Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario autorise la réouverture de certaines entreprises tout en imposant des consignes de sécurité strictes

Communiqué

L'Ontario autorise la réouverture de certaines entreprises tout en imposant des consignes de sécurité strictes

La prochaine étape du déconfinement ne débutera que lorsque la province aura enregistré une diminution constante des cas de COVID-19

Cabinet du premier ministre

TORONTO ― Le gouvernement de l'Ontario autorise certaines entreprises à rouvrir leurs lieux de travail, tout en imposant des mesures de santé publique strictes afin qu'elles puissent mener leurs activités de manière sécuritaire pendant la pandémie de COVID-19. Les entreprises autorisées à rouvrir comprennent les entreprises saisonnières et certains chantiers de construction essentiels.

Le premier ministre Doug Ford était accompagné aujourd'hui du ministre des Finances, Rod Phillips, du ministre du Développement économique, de la Création d'emplois et du Commerce, Vic Fedeli, et de la vice-première ministre et ministre de la Santé, Christine Elliott, pour faire cette annonce.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario a formulé à l'intention des entreprises et lieux de travail des recommandations générales visant à guider la reprise de leurs activités selon une approche sécuritaire axée notamment sur le respect rigoureux des exigences en matière de santé et de sécurité.

« Nous autorisons la réouverture de certains lieux de travail moyennant le respect de consignes strictes, car nous avons la certitude que ces entreprises peuvent fonctionner en toute sécurité et s'adapter à l'environnement actuel, a déclaré le premier ministre Ford. Bien qu'il soit nécessaire que nous fassions davantage de progrès pour enrayer la propagation de la COVID-19 avant de pouvoir procéder au déconfinement généralisé, nous avons prévu le cadre et les directives appropriés pour permettre aux entreprises de reprendre progressivement leurs activités en toute sécurité. »

Le gouvernement, en partenariat avec les associations de santé et de sécurité de l'Ontario, a élaboré plus de 60 documents d'orientation liés à la COVID-19. Les mesures qu'ils recommandent sont adaptées à différents secteurs et aideront les employeurs à préparer leurs lieux de travail afin de pouvoir rouvrir en toute sécurité et de protéger les travailleurs, la clientèle et le grand public.

Moyennant le respect des consignes appropriées en matière de santé et de sécurité, les lieux de travail suivants pourront rouvrir le lundi 4 mai, à minuit une :

  • Les jardineries et les pépinières, uniquement si elles proposent la collecte en bordure de trottoir ou la livraison
  • Les services d'entretien des pelouses et d'aménagement paysager
  • Certains chantiers de construction essentiels supplémentaires, notamment:
    • les services de transport et de logistique
    • les services à large bande, numériques et de télécommunications
    • tout autre projet appuyant l'amélioration de la fourniture de biens et de services
    • les projets municipaux
    • les collèges et universités
    • les centres de garde d'enfants
    • les écoles
    • la préparation, l'excavation et l'aménagement des chantiers institutionnels, commerciaux, industriels et résidentiels
  • Les lave-autos automatiques et libre-service
  • Les concessions d'automobiles, uniquement sur rendez-vous
  • Les terrains de golf peuvent préparer leurs installations pour le début de la saison, mais ne peuvent pas y autoriser l'accès du public
  • Les marinas peuvent commencer à se préparer à la saison de navigation de plaisance en effectuant l'entretien et la mise à l'eau des bateaux et autres embarcations; toutefois, ceux-ci doivent rester amarrés au quai jusqu'à ce que le public soit autorisé à accéder aux marinas.

« Les travailleurs et les entreprises de l'Ontario ont fait preuve d'une coopération et d'une résilience exemplaires tout au long de la crise, a souligné le ministre Fedeli. Nous commençons à assouplir les restrictions pour certains lieux de travail afin de relancer prudemment et raisonnablement l'économie de notre province et de rétablir ensemble la prospérité de l'Ontario. »

Bien que certaines entreprises soient autorisées à rouvrir, il est crucial que les Ontariens et Ontariennes continuent à respecter l'écart sanitaire et à rester chez eux, sauf pour des courses essentielles, comme faire l'épicerie, aller chercher des médicaments sur ordonnance ou se rendre à un rendez-vous médical. C'est grâce à ces mesures simples que l'Ontario continuera de progresser vers la fin de la pandémie.

« Alors que nous commençons à planifier la prochaine phase de notre lutte contre la COVID-19, les Ontariens doivent continuer à rester chez eux autant que possible afin que nous puissions ensemble endiguer rapidement la propagation de la COVID-19, a dit la ministre Elliott. Bien que nous ayons collectivement fait d'énormes progrès pour venir à bout de ce nouveau virus, la lutte n'est pas terminée. Nous devons poursuivre nos efforts en continuant à respecter l'écart sanitaire et de bonnes habitudes d'hygiène. »

Le 27 avril dernier, le gouvernement a publié un cadre visant le déconfinement de la province, qui présente les critères que le médecin hygiéniste en chef et les experts en santé de l'Ontario utilisent pour conseiller le gouvernement sur l'assouplissement des mesures d'urgence. Le cadre établit également les principes directeurs pour la réouverture progressive et sûre des entreprises et des espaces publics et la reprise des services.

Bien que le gouvernement en soit toujours à la première phase de son plan d'action, Protection et soutien, le fait d'autoriser la réouverture de certaines entreprises et de certains lieux de travail moyennant le respect de consignes strictes démontre sa volonté de trouver un juste équilibre entre la santé de l'économie provinciale et celle de la population ontarienne.

« Les efforts des gens de l'Ontario portent leurs fruits et nous commençons à voir la lumière au bout du tunnel, a conclu le ministre Phillips. Notre réponse s'est continuellement adaptée à l'évolution de la pandémie et aux besoins spécifiques de notre province. Pour être clair, nous ne sommes pas encore entrés dans la phase de redémarrage de notre cadre pour le déconfinement ― pas encore. Mais comme en attestent les recommandations de nos experts de la santé publique, nous nous en approchons. »

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Santé et bien-être