider à surmonter cette épreuve par tous les moyens possible. Protéger notre santé et notre mieux-être est primordial ― et cela inclut notre santé mentale. »

Les services aideront les personnes qui souffrent d'anxiété, de stress et d'autres problèmes de santé mentale, y compris celles qui ne sont plus en mesure de participer à leurs séances de counseling en personne. Ce soutien répondra aux besoins des jeunes et des adultes et comprendra des ressources plus spécialisées destinées à celles et ceux qui travaillent en première ligne et doivent composer jour après jour avec les difficiles réalités de la pandémie de COVID-19.

« Il n'a jamais été aussi important que les gens de notre province restent chez eux afin d'endiguer la propagation de la COVID-19, a souligné la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott. Dans ce contexte, de plus en plus d'Ontariens souffrent d'anxiété et de dépression accrues. Il est essentiel que nous leur fournissions le soutien dont ils ont besoin pour rester en bonne condition mentale face à la pandémie. »

Grâce à ces investissements, les organismes de services en santé mentale recevront un financement d'urgence pour embaucher et former du personnel et acheter l'équipement nécessaire, la technologie appropriée et des permis supplémentaires. Le financement d'urgence permettra immédiatement de renforcer plusieurs services et plateformes de thérapie cognitivo-comportementale (TCC) fondés sur des données probantes, notamment :

  • Retrouver son entrain : Un programme guidé d'autothérapie pour les adultes et les jeunes de 15 ans ou plus qui repose sur l'utilisation de cahiers d'exercices, de vidéos en ligne et un accompagnement téléphonique.
  • Jeunesse, J'écoute : Une plateforme de soutien virtuel pour les jeunes accessible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Elle propose des services professionnels de counseling, d'information et d'aiguillage ainsi qu'un soutien par texto offert en français et en anglais par des bénévoles au 1 800 668-6868.
  • Thérapie cognitivo-comportementale sur Internet (TCCI) : Service de thérapie en ligne, appuyé par des thérapeutes et disponible en français et en anglais.
  • TCCI pour les travailleurs de la santé de première ligne : Service de thérapie en ligne destiné aux travailleurs de la santé de première ligne qui souffrent d'anxiété, d'épuisement professionnel ou du trouble de stress post-traumatique. Les personnes dont le cas nécessite des soins plus importants pourront être aiguillées vers un service d'entretiens virtuels.
  • Formation aux interventions brèves basées sur la TCC : Une formation sera dispensée au personnel de première ligne qui travaille dans des organismes comme Télésanté Ontario et les services d'urgence des hôpitaux afin qu'il puisse soutenir davantage les personnes souffrant d'anxiété aiguë en raison de la pandémie.

L'embauche de travailleurs supplémentaires en santé mentale pour soutenir le personnel de la Police provinciale de l'Ontario fait suite à quatre des 66 recommandations formulées par le comité indépendant d'examen de la Police provinciale de l'Ontario dans son rapport final. Établi en avril 2019 dans le but d'examiner la culture organisationnelle au sein de la Police provinciale, ce comité a également été chargé d'étudier la manière dont les questions de santé mentale, de traumatisme lié au stress professionnel et de suicide du personnel y sont traitées ainsi que de formuler une série de recommandations. Le financement annoncé aujourd'hui aidera la Police provinciale à embaucher des intervenants en santé mentale pour :

  • fournir des services cliniques aux membres du personnel, quel que soit leur grade, et les aiguiller vers des services externes, le cas échéant
  • élaborer et mettre en œuvre des programmes de soutien en santé mentale qui tiennent compte des besoins uniques du personnel policier (p. ex. contraintes géographiques, services spécialisés, services culturels)
  • faciliter la mise en œuvre de programmes éducatifs destinés au personnel en uniforme et aux membres civils de la Police provinciale afin de réduire la stigmatisation liée à la santé mentale, de favoriser la résilience et d'améliorer l'accès au soutien pour ceux qui sont confrontés à des problèmes de santé mentale
  • fournir des conseils pour appuyer les programmes de soutien par les pairs.

« La pandémie de COVID-19 accentue notre dépendance à l'égard des travailleurs de première ligne. C'est pourquoi il est si important de veiller à protéger leur santé mentale et leur mieux-être, a expliqué la solliciteure générale, Sylvia Jones. Grâce à ce financement supplémentaire, le personnel de la Police provinciale aura accès au soutien en santé mentale dont il a besoin pour continuer à protéger la collectivité. »

« De nombreux Ontariens, y compris nos premiers intervenants qui travaillent si fort, ressentent une anxiété accrue face à la crise de la COVID-19 et s'inquiètent pour leur santé, celle de leurs proches et de leurs amis, et leur avenir, a conclu le ministre associé délégué à la Santé mentale et à la Lutte contre les dépendances, Michael Tibollo. Nous continuons à travailler avec nos partenaires du secteur de la santé mentale et de la lutte contre les dépendances pour financer des services innovants comme la thérapie cognitivo-comportementale en ligne afin de s'assurer que la population de notre province reçoit les soins de haute qualité auxquels elle s'attend et qu'elle mérite. »

Où trouver du soutien :

  • Les Ontariens et Ontariennes qui accèdent déjà à des services en santé mentale et de lutte contre les dépendances peuvent communiquer avec leur fournisseur actuel afin de connaître les options existantes en matière de soins virtuels.
  • Les Ontariens et Ontariennes qui souhaitent en savoir plus sur les services de santé publique en matière de santé mentale et de lutte contre les dépendances offerts aux personnes de plus de 18 ans peuvent contacter ConnexOntario, la ligne ontarienne de services en santé mentale, de lutte contre les dépendances et de traitement du jeu problématique, au 1 866 531-2600.
  • Les enfants et les jeunes de moins de 18 ans peuvent accéder à des services de santé mentale sur les sites Web Ontario.ca et Jeunesse, J'écoute. Ils peuvent également appeler Jeunesse, J'écoute au 1 800 668-6868 pour parler à quelqu'un et obtenir du soutien 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.
  • Allo J'écoute est une ligne d'assistance gratuite et confidentielle qui offre aux étudiantes et étudiants des établissements postsecondaires de l'Ontario des services professionnels de counseling, d'information et d'aiguillage en ce qui a trait à la santé mentale, à la lutte contre les dépendances et au mieux-être. La ligne est accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an. Pour en savoir plus, visitez allojecoute.ca.
  • Celles et ceux qui souhaitent accéder au programme guidé d'autothérapie Retrouver son entrain, reposant sur l'utilisation de cahiers d'exercices, de vidéos en ligne et un accompagnement téléphonique, peuvent consulter bouncebackontario.ca ou se renseigner auprès de leur fournisseur de soins primaires afin d'obtenir un aiguillage.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Santé et bien-être